Vaccination contre la Covid-19 ? Un acte citoyen solidaire ?

/static/themes-v3/default/images/default/home/bg-generic.jpg?1516194360

Patients Covid long

6 réponses

124 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

il y a eu  cet été des manifestations  pour contester  a l'obligation de vaccination contre le Covid  19 . l'état exige le pass sanitaire  ! avec l'apparition du variant delta a provoqué  la 4éme vague. elle a bouleversé  la vie de chacun d'entre nous.  Alors il faut se faire vacciner  pour protéger la population et vous protégez  vous même? 

Début de la discussion - 07/11/2021

Vaccination contre la Covid-19 ? Un acte citoyen solidaire ?


Posté le

@arlesienne Bonjour, si nous avons un système immunitaire en bon état et ne souffrons pas de comorbidités une injection n'est pas nécessaire, avec du recul nous observons que les victimes du COVID sont très âgées et souffraient, justement, de comorbidités, ce n'est évidemment pas le cas de tous et toutes.

De plus en s'assurant que nous ne sommes pas en carence de vitamine D, de Zinc ou autres éléments, les médecins sont la pour nous guider, nous devons passer à travers cette étape sans difficultés. Ne nous inquiétons pas inutilement.

Vaccination contre la Covid-19 ? Un acte citoyen solidaire ?


Posté le

@Alain08 perso aucune inquiétude de ma part! je fais ce que l'on me dit de faire avec l'avis de mon médecin spécialiste? sans aucune apprehension ? je suis assez relax ,! je dis bien pour les vaccins les gens font comme ils veulent ? s'ils veulent se protéger et protéger les autres ?  ou pas ? ils sont libre !!!!

Vaccination contre la Covid-19 ? Un acte citoyen solidaire ?


Posté le

@arlesienne Oui si votre médecin vous conseille bien, mais ne coryez pas que les gens font ce qu'ils veulent, si la décision de rendre obligatoire les injections n'a pas été prise, un nombre d'incitations lourdes et de contraintes font que beaucoup d'entre nous s'y résignent, sans savoir si c'est réellement util et si cela ne comporete pas des risques.

On ne peut pas dire que nous disposons d'une pleine liberté de choix.

Après on se demande bien pourquoi l'obligation des injection n'a pas été prise, ces injections sont elles efficaces, sont elles dangereuses, de quelles informations certaines les autorités disposent-elles ?

Vaccination contre la Covid-19 ? Un acte citoyen solidaire ?


Posté le

Je pense que si le vaccin protége la personne d'avoir une forme grave du covid, il n y a pas raison d'obliger tout le monde. 

Le vaccin n'empeche pas la transmision. Meme si le vaccin la pourrait disminuer, la personne a risque va se vacciner egalement. Et avec la globalisation, ne sert a rien vacciner un seul pays.

En plus les variants vont continuer á sortir. Et la protection contre la transmision qui reste déjà faible avec des vaccins, est encore plus disminue par chaque variant.

Donc, la meilleur protection contre la transmision sont les gestes barrieres. 

En tout cas, je pense que si l'obligation vaccinale est apliqué, elle doit être librement prescrit par les medecins d'accord a chaque cas particulier parce que pour moi, "proteger les autres" peut impliquer un grand probléme de santé. Et ça la loi ne le discrimine pas.

Et comment j'avais deja dit, proteger les autres ne peut pas comporter un risque pour chaqu'un.

Vaccination contre la Covid-19 ? Un acte citoyen solidaire ?


Posté le

@Resiliencia  Tout à fait... les médecins traitants (ou autre, proche de son patient) devraient vraiment réfléchir à la balance bénéfice-risque pour leur patient. Faire un calcul général de cette balance pour obliger tout le monde, c'est oublier la spécificité de chacun/e. Il n'y a pas 2 malades qui se ressemblent.

Mais les médecins aujourd'hui ont-ils encore le droit de soigner et de prescrire comme les autorisent leurs diplômes et leur proximité du patient ??

Vaccination contre la Covid-19 ? Un acte citoyen solidaire ?


Posté le

@bibimet75 Oui, chaque personne malade est un cas et la profession médicale est justement la pour observer, analyser et définir le meilleur traitement adapté à chaque cas, ce qui est tout le contraire de la directive nationale lancée par le ministère de la santé "restez chez vous, pernez du doliprane et attendez que ça passe."

Comment peut-on se contenter d'un traitement standard et ne pas vouloir une auscultation individuelle précise permettant de définir un traitement adapté ? C'est une question que l'on préférerai ne pas avoir à se poser, déjà qu'il pouvait y avoir des erreurs de diagnostique, alors avec cette façon standardisée, cela devient une grande probabilité.

Faut-il y voir une médecine "moderne" qui serait préférable à une autre "ancienne" ? C'est plus surement une affaire de budget. Et c'est aussi l'obstacle fait au travail des médecins : inutile d'ausculter, sortez la fiche correspondant au cas et prescrivez le traitement déjà défini... c'est tellement plus simple.

Mais qui veut vraiment de cette "médecine" ?

Discussions les plus commentées