«
»

Top

Chaleur, noyade et moustique tigre: les dangers de cet été

13 juin 2014 • 2 commentaires

Chaleur, noyade et moustique tigre: les dangers de cet été

Les vagues de chaleur et les noyades représentent les dangers de l'été. Mais cette année le Ministère de la santé met en garde contre un nouveau venu : le moustique tigre.

• Le moustique tigre

Cette espèce envahissante, Aedes albopictus de son nom latin, reconnaissable à ses rayures noires et blanches, est désormais "implantée" dans 18 départements du sud de la France. Insecte "agressif" pour l'homme, ayant colonisé progressivement l'Europe méridionale, le moustique tigre figure parmi les risques sanitaires car c'est le principal "vecteur" (ou transmetteur) de deux maladies virales, la dengue et le chikungunya, explique Harold Noel, médecin spécialiste de l'Invs (Institut de veille sanitaire ).

Ces deux maladies proches, caractérisées par de fortes fièvres, des douleurs articulaires et qui peuvent être fatales pour les personnes faibles, touchent surtout les zones tropicales où ces moustiques pullulent. En France, 121 cas "suspects" de dengue ou chikungunya ont été rapportés depuis mai dans les 18 départements infectés par le moustique tigre, selon cet épidémiologiste.

Les tests au laboratoire ont pu confirmer qu'environ la moitié de ces cas étaient effectivement dus au virus du chikungunya (47 cas) ou de la dengue (15 cas). "Il s'agissait dans 95% des cas de personnes qui revenaient des Antilles", précise le Dr Noel.

Le virus du chikungunya a touché 8% de la population en Martinique, (31.720 cas, selon un décompte fait entre début décembre et le 1er juin) et 7% en Guadeloupe (28.320 cas). Le directeur scientifique à l'Invs, Jean-Claude Desenclos s'attend à ce que le nombre des malades progressent encore. "L'épidémie est encore devant nous", dit-il.

Compte tenu "des échanges incessants entre Antilles et métropole", les risques d'introduction en France et de dissémination de ces maladies seront accrus durant l'été, période où les moustiques tigres sont les plus actifs, prévient-il.

Pour éviter la propagation des contaminations, les personnes infectées doivent impérativement éviter de se faire piquer par un moustique tigre qui pourrait infecter à son tour une autre personne. Elles doivent adopter moustiquaires, répulsifs et diffuseurs, selon le Dr Noel.

Par ailleurs, un portail de signalement rapide de la présence des moustiques tigres en France métropolitaine a été mis en place. Il permet de s'informer sur le moustique tigres et de signaler sa présence aux autorités sanitaires.

• Canicule: le plan canicule activé depuis le 1er juin

Plus classiquement, la chaleur qui a commencé à toucher la France, doit être l'objet de la plus grande vigilance après l'épisode de canicule qui a fait plus de 15.000 morts en 2003.

Pour prévenir une nouvelle hécatombe parmi les personnes âgées, la "veille saisonnière" du Plan national canicule a été activée début juin avec les messages traditionnels en cas de hausse de température: maintenir les logements frais, boire régulièrement, passer du temps dans les endroits climatisés comme les centre commerciaux.

Depuis le 1er juin et jusqu'au 31 août, le plan national canicule est activé . Il prévoit la mise en place d'un système d'alerte, la diffusion de documents d'informations et recommendations ainsi que la mise en service du numéro vert 0 800 06 66 66.

•Noyades: attention aux tout-petits

Autre soucis propres à l'été: les noyades. Trois minutes dans quelques centimètres d'eau suffisent à tuer un enfant, rappelle la directrice de l'Inpes (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé) Thanh Le Luong. La solution: prévention, surveillance et sécurité autour des lieux de baignade.

Mais la noyade est aussi souvent fatale aux adultes: sur 1.238 accidents de ce type répertoriés en France sur 12 mois entre 2011 et 2012, près de 500 ont entraîné la mort, en grande majorité chez des personnes âgées de plus de 25 ans.

LeFigaro.fr

Commentaires

le 16/06/2014

OK Julien ma grande petite-fille de 11 ans a été piquée l'année dernière par des moustiques virulents et on a dû la mettre sous antibio elle a encore les traces et cette année on est vigilant pour elle.

En général ils disent de ne pas laisser macérer des nappes d'eau dans et autour de son habitation. Bonne journée

le 16/06/2014

.

Bzzzz bzzzz, chaque année ce bruit revient hanter vos nuits. Bras, jambes, visage, les moustiques vous attaquent de partout et laissent rougeurs et démangeaisons à foison. Que la chasse commence !

Solutions naturelles et économiques pour un été tranquille !

