ORAMORPH (MORPHINE SULFATE) : Avis et témoignages de patients

/static/themes-v3/default/images/default/opinion/traitement/intro.jpg?1564492295

Indications du médicament

Ce médicament est indiqué dans les douleurs intenses ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible, en particulier douleurs d'origine cancéreuse.
Voie d'administration : Orale
Molécule : MORPHINE SULFATE

L'avis des patients sur ORAMORPH

En résumé

Niveau de satisfaction général : Soyez le premier à évaluer

Efficacité du traitement : Soyez le premier à évaluer

Simplicité de la prise : Soyez le premier à évaluer

Respect de la prise du traitement : Soyez le premier à évaluer

Effets indésirables perçus : Soyez le premier à évaluer

Amélioration de la qualité de vie : Soyez le premier à évaluer

1 = Pas du tout satisfait
10 = Extrêmement satisfait

1 = Pas du tout satisfait
10 = Extrêmement satisfait

1 = Pas du tout satisfait
10 = Extrêmement satisfait

1 = Jamais
10 = Toujours

1 = Pas du tout important
10 = Extrêmement important

1 = Pas du tout satisfait
10 = Extrêmement satisfait

Conseils et astuces de la communauté


avatar
Sylvie1958
le 03/12/2021

aucun effet pour moi sur l’algie vasculaire et névralgie de la mâchoire, et sur un état anxiodepressif
Je suis en cours de sevrage de l’oramorph. J’en suis à 4 prises toutes les deux heures et du temesta (2,5 mg/jour). Pour la morphine : 

2 ml/1.5/2/2

je suis suivie en télé consultation par un psychiatre du csapa de roubaix depuis cette semaine pour mon sevrage en ambulatoire vu que je ne veux pas d’hospitalisations (3 sevrages traumatisants et avec échecs ) . Cet échange a été très positif….suivie aussi par une psychologue en télé consultation toute les 3 semaines (insuffisant mais coûteux). L’intervention des deux devrait être plus efficace.

pour l’algie vasculaire de la face je prends de l’emgality, un anti corps monoclonal uniquement prescrit par mon neurologue, une piqûre (245€ non remboursé ) par mois depuis 8 mois à peu près, les céphalées se sont fortement réduites.

je me bats maintenant sur le sevrage de la morphine. 

je vis seule et je ne peux compter sur la bienveillance et la compréhension de ma famille.

Le fait d’avoir contacté des professionnels et ce site compense en partie l’absence de soutien familial 

merci de m’avoir lu 

bon courage à tous

Votre commentaire


avatar
Laetitialea
le 17/05/2017
Je l'associe constamment au doliprane pour un résultat multiplier

Votre commentaire


avatar
Laetitialea
le 17/05/2017
Encore plus efficace en l'associant au doliprane

Votre commentaire