«
»

Top

Bientôt un numéro vert pour joindre un médecin 24h/24h

23 juin 2014 • 25 commentaires

Bientôt un numéro vert pour joindre un médecin 24h/24h

Pour faciliter l'accès à un médecin en dehors des horaires d'ouverture des cabinets, un numéro unique à trois chiffres sera mis en place dans chaque département.
La prochaine loi santé, dont les grandes lignes ont été présentées jeudi par Marisol Touraine, devrait faciliter l'accès des patients à un médecin. La ministre des Affaires sociales a annoncé la mise en place d'un numéro d'appel unique à trois chiffres «dans chaque département», pour pouvoir joindre un médecin 24 heures sur 24. «Tous les Français savent de quoi nous voulons parler», a expliqué Marisol Touraine. «C'est un enfant qui a de la fièvre la nuit, un problème de santé en plein week-end ou après la fermeture du cabinet du médecin traitant... Et au fond, il s'agit de permettre aux Français de savoir à quelle porte ils peuvent frapper.»

La permanence des soins, qui permet de joindre un médecin en dehors des horaires d'ouverture, existe déjà. Mais son fonctionnement est «inégal» selon les départements, explique-t-on dans l'entourage de la ministre. Un constat partagé par les syndicats de médecins libéraux. «Dans certains départements, la création d'un numéro unique pourra simplifier le système actuel, où il existe parfois plusieurs numéros pour le même service, par ailleurs souvent méconnus des patients», explique Jean-Paul Ortiz, président de la Fédération des médecins de France (FMF). Mais les médecins libéraux accueillent tout de même cette initiative avec vigilance.«Il faut absolument préserver la spécificité libérale de notre permanence des soins, et ne surtout pas tout centraliser au profit du système de régulation hospitalière. On ne régule pas l'appel d'un patient avec une douleur abdominale comme on régule un accident de la route avec des blessés graves. Chacun sa spécificité.»

Maisons médicales «sous-employées»
Il s'agit donc de distinguer deux types d'appels, le numéro unique à trois chiffres qui relève de la médecine libérale, et le 15 pour les urgences médicales graves. Ce qui pourrait contribuer à désengorger les urgences, estiment les syndicats de médecins. «En région parisienne, il existe onze maisons médicales de garde ouvertes tous les dimanches et jours fériés. Mais elles sont systématiquement sous-employées, pendant que les patients s'empilent dans les hôpitaux», peste Dr Jean-Paul Hamon, président de la Fédération des Médecins de France (FMF). «Chaque année, près de la moitié des 20 millions de patients pris en charge aux urgences n'avaient rien à y faire, ce qui entraîne un surcoût injustifié de 2,5 milliards d'euros. Il faut donc une meilleure régulation pour une meilleure utilisation du système de santé».

Ces numéros à trois chiffres propres à chaque département vont être adossés à un site Internet. Le tout sera chapeauté par les agences régionales de santé (ARS), que le ministère pousserait fortement pour amorcer la mise en place du service. La création de ces numéros s'inscrit dans la mise en place d'un «service territorial de santé au public» voulu par la ministre afin d'«améliorer la prise en charge des Français». Il concernera cinq «domaines-clefs»: les soins de proximité, la permanence des soins, la prévention, la santé mentale et l'accès aux soins des personnes handicapées.

LeFigaro.fr

Commentaires

le 23/06/2014

oui cela serait bien car beaucoups de patients affluent dans les hopitaux avec rien  et cela mobilise beaucoups de personnels 

le 23/06/2014

ENFIN UNE INITIATIVE POUR NOUS EVITER DE FAIRE LE 15 POUR UN RIEN !!!!!!!!!!!!!!

le 23/06/2014

Enfin une bonne idée , cela permettrais , d'une part de filtrer les malades en besoin d'urgences et les autres , ainsi que de devoir automatiquement contacter le 15 , comme cela est le cas dans ma région , ça pourrait meme sauver des vies , car le SAMU , n'aura plus a se déplacer pour des cas relevant de médecine générale , en délaissant les cas hospitalier , le plus tot sera le mieux.

le 25/06/2014

Enfin une proposition judicieuse. Que n'y a t on pensé plus tôt.......Initiative qui doit rassurer.

le 25/06/2014

Bonne idée ! 

Vous aimerez aussi

Le diagnostic du psoriasis raconté par les membres Carenity

Le diagnostic du psoriasis raconté par les membres Carenity

Lire l'article
Diabète : comprendre le régime à index glycémique bas

Diabète avec surdité de transmission maternelle
Diabète de type 1
Diabète de type 2
Diabète gestationnel
Diabète insipide
Diabète insipide néphrogénique
Diabète néonatal

Diabète : comprendre le régime à index glycémique bas

Lire l'article
Le diagnostic de la rectocolite hémorragique raconté par les membres Carenity

Rectocolite hémorragique

Le diagnostic de la rectocolite hémorragique raconté par les membres Carenity

Lire l'article
Le diagnostic de la dépression raconté par les membres Carenity

Dépression
Dépression post partum

Le diagnostic de la dépression raconté par les membres Carenity

Lire l'article