Chiffres clés des greffes

Selon l’Agence de la Biomédecine, il y a eu 4 945 greffes d’organes réalisées en France en 2011.

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Dans le détail, on dénombrait en 2011 :

- 2 976 greffes de rein
- 1 164 greffes du foie
- 398 greffes du cœur
- 312 greffes de poumon

Et la greffe d’organes a prouvé son efficacité. En effet en 2011, on dénombrait 40 000 personnes porteuses d’un greffon fonctionnel.
Pour la greffe du cœur, le taux de survie au delà de 5 ans est de 65%.

Le nombre de greffes est en pleine croissance.
La greffe est un moyen d’accroître l’espérance de vie des malades dont l’un des organes est gravement défaillant.
On compte depuis 1991, 77 165 patients greffés en France. En 20 ans, soit entre 1991 et 2011, le nombre de greffes a augmenté de 41%.

Le nombre de greffes du foie illustre bien cette évolution, avec une augmentation de 45% depuis le début du Plan greffe en 2000.

Mais face à une demande toujours plus importante des malades, le problème du manque de dons d’organes se pose. Il y avait en effet en 2011, 16 371 personnes en attente d’une greffe contre 8 733 en 1991.

Des donneurs de plus en plus âgés

Les progrès médicaux ont permis d’élargir la sélection des donneurs et receveurs et d’accepter des personnes plus âgées pour le don d’organes et la greffe. Ainsi, en 2011, 18% des greffés du cœur avaient plus de 60 ans.