Accompagner les femmes qui luttent contre un cancer : un nouveau centre en région parisienne

le 8 févr. 2019

/static/themes-v3/default/images/default/info/article/intro.jpg?1516194360

Mandalia centre sarcelles

Mandalia, un projet utile, centré sur l’humain

Mandalia est né de la reconversion professionnelle de Laura Melloul. À 32 ans, elle travaillait dans les ressources humaines mais elle ne s’épanouissait pas. Il y a trois ans, un événement dans sa vie personnelle l’a convaincue de changer d’orientation professionnelle et faire quelque chose qui soit utile et centré sur l’humain. Elle a alors eu l’idée de créer un lieu dédié aux femmes touchées par le cancer.

Cet espace permet de les accueillir, les écouter et leur proposer les produits dont elles ont besoin. Le centre a été installé à Sarcelles où Laura a grandi et où les services d’accompagnement ne sont, selon elle, pas assez nombreux : « j’avais envie de m’adresser aux femmes d’ici qui sont souvent laissées pour compte » explique Laura. « Ce type d’accompagnement demeure inexistant dans la région et j’avais envie de pouvoir offrir cela aux femmes habitant le territoire. Les banlieues sont souvent délaissées ».

Réhabiliter les femmes sur le plan de féminité

Laura nous a détaillé l’objectif de son travail : « aider les femmes à se réhabiliter sur le plan de la féminité afin qu’elles puissent retrouver une harmonie corporelle pour se sentir à nouveau femmes, reprendre confiance en elles, et puissent renouer avec leur vie sociale et professionnelle ». En effet, l’impact psychologique du cancer sur l’estime de soi, notamment si l’on perd ses cheveux ou que l’on subit une mastectomie, est un élément très important de cette maladie.

>> Lisez le témoignage d'un membre sur le syndrome de stress post-traumatique suite au cancer

« Le cancer en général vient bouleverser la féminité, la met à l’épreuve et d’autant plus le cancer du sein qui lui vient toucher au symbole de la féminité, le sein. Il est dans l’inconscient collectif indissociable de l’image de la femme. Lorsque ce symbole est atteint, c’est toute la représentation de la femme qui est atteinte et cela peut avoir des répercussions sur la confiance en soi, le bien-être, les relations sociales et amoureuses. Il faut donc apprendre à accepter sa nouvelle apparence afin de pouvoir renouer avec sa féminité, d’où l’importance des solutions esthétiques que je peux leur conseiller », précise Laura. « Je pense donc aux prothèses mammaires externes pour les femmes ayant eu une ablation de sein, les prothèses capillaires ou les turbans pour les femmes ayant une perte de cheveux ou encore les produits de soins pour les peaux fragilisées mais aussi les soins de socioesthétique pour soulager les effets secondaires des traitements ».

Mandalia

Pour garantir un cadre apaisant à ses clientes, Laura Melloul les reçoit au centre sur rendez-vous et se déplace également à leur domicile et à l’hôpital dans toute la région Île-de-France. Les rendez-vous sont individuels : « je veux prendre le temps de les accueillir, les écouter et je veux aussi préserver leur intimité. Mandalia n’est pas une boutique mais un lieu dédié aux femmes touchées par la maladie. » Les proches des patientes sont les bienvenus.

Une large gamme de produits sélectionnés par des professionnels de santé

Les produits de soins et maquillage proposés sont des produits dits de « haute tolérance », c’est-à-dire qu’ils conviennent à tous les types de peaux et notamment aux peaux les plus fragilisées. Ils ne contiennent pas d’ingrédients nocifs comme le paraben, le parfum ou l’aluminium et sont recommandés par les professionnels de santé tels que les dermatologues et les médecins oncologues des établissements de soins. « Tous les produits peuvent être utilisés pendant les traitements anticancéreux, type radiothérapie ou chimiothérapie » confirme Laura. Les marques Evaux, Jonzac, Eyecare, Jho, AMOENA ou encore THUASNE sont notamment distribuées. La fondatrice de Mandalia n’a aucun produit préféré : « j’ai pris le soin de sélectionner les produits les plus confortables et les mieux adaptées aux besoins des femmes touchées par le cancer ». Une esthéticienne diplômée en socioesthétique réalise des modelages et autres soins de beauté en toute bienveillance, grâce à sa connaissance de la dermatologue, de la psychologie et de l’oncologie.

