«
»

Top

Arrêter les aliments industriels pour lutter contre l’obésité, le diabète, la maladie de Lyme et la dépression

À 53 ans, Fabienne, alias @pseudo-masqué‍, est atteinte de plusieurs pathologies qui s’imbriquent les unes dans les autres, notamment la maladie de Lyme, la dépression, les troubles bipolaires, l’obésité, le diabète de type 2 et les apnées du sommeil. Après de longues années d’analyses et de prise de médicaments, elle s’intéresse désormais au régime sans gluten, sans lactose et sans sucre et nous a raconté les effets positifs qu’elle constate sur sa santé.

Bonjour Fabienne, merci de nous répondre. Quand ont commencé les symptômes de vos différentes pathologies ?

J’ai commencé les dépressions à 18 ans en 1983. Je prenais des antidépresseurs au moment les plus bas mais j’ai quand même fait 2 tentatives de suicide. La maladie s'est aggravée à la naissance de mes enfants : j'ai été hospitalisée en psychiatrie et diagnostiquée bipolaire en 2001, après la naissance de mon deuxième enfant. J'ai eu 18 emplois et j'ai fait le yoyo avec mon poids toute ma vie. J'ai perdu 130 kg que j'ai repris avec d'autres kilos en prime, notamment à cause du régulateur d'humeur. Je suis passée de 74 kg pour 1m73 à 147 kg au plus fort.

Quant au diabète de type 2, j’ai été diagnostiquée en 2010, il me semble, mais je pouvais l'avoir depuis plus longtemps, car j'étais en obésité déjà. Je n’avais pas vraiment de symptômes, juste de la fatigue après avoir mangé. Ma mère avait une maniaco-dépression avec bouffées hallucinatoires (je saurai plus tard avec la psycho-généalogie qu'elle revivait le décès de son père et, d'ailleurs, la maladie a commencé chez elle à la mort de son père) et elle aussi a fini obèse et diabétique avec les psychotropes car elle n'a jamais réussi de régime de sa vie... Mon hémoglobine glyquée était à 7,89 avec le metformine 650, 3 fois par jour.

sans-gluten

Comment avez-vous entendu parler des avantages d’un régime sans gluten, sans lactose et sans sucre ? Est-ce un professionnel de santé qui vous l’a recommandé ?

Cela m'est tombé dessus par hasard. Un jour, sur un groupe Facebook contre la grossophobie, j’ai énuméré mes symptômes en pensant que c'était dû à mon obésité (affirmation de mon généraliste). Une participante m’a dit de me renseigner sur la maladie de Lyme, ce que j'ai fait, et ma spécialiste de Lyme m'a conseillé de faire ce régime. Je ne voulais pas le faire au début, j'en ai fait beaucoup trop dans ma vie, que j'ai abandonné chacun au bout d'un an.

Comment avez-vous mis en place cette alimentation au quotidien ? Avez-vous procédé par étape ?

La spécialiste de Lyme ne m'ayant donné aucune directive, j'y suis allée doucement. Mon compagnon m'a aidée en mettant toute la famille au régime, pour éviter les tentations. Je ne voulais plus faire aucun régime, je n'y croyais plus du tout. La spécialiste de Lyme m'a prescrit du granium de chrome pour m'habituer à ne plus manger de sucre ou de faux sucre.

J'ai donc regardé toutes les étiquettes des produits que je mangeais et on a fini par faire nos courses au Drive car c’était trop long de regarder chaque étiquette dans le magasin. On a commencé à vider tous les placards de tous les produits qui contenaient du gluten, du lactose et du sucre...

Au bout de combien de temps avez-vous ressenti un mieux ? Quels sont les avantages d’un tel régime ?

Au fur et à mesure, ma santé s'est améliorée, mon humeur aussi et tellement de petits trucs auquel je m'étais habituée. La maladie de Lyme, mais aussi le diabète (je suis à 5,20 sans médicament, Sophia dit que mon diabète est en rémission), l'hypertension, la dépression… au total, j'ai arrêté 5 médicaments. Plus de migraine, plus de douleur d'arthrose cervicale, par contre j'avais une épine calcanéenne et j'ai été soulagée en arrêtant l'huile de tournesol et d'arachide.

