«
»

Top

Patients et praticiens plébiscitent la médecine connectée

19 janv. 2015 • 4 commentaires

Patients et praticiens plébiscitent la médecine connectée

72% des patients et 81% des médecins pensent que la santé connectée est "une opportunité pour la qualité des soins", selon un sondage Odoxa pour Le Figaro, en partenariat avec France Inter et la chaire santé de Science-Po. 29% des patients utilisent régulièrement un objet connecté courant (pèse-personne, application sportive sur smartphone...) et 70% des malades chroniques se disent prêts à s'équiper de dispositifs médicaux connectés. Malgré ce plébiscite, seuls 5% des malades se sont déjà vu recommander une de ces technologies par leur médecin.

Les obstacles à ce développement sont le décalage entre patients et médecins (parmi ceux-ci, seuls 27% pensent que les patients accepteraient un appareil d'automesure), le manque d'information sur l'intérêt thérapeutique de chaque objet et la fragilisation du secret médical.

Le Figaro

Commentaires

le 20/01/2015

Je n'ai rien contre les objets connectés MAIS ce que je détesterai c'est de me placer sous dépendance à mon médecin via les connections. Je préfère rester autonome. Mais hélas ces pratiques vont se généraliser car quand on sait que pour obtenir un rendez-vous avec un spécialiste il faut souvent attendre 4 à 6 mois, ce qui prouve s'il en était besoin que les toubibs hospitaliers sont débordés, je crains surtout que la pratique médicale soit de plus en plus mauvaise du fait de leur manque de disponibilité et de leurs horaires chargés. L'Ordre des Médecins a enfin "consenti" après moult c...neries à augmenter le numerus clausus mais il va encore falloir attendre compte tenu de la longueur des études médicales. Et si les connections font... gagner du temps... et de plus vont se généraliser... il y a beaucoup à craindre pour la qualité des soins. On peut certes gagner du temps dans l'obtention des conseils médicaux mais sans contact humain c'est très bof.

le 20/01/2015

Tout à fait d'accord Diabéqui , j'ajouterais le problème géographique !, certain patient sont vraiment lésé , une fois connecté de partout des doigts de pieds à la pointe des cheveux via une clé USB , bien sûr personnalisée , il suffit de la brancher dans la boxe du point pharmacie( comme les banques actuelles) , j'apprendrais le mal dont je souffre ou l'évolution de la maladie , les médocs avec posologie me seront délivrés, si , je suis à jour!: de mes "impôts et cotisations obligatoires divers" oui car maintenant tout est lié depuis le nouveau gouvernement "LA DRAUCHE" je n'est rien à payer de plus, l'accueil robotisé me souhait dans ma langue natal le bonjour tant attendu, tout est dans l'ordi géré par foutgeule,(Google étant dépassé) c'est pas beau ça? Vive le progrès!

Ah! les sans le sou? les technocrates n'y ont pas pensé, c'est trop bête!! 

le 23/01/2015

 Exactement!!!

le 23/01/2015

La pharmacie me délivra un appareil pour dextro. Quand l'infirmière le vît... elle ignorait le fonctionnement puisque sans bandelette et connexion internet. Elle repartît l'échanger....

Les praticiens ET patients plébiscitent la médecine connectée ? j'en doute. C'est encore du flickage tout simplement, bientôt pire que l'ADN ! l'OMS financerait ?

Vous aimerez aussi

Le Plaquénil pour traiter le COVID-19 : quelles conséquences pour les patients chroniques ?

Lupus
Polyarthrite rhumatoïde

Le Plaquénil pour traiter le COVID-19 : quelles conséquences pour les patients chroniques ?

Lire l'article
Coronavirus et hypertension artérielle

Hypertension artérielle

Coronavirus et hypertension artérielle

Lire l'article
Coronavirus et cancer

Coronavirus et cancer

Lire l'article
Coronavirus et gestes barrières : quelles sont les précautions à prendre ?

Coronavirus et gestes barrières : quelles sont les précautions à prendre ?

Lire l'article