«
»

Top

L'étude santé du jour : trois solutions pour lutter contre l'obésité

2 juin 2014

L'étude santé du jour : trois solutions pour lutter contre l'obésité

Lors du Congrès européen sur l'obésité, plusieurs chercheurs ont présenté leurs études proposant des pistes pour lutter contre la progression de l'obésité et du surpoids sur le continent. Trois solutions à appliquer au quotidien.

Manger des yaourts, consommer des amandes en quantité raisonnable ainsi que faire des repas en famille plutôt que seul… Voici les principales nouvelles pistes pour combattre le surpoids, selon des études présentées au Congrès européen sur l'obésité qui vient de se terminer à Sofia (Bulgarie). La première d'entre elles, en provenance de l'université de Navarre en Espagne, affirme que les personnes ayant consommé des yaourts deux fois par jour sont moins exposées au risque d'obésité. A condition toutefois de les combiner avec une diète méditerranéenne : légumes, huile d'olive et poisson.

Une épidémie inquiétante

Il faut également faire attention à ne pas se jeter sur n'importe quel produit laitier, affirme de son côté l'Institut de l'obésité de Rotherham, au Royaume-Uni. Car certains produits allégés contiennent paradoxalement plus de calories que les produits normaux, en raison d'une quantité supérieure de sucre par rapport aux produits habituels. Pour le goûter, des chercheurs américains de l'université de Purdue recommandent vivement les amandes (jusqu'à 43 g par jour), dont les bénéfices nutritionnels sont nettement supérieurs à ceux des snacks et autres sucreries.

Enfin, des chercheurs insistent encore sur l'impact des repas en familles, qui seraient essentiels pour la ligne des enfants. Une étude menée dans huit pays européens révèle que ceux qui prennent leur petit-déjeuner avec leurs parents plusieurs fois par semaine ont 40 % de chance en moins d'être frappés d'obésité que les autres. Ce rituel favoriserait en effet une alimentation plus saine. Toutes ces études visent à identifier des stratégies pour réduire durablement la prévalence du surpoids et de l'obésité. Une maladie qui touche un adolescent sur trois en Europe et près de 30 % de la population mondiale.

Metronews

Commentaires

Vous aimerez aussi

Le Plaquénil pour traiter le COVID-19 : quelles conséquences pour les patients chroniques ?

Lupus
Polyarthrite rhumatoïde

Le Plaquénil pour traiter le COVID-19 : quelles conséquences pour les patients chroniques ?

Lire l'article
Coronavirus et hypertension artérielle

Hypertension artérielle

Coronavirus et hypertension artérielle

Lire l'article
Coronavirus et cancer

Coronavirus et cancer

Lire l'article
Coronavirus et gestes barrières : quelles sont les précautions à prendre ?

Coronavirus et gestes barrières : quelles sont les précautions à prendre ?

Lire l'article