«
»

Top

Une classe d'insecticides pourrait affecter le développement intellectuel des enfants (étude)

10 juin 2015

Une classe d'insecticides pourrait affecter le développement intellectuel des enfants (étude)
Une classe d'insecticides très largement utilisée dans l'agriculture ou pour des usages domestiques, les pyréthrinoïdes, pourrait affecter le développement intellectuel des enfants, selon une étude de chercheurs de l'Inserm diffusée mardi.

"Le résultat de cette étude montre que l'exposition pendant l'enfance à des insecticides pyréthrinoïdes" telle que mesurée dans l'urine par les concentrations de deux résidus de ces produits est "associée à des capacités neurocognitives plus faibles chez des enfants de six ans (...)", selon un article publié dans la revue Environment International.

Des chercheurs de l'Université et du CHU de Rennes se sont attachés à évaluer les corrélations entre les capacités cognitives d'un échantillon de 287 enfants de six ans et les concentrations en éléments résiduels de ces insecticides dans leur urine.

Ils ont testé la compréhension verbale des enfants qui est un bon indice de leur aptitude scolaire et leur capacité à mémoriser des informations nouvelles.

Parallèlement la concentration de six métabolites différents, des résidus de la décomposition par le corps d'insecticides pyréthrinoïdes, a été mesurée dans l'urine de ces mêmes enfants.

Pour deux de ces six marqueurs, une corrélation a été trouvée entre leurs concentrations et la faiblesse des performances cognitives des enfants, même en tenant compte de facteurs capables de biaiser les résultats.

Les performances intellectuelles plus faibles retrouvées chez certains enfants se traduisent par des difficultés de concentration, de compréhension de l'environnement et dans l'acquisition des nouvelles connaissances.

"Bien que ces observations doivent être reproduites par d'autres études afin de pouvoir conclure définitivement, elles pointent la responsabilité potentielle à faibles doses de la deltaméthrine en particulier (un pyréthrinoïde, ndlr) et des insecticides pyréthrinoïdes en général", explique dans un communiqué de l'Inserm Cécile Chevrier, auteur principal de ces travaux.

"Des efforts de recherche doivent se poursuivre afin d'identifier des causes qui puissent faire l'objet de mesures de prévention" a estimé de son côté le médecin Jean-François Viel, également signataire de ces travaux.

"Nous n'avons pas de mécanisme d'action à proposer aujourd'hui" pour expliquer ce "lien", a-t-il reconnu lors d'une conférence de presse organisée mardi à Paris.

Autre point faible de l'étude, il est difficile d'évaluer précisément à partir des métabolites résiduels retrouvés dans l'urine le niveau d'exposition réel aux insecticides.

Abondamment utilisés dans le monde, les pyréthrinoïdes demeurent source d'interrogations sur leur impact à long terme pour la santé humaine en particulier pour les foetus et jeunes enfants dont les systèmes nerveux sont plus vulnérables.

Commentaires

le 10/06/2015

?

le 17/06/2015

Non seulement pour les riverains @lyss222 mais également pour eux-mêmes et leurs familles. Certains en ont déjà pris conscience. En général de petits producteurs. D'autres moins. De plus en plus d'agriculteurs sont atteints par des maladies graves à cause des cochonneries qu'ils ont utilisées pendant des décennies. Le problème c'est que les grands media en parlent finalement peu. Après tout la population paysanne n'a plus de vrai poids statistique... Il faudrait envoyer aux maires comme celui dont tu parles tous les rapports alarmants, toutes les émissions inquiétantes sur le sujet. C'est à l'échelle des communes que les changements de perspectives doivent se faire. 
Je me promène souvent à proximité des champs, pas loin de chez moi. La terre y est comme morte. Pratiquement pas d'insectes ou de vers de terre. Dans mon enfance la terre fraîchement retournée grouillait d'un tas de bestioles en pleine activité...

le 17/06/2015

?

le 18/06/2015

Je ne pense pas que leurs protections soient si efficaces que ça...  Pour le bien de tous, il est urgent de bien faire comprendre les risques aux agriculteurs, aux élus et aux responsables divers et variés des petites communes rurales... 
Tout le monde, les media en tête, nous rabattent les oreilles avec les questions liées aux changements climatiques, problématique qui fait suite à des phénomènes dont beaucoup sont naturels, au lieu d'aider à nous protéger nous et notre environnement  en limitant la nuisance des groupes pétro-chimiques... La puissance des lobbies...

le 18/06/2015

il  faut interdire l'agriculture et culture non bio. et tout sera réglé.

Vous aimerez aussi

Quels symptômes sont les plus contraignants pour les patients ?

Quels symptômes sont les plus contraignants pour les patients ?

Lire l'article
Quelles maladies et quels médicaments sont incompatibles avec le paracétamol ?

Quelles maladies et quels médicaments sont incompatibles avec le paracétamol ?

Lire l'article
Rencontrez Louise, votre animatrice de communauté

Rencontrez Louise, votre animatrice de communauté

Lire l'article
Vie professionnelle et maladie chronique : le vécu et les solutions des membres Carenity

Vie professionnelle et maladie chronique : le vécu et les solutions des membres Carenity

Lire l'article