Définition du cancer du sein

Le cancer du sein est une tumeur maligne qui se développe au niveau du sein.
 

Le cancer du sein est une prolifération anormale de cellules de l’organisme au niveau de la glande mammaire. Ces cellules peuvent rester au niveau du sein ou migrer dans l’organisme via les vaisseaux sanguins et lymphatiques.

La majorité des cancers prennent naissance dans les canaux par lesquels coule le lait. Si la prolifération des cellules cancéreuses reste dans les canaux on parle de « cancer in situ » (ou intra canalaire). En revanche si les cellules sortent de la paroi des canaux, on parle de « cancer infiltrant ».

Les cancers in situ

Ce sont des cancers non invasifs. Les cellules cancéreuses restent à l’intérieur des canaux ou des lobules (plus rare), elles ne franchissent pas de barrière et n’envahissent pas le tissu adjacent.

Pour cette raison, la chirurgie éventuellement associée à la radiothérapie suffit généralement à éradiquer le cancer. En l’absence d’acte chirurgical, le cancer peut devenir infiltrant dans de rares cas.

Les cancers infiltrants

Ce sont des cancers invasifs. Les cellules cancéreuses envahissent les tissus qui entourent les canaux de lactation, tout en restant à l’intérieur du sein : dans ce cas là, on ne parle pas de métastases.

En revanche, en l’absence de traitement, les cellules peuvent se disséminer dans d’autres organes du corps (le plus souvent foie, os, poumons) : ce sont des métastases.

 

L’évolution du cancer du sein

Comme pour l’ensemble des cancers, en l’absence de traitement, les cellules cancéreuses prolifèrent et peuvent se disséminer tout d’abord dans les vaisseaux lymphatiques de la région (sous le bras et au dessus de la clavicule), puis dans d’autres organes. Les répercussions sont alors de plus en plus dramatiques.

Un autre mode de dissémination du cancer se fait par la circulation sanguine au niveau des veines.

 

Le pronostic du cancer du sein

Bien que le pronostic du cancer du sein soit lié à son stade de développement, il fait partie des cancers dont le pronostic est le meilleur. La survie à 1 an est en effet de 97% ; à 5 ans, elle est de 85%. Cette survie a fortement progressé du fait de l’amélioration des protocoles de chimiothérapie, notamment grâce à la découverte de nouvelles molécules, ainsi qu’au dépistage généralisé permettant un diagnostic précoce.

Les facteurs pronostiques du cancer du sein sont les suivants :

- la taille de la tumeur : plus la tumeur est petite, meilleur est le pronostic. Pour une tumeur de moins de 1cm la survie à 5 ans est de 90% ;

- l’atteinte ganglionnaire : le pronostic est meilleur car aucun ganglion lymphatique n’est atteint ;

- le type de cancer : le cancer in situ est de meilleur pronostic que le cancer invasif ou infiltrant.

 

Le diagnostic du cancer du sein

La réalisation du diagnostic se fait généralement après le dépistage.

Celui-ci est généralisé et gratuit pour les femmes de 50 à 74 ans. Il doit être réalisé tous les 2 ans. Il s’agit d’un examen appelé mammographie qui est une radiographie des seins. 

Cet examen est complété par un questionnaire pour connaître les antécédents familiaux et personnels de la patiente.

La palpation des seins est également un moyen de découverte d’un cancer du sein. Il permet de révéler certains cancers mais seules les tumeurs visibles et palpables sont détectées : le stade est alors parfois plus avancé.

On conseille de le faire tous les mois, après les règles : la détection y est généralement plus aisée.

Le diagnostic de cancer du sein est effectué sur 0,6% des femmes dépistées. Le dépistage permet de réduire de 30% la mortalité due à ce cancer en comparaison aux femmes n’ayant pas réalisé de dépistage.

En cas de suspicion de cancer, on réalise une biopsie. Celle-ci permettra de poser un diagnostic. Sur cette biopsie, d’autres tests sont réalisés afin de savoir si le cancer est hormonodépendant, c’est-à-dire si sa croissance est stimulée par les hormones sexuelles (œstrogènes, progestérone).

 

Article rédigé sous la supervision du Dr. Marc Espié, responsable de l'unité fonctionnelle des Maladies du Sein à l'hôpital St Louis à Paris.

Source : Guide Affection longue durée – Cancer du sein (janvier 2010)

dernière modification le 12/06/2012 à 11:38

Vous avez trouvé cette page utile ? Faites-le savoir :

Faites nous part de vos suggestions