Je me sens mieux, en meilleure santé, plus légère, en forme et heureuse, ça agit même sur mon humeur, je ne prends plus aucun psychotrope grâce à la psycho-généalogie et à un psychiatre qui m'a aidée à tout arrêté sauf l'AD dont j’ai arrêté la prise grâce au régime.

Je bois tous les matins du jus d'herbe d'orge pour alcaliser mon corps, car je ne maîtrise pas du tout le régime alcalin... J'ai perdu 27 kilos, j'attends de perdre 40 kg pour tester les effets sur l'apnée du sommeil. Ce serait formidable que je puisse enlever le masque !

Par quoi remplacez-vous le lait ?

Je n'aime pas le lait à la base, mais j'adorais le fromage. Je remplace le lait par du lait d'amande ou de coco, je sais qu'il existe du "fauxmage" mais je n'ai pas envie d’essayer car le fromage m’a rendue trop malade par le passé. J’ai découvert que j'étais intolérante au lactose et à la caséine.

Je pense qu'on n'a pas un besoin crucial de remplacer ces produits, on peut vivre sans. A force de lire les étiquettes j'ai acquis la certitude que les produits des supermarchés nous empoisonnent et créent l'épidémie d'obésité et de diabète. Il y a du sucre partout et à forte dose... Et on sait que le sucre appelle le sucre et nous fait consommer de plus en plus, c'est une drogue et au bout d'un mois ou deux, on n’en a plus jamais envie, les fruits suffisent...

De nombreuses personnes se renseignent sur les effets esthétiques (plus belle peau) d’une alimentation sans lactose, avez-vous constaté des changements ?

Je ne regarde pas trop ma peau, mais mes enfants ados avaient beaucoup moins de boutons d’acné alors qu'ils ne faisaient le régime que le soir et le weekend !

Achetez-vous des produits sans gluten et sans sucres, par exemple des biscuits ? Si oui, est-ce un budget plus important ? Si non, comment procédez-vous ?

Je continue à manger du pain sans gluten : une tartine le matin avec margarine à base d'huile de tournesol. Je sais aussi que la farine de maïs a une IG forte, du coup je préfère éviter tous ces produits.

Je préfère manger des aliments qui ne contiennent pas de gluten naturellement, je me méfie des produits industrialisés. Tous les biscuits contiennent du sucre donc je n'y touche plus non plus. Ce n’est pas une privation car, comme je vous le disais, l’arrêt du sucre permet de ne plus être "droguée' par le sucre. Il y a beaucoup de vidéos sur ce sujet « Un an sans sucre », il y a aussi une émission d’Arte sur le sucre.

Continuez-vous à manger des choses sucrées ?

J'ai juste un gâteau que j'aime bien. Je le prépare en retirant les 100 gr de sucre et je rajoute des fruits. Je fais une fois par an une galette des rois sans gluten, sans lactose et sans sucre en utilisant une pâte à tarte feuilletée car je ne suis vraiment pas assez douée pour la faire moi-même ! Pour les gourmandises, au début je mélangeais de la poudre de coco avec de la poudre de cacao. Pour Noël, mon compagnon m'a fait des truffes au chocolat bien trop fortes en cacao, cela m'a empêchée de dormir ! L'année prochaine, on essayera avec du beurre de cacahuète...

Je mange des amandes ou des noix de cajou à 16 h avec un fruit, c'est un truc de chrono-nutrition. Je ne perdais plus de poids car j'avais arrêté le Lévothyrox, avec le scandale qu'il y a eu… J’ai été obligée de prendre le L-thyroxin Henning car cela m'a provoqué une dépression avec envie suicidaire. Pendant un an, je n’ai pas perdu un gramme, au contraire j’ai repris 5 kg, comme quoi tout n'est pas guéri… Finalement, je n'ai pas eu besoin d'antidépresseur pour remonter et là c'est reparti, j'ai perdu 10 kg dans l'année !

Mangez-vous de la viande ? Quelle fréquence recommandez-vous ?