S’ajoutent à ces produits une large gamme de soutien-gorge à poches adaptée aux prothèses mammaires externes. Certains sont unis, d’autres arborent des motifs fantaisie, d’autres sont en dentelle… le tout de la plus petite à la plus grande taille de bonnet. « Nous avons aussi des vêtements à poches comme des nuisettes, des débardeurs très confortables à poches », poursuit Laura. « Bien évidemment, nous avons aussi différents modèles et tailles de prothèses mammaires externes, pour les femmes sportives, pour les femmes ayant des douleurs cervicales ou dorsales, pour faire du sport comme la natation… à chaque femme, une prothèse mammaire adaptée ! »

>> Découvrez l'histoire de Pascale et sa mastectomie

Concernant les perruques, le premier prix est de 125 euros (soit le prix remboursé à 100% par la sécurité sociale) et cela peut aller jusqu’à 1000 euros. Le prix varie selon la qualité du bonnet intérieur et le type de perruque (cheveux naturels ou synthétiques).

Les services de Mandalia à l’hôpital

Laura Melloul se déplace également à l’hôpital : « les patientes sont heureuses de pouvoir bénéficier d’un tel service car lorsqu’elles sont hospitalisées sur une longue durée, elles n’ont pas, par exemple, la possibilité de pouvoir aller choisir leur perruque ». Mandalia est également partenaire d’associations de patientes, comme La Ligue contre le cancer 95, Une luciole dans la nuit et monréseaucancerdusein. Les visites à l’hôpital ne sont pas facturées.

Dans les prochains mois et années, Laura souhaite « pouvoir accompagner d’autres femmes dans la région, d’élargir la gamme de produits afin de toujours proposer des produits adaptés et confortables et, bien évidemment, de mener d’autres actions de prévention et d’information dans la région ». Face aux patientes, elle s’applique à écouter leurs envies et leurs besoins : « la relation se met en place progressivement et naturellement à chaque rendez-vous. On débute par un échange pendant lequel chaque femme livre ce qu’elle a envie. C’est ainsi qu’un climat de confiance peut s’installer. »

Longue vie à ce beau projet !

Que pensez-vous de cette initiative
Etes-vous satisfaite de votre prise en charge ?

Plus d’informations sur Mandalia : http://centre-mandalia.com/
Sur rendez-vous du lundi au vendredi de 10h à 18h au 3 Boulevard Albert Camus, 95200 Sarcelles
Contact : 01 39 94 30 96 ou laura@centre-mandalia.com

Commentaires

le 12/02/2019

@pseudo-masqué‍ @pseudo-masqué‍ @pseudo-masqué‍ @pseudo-masqué‍ @pseudo-masqué‍ @pseudo-masqué‍ @pseudo-masqué‍ @pseudo-masqué‍ @pseudo-masqué‍ @pseudo-masqué‍ @pseudo-masqué‍ @pseudo-masqué‍ @pseudo-masqué‍ @pseudo-masqué‍ @pseudo-masqué‍ @pseudo-masqué‍ @pseudo-masqué‍ @pseudo-masqué‍ bonjour, j'ai pensé que cet article pourrait vous intéresser ! Connaissez-vous cette initiative ? Belle journée à vous

le 28/02/2019

Nous avons dans les hôpitaux et les cliniques des magazines à dispositions dans les salles d'attente. Compte tenu des prix pratiqués pour les perruques, shampoings, têtes pour coiffer les perruques, brosses etc.. je peux vous dire que la représentante de la ou les marques vient chez vous, à l'hôpital ou à la clinique selon vos disponibilités. Vous ne pouvez ou ne voulez pas vous déplacer, donc elles ont le champ libre. Les prix sont exorbitants pour une personne au SMIC ou RSA. Même si vous prenez la perruque à 125 euros, il vous faudra le petit fichu à poser dessus. De mémoire il doit être dans les 20 euros minimum. Tout le monde n'a pas les moyens de telles dépenses. Franchement je n'irais pas faire 2 heures en transports en commun pour cela. J'ai acheté ma perruque et tout ce qui va avec à la clinique ou je me reposais après mon opération car mes proches faisaient pression. Cela fait 4 ans que c'est dans mon placard. Je ne l'ai jamais mise. Je ne me suis servie que des petits chapeaux que l'on met dessus.