«
»

Top

L'OMS suggère d'interdire aux mineurs les films où l'on fume

9 févr. 2016 • 1 commentaire

L'OMS suggère d'interdire aux mineurs les films où l'on fume
L'Organisation mondiale de la santé dénonce l'effet incitatif prouvé des scènes de tabagisme.

Les films mettant en scène le tabac bientôt interdits au moins de 18 ans? Alors que la publicité pour le tabac est de plus en plus réglementée, l'OMS donne l'alerte sur le canal de promotion que peut être le cinéma, dans un rapport de février 2016. «Le cinéma est l'un des derniers canaux par lesquels des millions d'adolescents sont exposés sans restriction à des images de consommation de tabac», dénonce le Dr Douglas Bettcher, directeur du Département OMS Prévention des maladies non transmissibles. L'OMS appelle donc à classifier les films selon l'âge en fonction de la présence d'images de tabagisme.
Le rapport cite notamment une étude américaine montrant que chez les adolescents, 37% des nouveaux fumeurs disent avoir suivi l'exemple donné dans des films. «Ceci est dû à leur fort potentiel d'identification à leurs héros ou héroïnes», analyse Yves Martinet, pneumologue au CHRU de Nancy et président du Comité national contre le tabagisme (CNCT). «La recommandation de classer les films où le tabac est présent me semble tout à fait convaincante pour conduire à une diminution du recrutement des jeunes fumeurs. Il faut combattre la normalisation du tabagisme et sa banalisation à l'écran», ajoute-t-il.

Conditionner les subventions publiques

Dès 1989, un document d'archive de la société Phillip Morris mentionnait: «Nous pensons que la plupart des images fortes et positives autour de la cigarette et de la tabagie sont créées par le cinéma et la télévision». Pour compenser ses pertes régulières de consommateurs, «l'industrie du tabac doit recruter 200 000 à 300 000 nouveaux fumeurs tous les ans jusqu'à les rendre dépendants, rappelle le Pr Martinet. La cible préférentielle est la jeunesse, le tabagisme étant une maladie infantile qui a tendance à se déclarer entre 11 et 15 ans».

Outre la classification des films, l'OMS recommande au Centre national du cinéma (CNC) de refuser toute subvention publique aux productions faisant la promotion de la consommation de tabac. Elle préconise également une diffusion dans les génériques d'une déclaration où les producteurs attestent qu'ils n'ont rien reçu de valeur de quiconque en l'échange de la consommation ou de la présence de produits du tabac dans le film. L'arrêt de la pratique tendant à faire apparaitre des marques de tabac dans les films et une diffusion obligatoire des messages anti-tabac avant les films contenant des images de cigarettes complètent la liste de ces propositions.

Le Figaro Santé

Commentaires

le 10/02/2016

Merci. 

Vous aimerez aussi

Vivre avec un trouble bipolaire

Trouble bipolaire

Vivre avec un trouble bipolaire

Lire l'article
L’angoisse du déconfinement

L’angoisse du déconfinement

Lire l'article
Déconfinement - Comment vivre avec le coronavirus ?

Déconfinement - Comment vivre avec le coronavirus ?

Lire l'article
En savoir plus sur le Méthotrexate

En savoir plus sur le Méthotrexate

Lire l'article