La France, premier pays à diplômer ses patients experts

le 18 nov. 2016 • sur Le figaro santé

L’offre s’est élargie à la rentrée 2016 avec deux nouvelles formations : Accompagnement du parcours patient en cancérologie et Démocratie en santé.   «C’est génial!» Catherine Tourette-Turgis accueille avec enthousiasme l’annonce d’une promotion de patients experts diplômés à Paris Sud. Il est toujours flatteur d’être copié. Car c’est à cette professeure en éducation thérapeutique que l’on doit l’ouverture des premiers diplômes universitaires en éducation thérapeutique à des malades chroniques, au sein de l’Université Pierre et Marie Curie à Paris. C’était en 2009.

123 diplômés

«À ma connaissance, la France est le seul pays où l’on permet aux malades de valider un vrai diplôme. Ce qui s’en rapproche le plus sont les patients partenaires au Québec, mais leur formation n’est pas reconnue par l’université comme nos DU», explique-t-elle. «Sur ce point, nous pouvons nous féliciter du système français qui comporte à la fois un accès gratuit aux soins médicaux et à...

Source Le figaro santé

Commentaires

le 12/12/2016
le 13/12/2016

Je ne comprends pas trop ce que je viens de lire , auriez vous la gentillesse de m'expliquer de quoi il est question en Français , merci

le 13/12/2016

@Eauclair en fait, désormais en France , des patients malades ( ex des pathologies citées ) , qui sont très impliqués personnellement  ds la connaissance de leur pathologie (et parfois mettent ces connaissances au profit d'autres malades) sont donc non seulement experts, mais sans en avoir que l'air !!!! Ces connaissances peuvent être  approfondies et validées par un diplôme universitaire  (DU ) et reconnues car pouvant déboucher sur un emploi !!! En fait on c'est rendu compte que l'approche des patients et leur information était bien meilleure lorsqu'une personne avec du vécu en tant que patient s'en était rapprochée....

J'espère t'avoir un peu éclairci tes zones d'ombre 

Bonne nuit...

le 13/12/2016

Donc , si je comprends bien, merci @Chris31, on donnent des diplômes, a des personnes sorti d'ALD car ils sont devenus des experts sur la maladie , sur le long terme , ces soit disant experts , ne seront ils pas plus nocifs qu'autre chose sur la prise en charge des maladies de longues durées, sachant que tous nous vivons différemment nos souffrances , ces gens la ne serait ils pas tenté , moyennent finance , bien sur et comme toujours , de dire que tel personne ne mérite pas une prise en charge?

J'y voie du danger moi , chaque chose a sa place , le médecin est le médecin , le patient est le patient , si on mélangent tout , le résultat ne sera pas bon, a mon avis 


S'inscrire pour lire la suite

Rejoindre

C'est gratuit