/static/themes-v3/default/images/default/home/bg-generic.jpg

Patients Appareil respiratoire

aucune réponse

4 lectures

Sujet de la discussion


anonymous avatar Membre Carenity • Animatrice de communauté
Posté le
Bon conseiller

Des chercheurs de l'Inserm ont mis en évidence un nouveau mécanisme permettant derétablir le fonctionnement de la muqueuse pulmonaire de souris atteintes de mucoviscidose.

Une nouvelle étude de l'Inserm publiée dans Nature Communications ouvre une piste vers une thérapie qui permettrait aux malades atteints de mucoviscidose de recouvrer leur fonction respiratoire. Des chercheurs sont en effet parvenus à mettre en évidence un nouveau mécanisme permettant de rétablir le fonctionnement d'un canal cellulaire situé notamment dans la muqueuse pulmonaire.

Un essai sur des souris et de cultures de cellules

La mucoviscidose est une maladie génétique grave affectant les fonctions digestives et pulmonaires.  Elle est liée à la déficience d'un gène extrêmement instable, situé sur le chromosome 7. Et à cause de la mutation de ce gène, la protéine CFTR qui fonctionne comme un canal permettant l'échange d'ions chlorure entre l'intérieur et l'extérieur des cellules, est déficiente. A ce jour, plus de 2000 mutations du gène ont été identifiées ce qui complique les approches thérapeutiques.

Dans les recherches de l'Inserm cette fonction d'échange n'a été rétablie que chez des souris et dans des cultures de cellules de patients atteints de mucoviscidose. Mais "une telle stratégie permettrait de cibler à terme l'ensemble des patients quelle que soit la mutation et de corriger des paramètres majeurs dans le développement de la physiopathologie des patients atteints de mucoviscidose" a déclaré Olivier Tabary, principal auteur de l'étude.

Source : Top Santé

icon cross

Ce sujet vous intéresse ?

Rejoignez les 151 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme