«
»

Top

Prévention santé : plus d’un français sur deux convaincu par les bénéfices du numérique

26 mai 2014 • 5 commentaires

Prévention santé : plus d’un français sur deux convaincu par les bénéfices du numérique

Sites internet d’information sur les médicaments, jeux vidéo, ou encore outils permettant de gérer son poids, son cholestérol ou sa tension… Selon une enquête OpinionWay pour Microsoft France, 52% des Français utilisent, ou ont déjà utilisé, au moins un outil numérique dans le cadre de la prévention des risques pour leur santé.

Au total, 62% des Français seraient enclins à les utiliser. En ce qui concerne le budget, 70% des Français déjà utilisateurs d’outils numériques déclarent être prêts à s’équiper durablement et à y consacrer en moyenne 14,40 euros par mois. Chez les seniors de plus 65 ans, plus d’un tiers pourraient même y allouer un budget supérieur à 20 euros chaque mois.

Pour s’informer sur les mesures à prendre ou les bons gestes à adopter afin de rester en bonne santé, une majorité des Français fait confiance aux sites web et aux applications mobiles de l’État, des associations ou fondations, de leur mutuelle santé ou encore des laboratoires pharmaceutiques. Pour 69% des répondants, l’utilisation des outils numériques s’avère un moyen efficace pour réduire leurs dépenses de santé ; 68% estiment que les mesures préventives sont également un outil de réduction du déficit de l’Assurance Maladie. Enfin, 64% des Français considèrent que la prévention est l’affaire de chacun avant d’être celle des pouvoirs publics (54%) ou même du corps médical (52%).

Top 5 des outils numériques de prévention jugés comme les plus efficaces par les Français

1 – La consultation par le médecin du dossier médical sur le site de la sécurité sociale lors d’un diagnostic (80%)
2 – Les outils numériques qui facilitent le maintien à domicile et évitent l’hospitalisation (77%)
3 – Les outils numériques avec des exercices pour faire travailler la mémoire  (71%)
4 – Les outils numériques qui permettent de surveiller la tension artérielle, le rythme cardiaque, … (69%)
5 – Les capteurs portés qui repèrent les signaux anormaux  (68% des Français)

Source : Enquête OpinionWay réalisée les 23 et 24 avril 2014 sur un échantillon de 1008 Français représentatif de la population française âgée de 18ans et plus.

MyPharmaEditions

Commentaires

le 26/05/2014

Bonsoir,

peut-on conseiller des liens , ou est ce uniquement de votre ressort ?

Par exemple pour établir un suivi graphique de sa tension artérielle ..

Ellipse
le 27/05/2014

Enquête intéressante. Je met un petit bémol quand même... jouer la prévention à domicile, s'appareiller pour se surveiller ne veut pas dire jouer à l'apprenti médecin. Beaucoup de gens se ruent sur les sites "santé" et  s'imaginent tout savoir sur leur maladies. Cela ne remplace pas le médecin.

le 02/06/2014

entièrement ok avec ellipse

moi j'ai vraiment besoin

du contact humain médical

nicolas29
le 02/06/2014

ATTENTION, les sites de santé 'gratuits' récoltent vos données de santé, certes anonymement, enfin pour ceux qui les croient, et les revendent chers à leurs clients et commanditaires : labo pharmaceutiques, sociétés d'assurances, banques, chercheurs ou institutionnels. Est-ce bien ce que nous souhaitons? Les sites que nous utilisons sont-ils bien transparents sur ce sujet?
Il y a quelques années ces données étaient récoltés par des sociétés spécialisées (enquêtes marketing ou sondages) qui indiquaient la finalité de leurs enquêtes et qui souvent rémunéraient les patients qui y participaient.

Bref la plus grande vigilance est de mise et je ne suis pas prêt à utiliser un site Internet ou une appli smartphone pour leur confier mes traitements, problèmes et autres prise en charge ni même pour échanger avec d'autres patients sous l'oeil goulu de Big-Brother.

le 02/06/2014

Bonjour

Bien certains que ce qui est mis sur internet y est pour toujours. Il est cependant bien pratique de pouvoir avoir accès à des données médicales nous concernant sans nous encombrer de pleins de petits papiers, carnets, crayons divers... Rien ne remplace rien, tout est utile en fonction du pays ou nous sommes et de ce que nous y faisons.

Le bon sens doit l'emporter et ce faire très pratique sans perdre en efficacité urgente.

petitbruit

Vous aimerez aussi

COVID-19 et biothérapies : les patients partagent leur expérience

COVID-19 et biothérapies : les patients partagent leur expérience

Lire l'article
Le diagnostic du cancer du poumon raconté par les membres Carenity

Cancer du poumon

Le diagnostic du cancer du poumon raconté par les membres Carenity

Lire l'article
Le diagnostic de l'asthme raconté par les membres Carenity

Asthme

Le diagnostic de l'asthme raconté par les membres Carenity

Lire l'article
La sexualité avec une maladie chronique

La sexualité avec une maladie chronique

Lire l'article