«
»

Top

Le dossier médical personnel fait peau neuve

26 oct. 2015 • 1 commentaire

Le dossier médical personnel fait peau neuve

Initié en 2004 et mis en place en 2011, ce dossier regroupant toutes les informations sur le patient n'a pas rencontré le succès escompté. L'Assurance maladie compte bien le remettre au goût du jour d'ici 2017 et propose plusieurs pistes d'amélioration.

Le dossier médical personnel (DMP) se refait une beauté. Initié en 2004 par Philippe Douste-Blazy, et mis en place en 2011, le DMP devrait être relancé par l'Assurance maladie d'ici fin 2017. Mais pour convaincre, il va devoir faire peau neuve. Le DMP a pour objectif de regrouper les informations de santé d'un malade en un dossier électronique: prescriptions, allergies, résultats d'analyses, radios, etc, pour permettre aux professionnels de santé d'échanger plus facilement dans le cadre du parcours de soin. Mais le DMP n'a pas rencontré le succès attendu. Alors que l'objectif initial était d'atteindre les 5 millions de dossiers fin 2013, on en comptait seulement 418.011 en janvier 2014.

Un dossier ouvert par le patient lui-même

L'Assurance maladie a donc étudié, durant 10 mois et en concertation avec les professionnels, des moyens pour améliorer le dispositif. Elle s'attaque d'abord à la création du dossier. Jusqu'ici, le patient pouvait faire la demande de création à son professionnel de santé. Désormais, il pourra le faire lui-même, via son compte ameli, l'espace personnel disponible pour chaque assuré sur le site de l'Assurance maladie.

«L'ouverture des DMP est parfois considérée par les médecins comme une démarche administrative, qui empiète sur le temps de consultation, et dès lors, qui ne relève pas de leur ressort, explique dans un communiqué l'Assurance maladie. Pourtant, ces professions se déclarent prêtes à les consulter, mieux encore à les enrichir, dès lors que l'accès est simple, et que la consultation des informations est rapide et intégrée à leurs outils de suivi des dossiers patients, assure-t-elle.

«Il est exclu de moduler les conditions de prise en charge en fonction de l'existence ou pas d'un dossier médical partagé»

Autre mesure: créer un lien entre le DMP et le milieu hospitalier, inexistant jusqu'ici, via une messagerie sécurisée. «Le dossier sera automatiquement alimenté par les remboursements de soins, conservés par l'Assurance maladie au cours des 12 derniers mois, précise le communiqué. Afin d'assurer une transmission automatisée des informations médicales et paramédicales avec les établissements de santé et les Ehpad (NDLR: établissement d'hébergement pour personnes âgées), le personnel soignant concerné pourra envoyer ses informations dans le DMP, via une messagerie sécurisée de santé MSSAnté».

Avant la fin du premier semestre 2016, le DMP revu et corrigé sera testé dans 8 territoires pilotes, pour être ensuite déployé sur toute la France d'ici à la fin de l'année 2016. Mais l'ouverture d'un dossier par les patients ne sera toujours pas obligatoire. «Il est exclu de moduler les conditions de prise en charge en fonction de l'existence ou pas du DMP», assure l'Assurance maladie. Reste à chiffrer le coût de ce dispositif. Depuis son lancement, le dossier medical personnalisé a coûté 500 millions d'euros.

LeFigaro.fr

Commentaires

lys222
le 27/10/2015

.

Vous aimerez aussi

Tout savoir sur les traitements corticoïdes (cortisone) : utilité, posologie, effets secondaires...

Tout savoir sur les traitements corticoïdes (cortisone) : utilité, posologie, effets secondaires...

Lire l'article
Masque de protection contre le coronavirus (Covid-19) : législation, types de masques, tarifs...

Masque de protection contre le coronavirus (Covid-19) : législation, types de masques, tarifs...

Lire l'article
Le diagnostic de l'épilepsie raconté par les membres Carenity

Epilepsie

Le diagnostic de l'épilepsie raconté par les membres Carenity

Lire l'article
5 conseils pour se remettre au sport efficacement (même avec une maladie chronique) !

5 conseils pour se remettre au sport efficacement (même avec une maladie chronique) !

Lire l'article