«
»

Top

Survivre à la vague de froid !

26 févr. 2018 • 2 commentaires

Survivre à la vague de froid !

Un froid sibérien s'abat sur la France à partir de ce dimanche, avec des températures négatives et du vent. Nos conseils pour se protéger.

cold

Les spécialistes météo mettent en garde les Français : il va faire froid, même très froid cette semaine. C'est donc le moment d'adopter les bons réflexes, notamment pour protéger les plus vulnérables, à savoir les enfants, les personnes âgées et, bien évidemment, tous ceux qui ne peuvent pas suffisamment chauffer leur domicile ou qui vivent dans la rue. Les personnes malades doivent également prendre des précautions particulières, tant pour elles que pour leurs médicaments. Dans de telles circonstances, le ministère de la Santé rappelle systématiquement les actions à mettre en œuvre, au niveau local et national, pour détecter, prévenir et limiter les conséquences sanitaires et sociales du froid hivernal.

Tampon thermique

Comme à chaque fois que le thermomètre baisse nettement, il n'est pas question de sortir sans être chaudement habillé et muni d'un bonnet qui couvre les oreilles, d'une écharpe ainsi que de bons gants et de grosses chaussettes. Les extrémités doivent être protégées, car la vasoconstriction – qui aide à conserver le sang à 37 °C – explique leur engourdissement fréquent. Il faut aussi éviter de porter longtemps les très jeunes enfants dans un porte-bébé du type sac à dos, car cela risque de comprimer leurs membres inférieurs et de favoriser l'apparition d'engelures. Mieux vaut les placer dans un landau ou une poussette, sous de chaudes couvertures. Et, quel que soit l'âge, il est conseillé de multiplier les épaisseurs – la fameuse technique de l'oignon – plutôt que de se vêtir avec un vêtement unique, aussi épais soit-il, car les zones d'air situées entre chaque couche constituent un tampon thermique efficace.

Enfin, en cette période, il convient de limiter les efforts physiques, même si l'on est en bonne santé, car la lutte contre le froid demande des efforts particuliers à notre organisme, notamment à notre cœur qui bat plus vite. Les insuffisants respiratoires, voire les asthmatiques (surtout ceux dont la maladie n'est pas stabilisée), doivent être particulièrement vigilants, surtout à l'extérieur. Attention aussi à la consommation d'alcool et à la prise de certains médicaments (neuroleptiques, psychotropes sédatifs) qui contribuent à perturber les moyens de lutte contre le froid. D'autre part, les diabétiques doivent savoir que l'exposition à des températures inférieures à 4 °C des bandelettes (ou électrodes), des solutions de contrôle et des lecteurs de glycémie peut avoir une incidence sur leur conservation, donc sur la fiabilité des résultats.

Attention à la déshydratation

À l'intérieur des maisons, il faut maintenir autant que possible une température agréable, mais sans obstruer les bouches d'aération. Le ministère conseille également de ne pas surchauffer les poêles à bois ni les chauffages d'appoint à cause des risques d'incendie et d'être vigilant aux risques d'intoxication par le monoxyde de carbone. Enfin, il faut boire beaucoup d'eau pour compenser la déshydratation provoquée par le chauffage et se nourrir correctement. Mais il n'est pas nécessaire de privilégier les aliments gras ou de manger plus que d'habitude. Malheureusement pour ceux qui aimeraient éliminer les excès des fêtes, la lutte contre le froid n'augmente pas beaucoup nos dépenses énergétiques...

Et vous, quelles sont vos astuces pour rester au chaud ? 

Le Point

Commentaires

maya78
le 26/02/2018

ma solution c'est le sous vêtement dont je tairai le nom mais que tout le monde connait ! 

Etiennou
le 04/03/2018

Tu as raison Maya c'est de sous vêtement idéal. Ne pas oublier de mettre plusieurs couches pas forcément coton et finir par un pull en laine. L'important, quand vous sortez est de se couvrir la tête, les mains et les pieds. Après vous pouvez partir en balade

Marie-France

Vous aimerez aussi

Le diagnostic de l'endométriose raconté par les membres Carenity

Endométriose

Le diagnostic de l'endométriose raconté par les membres Carenity

Lire l'article
Insuffisance rénale : comment lire ses analyses de sang et d’urines ?

Insuffisance rénale : comment lire ses analyses de sang et d’urines ?

Lire l'article
Découvrez comment le yoga peut améliorer la vie des patients atteints de maladies chroniques

Découvrez comment le yoga peut améliorer la vie des patients atteints de maladies chroniques

Lire l'article
Acromégalie, maladie de Cushing… apprenez-en plus sur les tumeurs neuroendocrines de l’hypophyse (TNEh)

Acromégalie, maladie de Cushing… apprenez-en plus sur les tumeurs neuroendocrines de l’hypophyse (TNEh)

Lire l'article