Je mange de moins en moins de viande, un poulet du marché, un éleveur local une fois par mois maximum, par contre je mange du poisson, et des œufs tous les matins. Je prends un petit déjeuné salé avec une tranche de pain sans gluten. Je pense qu'il me faudra encore du temps pour diminuer la viande et le poisson, car j'aime ça, et je trouve déjà que j'ai éliminé pas mal de choses. Je recommanderais de faire comme on veut et comme on peut car c'est quand même cher.

Prenez-vous des vitamines et des compléments alimentaires ?

Je prends juste de la vitamine D l'hiver, c'est tout, d'ailleurs j'ai remarqué que je ne suis plus jamais enrhumée, ce régime semble aussi agir sur le rhume. Sur le groupe Facebook réunissant des personnes aux régimes sans gluten, sans lactose et sans caséine, il y a de nombreux témoignages de personnes asthmatiques qui ont guéri en éliminant les produits laitiers. Ici, sur Carenity, il y a des personnes atteintes de SEP qui voient leur état de santé s'améliorer. Il suffit de regarder les 100 maladies mises sous silence grâce au régime Seignalet pour avoir une idée du bienfait de l'alimentation sur la santé... J'ai même vu un témoignage de maman d'enfant autiste dont l'état de santé de l'enfant s'améliore aussi grâce au sans gluten et sans lactose.

Ce régime a-t-il eu des conséquences sur votre vie sociale ? Est-ce plus difficile de vous rendre au restaurant ? Qu’en pensent vos proches ?

Il faut que je me méfie des légumes cuits au beurre mais dans les chaînes de restaurants, les serveurs et cuisiniers ont la liste des allergènes, il suffit de leur demander. Je préfère quand même les petits restos dans lesquels ils se mettent en quatre pour me faire un dessert de fruits. Cet été, en vacances, pour la première fois depuis 3 ans, j'ai pu manger des desserts de fruit, c'est vraiment agréable !

Mon beau-frère ne se prend pas la tête, il fait un plat qui ne contient pas de gluten ou de lait comme la paella, le poulet coco ou le pot au feu. Par contre, ma belle-mère se prend le chou à faire des plats sophistiqués et elle a encore du mal à comprendre que je n'ai pas droit aux produits laitiers, même sans lactose, car ils contiennent toujours de la caséine qui va me rendre malade le lendemain : migraine, douleurs cervicales et grosses fatigue au point de rester coucher toute la journée du lendemain.

A part ça, ça va, je me fais une salade composée pour toutes les autres occasions, les buffets froids sont impeccables pour moi, pour les apéros je mange les légumes mais aussi les noix de cajou et même les chips...

Certains aliments vous manquent-ils particulièrement ?

Au début oui ! Le fromage sous toutes ses formes me manquait beaucoup, les pizzas, l'aligot, la raclette... Maintenant non, au contraire, l'odeur du fromage me dérange, tout ce qui est crème fraiche, formage blanc et yaourt m'écœurent vraiment. Je ne me croyais pas capable de regarder les autres manger des gâteaux sans que ça me fasse envie mais désormais, c'est vraiment le cas. Je ne fais pas preuve de courage car je n’en ai pas envie, il n'y a pas de frustration finalement. Je sais que si j'en mange une bouchée, le lendemain je serai malade. Quand je vois tous les progrès que j'ai fait niveau santé et kilos en moins, je n'ai vraiment pas envie de faire d'écart.

Finalement, nos goûts changent avec le temps. Mon alimentation m’a permis de découvrir plein d'autres recettes, je ne la ressens pas comme un régime qui m'interdit des aliments mais comme une occasion de découvrir d'autres plats. Par contre, si je ne mange plus de sucre, je me permets les graisses : le beurre de cacahuète est devenu ma gourmandise ! Mais je vérifie qu’il ne contient pas plus de 5 % de sucre et, comme toutes les gourmandises, je n'en mange pas souvent.

Connaissez-vous des livres de recettes ou des sites Internet qui aideraient d’autres membres pour commencer un tel régime ?

Je me suis fait un dossier Pinterest avec plein de recettes mais il suffit de marquer le nom d'un plat et rajouter sans gluten et sans lactose pour trouver plein de recettes sur Internet. Le seul nom qui me vient, c'est le blog "La cuisine de Gin" : elle explique plein de choses en plus des recettes. Avant, je détestais faire la cuisine. Je fais toujours des plats simples mais désormais, cela me plaît. On peut aussi faire des recettes compliquées, il y en a pour tous les goûts sur Internet.

