«
»

Top

Rendez-vous médicaux : les pires listes d'attente

13 oct. 2015

Rendez-vous médicaux : les pires listes d'attente

EXCLUSIF. Beaucoup de médecins spécialistes restent peu disponibles, favorisant le renoncement aux soins. Mutuelle.com a sondé six spécialités pour y voir clair.

C'est un des principaux motifs de renoncement aux soins : les délais sont trop longs pour un rendez-vous chez un médecin, et ils se sont allongés depuis dix ans. Du fait notamment de la pénurie de généralistes et de spécialistes dans certaines régions, y compris à Paris

Qu'en est-il aujourd'hui ? Un comparateur de complémentaires santé, Mutuelle.com, a sondé six catégories de spécialistes pour mesurer ces délais dissuasifs en 2015. Une étude que « le Parisien » - « Aujourd'hui en France » révèle en exclusivité. Réalisée en septembre dernier, elle se fonde sur 6 683 demandes de rendez-vous auprès de six spécialistes parmi les plus sollicités : ophtalmologistes, cardiologues, chirurgiens-dentistes, gastro-entérologues, ORL et radiologues.

109 jours pour un ophtalmo. Ils sont le point noir. Selon l'étude de Mutuelle.com, consultable à partir d'aujourd'hui sur Internet*, leurs délais restent très éloignés des autres spécialités, et de certaines estimations. Le comparateur, qui a sollicité 1 014 cabinets, avance un délai « moyen » de... 109 jours. Comptez plus de deux mois dans 80 des 95 départements de métropole et en Ile-de-France, quand deux semaines suffisent dans les IIe, IVe, VIIIe et XVIe arrondissements — privilégiés — de Paris.

En cardiologie, on respire. Incroyable mais vrai : dans deux arrondissements parisiens (XX e et XVI e), consulter un cardiologue en une semaine au plus, c'est possible. En Ile-de-France, à part trois arrondissements parisiens, ces médecins sont accessibles en moins d'un mois. Tout comme sur l'arc méditerranéen. Mais des disparités subsistent.

Radiologues : les plus accessibles. Ces spécialistes sont si nombreux et si bien répartis sur le territoire qu'il n'y a qu'un département où il faut patienter plus de deux semaines pour un examen. Même dans la Nièvre, le délai n'excède pas un mois.

Chirurgiens-dentistes. Il n'y a que quatre départements (Creuse, Manche, Nièvre et Orne) où il faut patienter plus de deux mois.

Gastro-entérologues et hépatologues. Ce sont les spécialités où la disponibilité est la plus disparate. Mais il y a plus d'un mois d'attente dans seulement un petit tiers des départements.

ORL et chirurgie maxillo-faciale. Très disponibles en Paca, ces spécialistes le sont aussi dans des départements aussi inattendus que l'Aisne, l'Orne ou le Jura (une semaine au plus). A Paris, le délai est d'au maximum un mois.

LeParisien.fr

Commentaires

Vous aimerez aussi

Notre guide pour un rendez-vous réussi chez le médecin

Notre guide pour un rendez-vous réussi chez le médecin

Lire l'article
Troubles du sommeil : quand et comment peut-on les traiter ?

Troubles du sommeil : quand et comment peut-on les traiter ?

Lire l'article
Cancer de l'ovaire : quels sont les traitements ?

Cancer de l'ovaire

Cancer de l'ovaire : quels sont les traitements ?

Lire l'article
NASH, ou maladie du foie gras : comprendre le traitement

Obésité
Stéatose hépatique non alcoolique et NASH

NASH, ou maladie du foie gras : comprendre le traitement

Lire l'article