Protéger son environnement des moustiques est la condition sine qua non pour éviter de se faire piquer ! Alors si vous ne savez pas comment repousser ces affreuses bestioles, suivez nos astuces naturelles et économiques !

Savez-vous que 40% des piqûres de moustiques se font à travers les vêtements ? La protection vestimentaire est la première chose à faire si vous prévoyez une soirée estivale. Oubliez robes légères et shorts, privilégiez les vêtements clairs et amples qui couvrent toutes les parties du corps.

Les moustiques pondent leurs œufs dans l'eau stagnante et la terre humide. Pour limiter leur prolifération, évitez donc de trop arroser les pots de fleur et enlevez toute eau qui stagne. Si vous n'avez pas le choix, versez quelques gouttes d'huile végétale dans l'eau des vasques : l'huile bloque la surface de l'eau. Changez également l'eau régulièrement pour stopper l'évolution des larves de moustiques.

Certaines plantes servent de répulsif naturel. Suspendez des géraniums citronnelles sur vos fenêtres. Sur les rebords ou sur votre balcon, posez des plants de basilic, de thym citron ou de menthe en pot. En plus de vous en servir pour la cuisine, ils sont d'excellents repousse-moustiques ! Action 2 en 1 garantie !

Pensez aussi aux huiles essentielles ! Citronnelle, citron, basilic, lavande, genévrier, myrrhe, bois de cèdre, pin, géranium, ylang-ylang et romarin, à vous de tester pour trouver la meilleure solution. Elles sont idéales si vous habitez dans un espace où vous ne pouvez pas mettre de plantes aux fenêtres !
Astuces : imbibez un chiffon légèrement humide d'huile essentielle que vous suspendrez aux fenêtres ! Vous pouvez également en verser quelques gouttes dans votre eau pour laver le sol. Pratique, non ?

Vous pouvez mettre quelques gouttes d'huile essentielle de citron ou d'eucalyptus sur vos poignets et chevilles. Attention ! Certaines huiles sont photo-sensibilisantes et ne conviennent pas aux femmes enceintes et aux enfants, lisez bien la posologie avant toute application !

Fabriquer une moustiquaire

Qui n'a jamais rêvé de passer une nuit paisible sans entendre le bzzzz bzzzz du moustique rôdant près de son oreille, et sans sentir la citronnelle ? Petite méthode pour faire sa moustiquaire soi-même.

Prenez 4 tasseaux de bois. Taillez les pointes en biseau, et assemblez-les pour en faire un cadre de la taille de votre fenêtre. Fixez ensuite votre toile anti-insecte (du tulle fera aussi l'affaire) et encastrez votre encadrement sur votre fenêtre. Simple comme bonjour !

Prix des 4 tasseaux : entre 4 et 8€. Prix de la toile moustiquaire : environ 3€ le mètre. Vous pouvez trouver du tulle chez les grossistes entre 1.50 et 3€ le mètre. Le coût de la moustiquaire varie en fonction de la taille de vos fenêtres.

Prix d'une moustiquaire classique : entre 10 et 50€, soit 50% d'économies minimum.

Et si votre moustiquaire a un trou, inutile d'en acheter une autre, réparez-la en cousant un morceau de collant ou de tulle.

Remèdes naturels et économiques pour soulager les piqûres

STOP aux démangeaisons ! Plus vous allez vous gratter, plus la lésion va s'étendre et bonjour les vilaines cicatrices ! Pour soulager rapidement les irritations, place aux astuces naturelles et économiques !

• Avec de l'aspirine : mouillez ta peau et frottez-y le cachet d'aspirine.

• Avec des feuilles de plantain lors de balades en pleine nature.

• Avec une compresse imbibée d'eau glacée.

• Avec une compresse imbibée de vinaigre blanc.

• Avec 2 gouttes d'huile essentielle de lavande.

• Avec un sachet de thé mouillé.

• Avec morceau de poireau cru, coupez dans la longueur pour avoir le jus. .

D'autres recettes naturelles ? Venez les partager en les postant dans les commentaires !

Vous aimerez aussi

Le Plaquénil pour traiter le COVID-19 : quelles conséquences pour les patients chroniques ?

Lupus
Polyarthrite rhumatoïde

Le Plaquénil pour traiter le COVID-19 : quelles conséquences pour les patients chroniques ?

Lire l'article
Coronavirus et hypertension artérielle

Hypertension artérielle

Coronavirus et hypertension artérielle

Lire l'article
Coronavirus et cancer

Coronavirus et cancer

Lire l'article
Coronavirus et gestes barrières : quelles sont les précautions à prendre ?

Coronavirus et gestes barrières : quelles sont les précautions à prendre ?

Lire l'article