Y-a-t-il des répercussions immédiates si vous remangez un ingrédient « interdit » ?

Je suis intolérante au lactose et à la caséine et un écart me provoque des migraines et des douleurs aux cervicales, je finis par rester au lit le lendemain, c'est très désagréable. Je ne suis pas intolérante au gluten, pourtant je me suis aperçue que mon ventre gonflait si je faisais un écart en gluten, il est dur, j'ai du mal à digérer et je prends 1 ou 2 kilos pour un seul repas… Cela passe l'envie de faire un écart aussi, et pour le sucre, j'ai voulu manger de la compote sucrée et je n'ai pas trouvé ça bon, je sentais que le sucre en fait, plus du tout le goût du fruit.

Quels conseils donneriez-vous à un patient diabétique qui souhaite commencer ce régime ?

Commencez par supprimer le sucre et les faux sucres, certains guérissent uniquement comme ça. Si cela ne marche pas, on supprime les produits laitiers et le gluten. Je conseille ce régime à plein de personnes atteintes par d'autres pathologies : maladies de peau, asthme, SEP, migraine, fibromyalgie et j'en oublie... Comme c'est une personne que je ne connais qui, sur Facebook, m'a emmenée vers ce régime, c'est ma façon de la remercier.

Le mot de la fin ?

Hippocrate a dit "l'alimentation est notre première médecine". Je ne regrette qu'une chose : ne pas avoir connu ce régime plus tôt, j'aurais pu avoir une vie en pleine santé... Prendre en main sa santé est très valorisant ! Je vous souhaite à tous de trouver votre chemin de la guérison.

Merci beaucoup à @pseudo-masqué‍ pour ce riche témoignage ! Discutons ensemble des vertus du sans-gluten, sans sucre et sans lactose : avez-vous déjà essayé ? 

avatar Louise-B

Auteur : Louise-B, Content & Community Manager

Community Manager de Carenity en France, Louise est également rédactrice en chef du Magazine Santé pour proposer des articles, vidéos et témoignages centrés sur le vécu des patients et qui portent leur voix. Forte d'une formation pluridisciplinaire axée sur le journalisme, elle coordonne la rédaction des contenus des plateformes Carenity et facilite l'expérience des membres sur le site.

Commentaires - Page 3

avatar
le 21/02/2019

@pseudo-masqué non je n'ai pas éliminé les pommes de terre, ni les fruits car les fruits contiennent dans leur chair ceux qui permet de digérer le fructose (sucre du fruit) je mange tout les fruits, par contre je ne mange plus de confiture ou de fruit sec car c'est des bombes glycémiques. Il faut pas se focaliser sur les aliments qu'on supprime mais plutôt ouvrir ces "horizons culinaires" j'ai tenté le poulet sauce lait de coco curry, et le poulet mafé, quand les autres mangent du couscous je me fait cuire du quinoa à coté pour ne pas manger la semoule, je mange de la paella du poulet basquaise de la ratatouille du bœuf bourguignon je change juste la farine par de la farine de riz ou de pois chiche ou autre, je peux manger des crêpes au sarrasins. Au début, on crois qu'il n'y a plus rien à manger mais en vrai il y a les lentilles, le riz basmati, le quinoa, je prend des pois chiches même si il y a des traces de gluten car je ne suis pas cœliaque, amusez vous à taper sur google une recette que vous aimez en rajoutant sans gluten, sans lait et vous verrez les recettes qu'on vous propose. Pour mon père je ferais des tartes aux pommes, des crêpes au beurre de pomme (en supprimant le sucre de la recette) j'ai une recette de gâteau à la poudre d'amande que j'adore je remplace les 100 gr de sucre par des fruits j'ai essayé pomme poire et cet été je tenterais pêche. Je me fait des glaces l'été en mixant les fruits que j'aime avec une banane pour l'onctuosité. On a l'impression qu'on ne va plus manger grand chose si on élimine ce que j'ai éliminé mais finalement il y a pleins de possibilités et quand je vais au resto je prend un steak frite car les haricots verts sont souvent cuit avec du beurre dans les restos, donc non, ce régime  n'est pas aussi restrictif qu'il peut le paraître au premier abord, si vous avez d'autres questions n'hésitez pas je vous répondrais avec plaisir, je vous souhaite de trouver votre chemin vers la guérison. Je m'aperçois que pour moi je ne fais pas d'effort, je me simplifie la vie en me faisant beaucoup de salades composées et je mange de moins en moins de viande, car j'ai déjà des protéines avec les œufs du matin, mais pour mon père qui vient de faire un AVC et qui a Parkinson, je vais lui préparé des desserts sympas sans sucre, juste avec des fruits. J'espère que son Parkinson va s’améliorer car il adorait danser et il ne peux plus, il a enfin accepté de faire ce régime depuis 3 mois et l'AVC a tout bousculé, mais comme j'étais loin de lui il faisait des erreurs lol je lui avait dit d'acheter des yaourts au lait de coco et il en avait acheté au goût coco qui sont encore des produits laitiers, ça m'a ému quand j'ai vu ça dans son frigo, j'habite à 600 km, compliqué à son age 83 ans, de comprendre tout ça, de lire les étiquettes de tout ce qu'il achète, bref je vais m'en occuper sérieusement maintenant, et j'espère que dans un an ou deux il sentira les effets positifs de ce régime. Je me base sur le régime Seignalet qui met sous silence une centaine de maladie, dont le diabète, la dépression, la SEP, la fibromyalgie, Parkinson etc... Mon régime et le régime Seignalet part sur les mêmes bases et c'est en voyant que je guérissais des mêmes maladies que celles du régime Seignalet que je tente cette solution pour mon père, alors rendez vous dans un an ou deux pour voir si ça a fonctionné pour lui aussi...

avatar
le 22/02/2019

bonne continuation fabienne.

j'ai ma fille de 10 ans qui a été diagnostiquée diabétique de type 1 le 24 septembre 2018, elle a injecté de l'insuline pendant 20 jours, le HBA1c était 13.8, elle a fait à peut prés le même régime le 15 janviier  j'ai lui fait les analyses le HBA1c était 4.6 sans insuline bien sur.

Bon courage à tout le monde.

avatar
le 03/04/2019

Bonjour, je suis moi même sans gluten depuis plus de 5 ans ce qui fait une différence sur mes intestins et toutes mes allergies et l'asthme. Je suis aussi allergique au lactose, là c'est plus compliqué car je n'arrive pas à me passer de fromage et de yaourts par exemple ce qui m'a obligé à explorer d'autres pistes et j'ai trouvé des gélules qui ont résolus tous mes problèmes. Elles me permettent en tout cas de digérer le lactose ce qui fait qu'aujourd'hui je suis quasiment guérie d'un psoriasis que je trainais pourtant depuis l'âge de 14 ans ! J ai bien moins d allergies au printemps, j'ai pu stopper les antihistaminiques. J'ai perdu du poids et notamment du ventre, ce qui n'était pas gagné à mon âge et une hypothyroïdie, enfin voilà. Ce fut compliqué au début  car je ne trouvais pas grand chose sur place, aujourd'hui je commande sur internet où je trouve pas mal de produis bio, sans gluten et sans lactose et je me sens tellement mieux, y compris niveau ballonnements et autre inconvénients de transit, sans avoir le sentiment de me priver. Je dois dire aussi que je ne prends plus que deux médicaments chimiques, dont je n'arrive pas à me passer bien qu'allergique à l'un des deux, mais que pour le reste je me soigne autant que possible et prudemment avec des plantes et autres compléments alimentaires  avec une grande efficacité je dois le dire et pas d effets secondaires et Dieu sait si avec par exemple, le Levothyrox (  que j'ai arrêté aussi, malgré le danger, puisque j'ai fait un AVC à la suite de cet arrêt)  il y en a ! Bisous Fabienne ;-)

avatar
le 03/04/2019

bravo Madame

je n'arrive pas à comprendre les médecins qui ne conseillent pas les patients à vous imiter

avatar
le 04/04/2019

Quel courage et qu'elle détermination Fabienne.Vous êtes vraiment inspirante.