«
»

Top

Les enfants sont aussi touchés par l'arthrite

27 juil. 2016 • 1 commentaire

Les enfants sont aussi touchés par l'arthrite
C'est heureusement rare, mais cette maladie aux visages multiples est difficile à diagnostiquer et très handicapante.

Bien que frappant majoritairement les adultes, l'arthrite fait aussi des victimes chez les moins de 16 ans. D'après la Haute Autorité de santé (HAS), cette arthrite juvénile, que l'on dit idiopathique en raison de sa cause non clairement élucidée, touche entre 16 et 150 enfants sur 100 000 dans les pays occidentaux, soit environ 4 000 jeunes concernés en France. C'est donc une maladie relativement rare, que les médecins ont peu l'habitude de diagnostiquer. Une maladie complexe qui peut démarrer très tôt dans la vie (avant l'âge de 2 ans), persiste environ une fois sur deux chez l'adulte et recouvre en réalité pas moins de sept formes différentes.

Dans 27 à 56 % des cas, moins de quatre articulations sont atteintes, d'où l'adjectif d'oligoarticulaire. Cette forme d'arthrite juvénile idiopathique concerne majoritairement des petites filles, au moment de l'acquisition de la marche. Elle peut se compliquer par de graves inflammations oculaires, évoluant par ailleurs une fois sur deux vers une polyarthrite: celle-ci représente d'emblée 11 à 28 % des cas, généralement des enfants de plus de 8 ans. Une autre forme, la spondyloarthrite, affecte aussi les enfants (20 % des cas) et peut rester longtemps méconnue, particulièrement chez les jeunes adolescents, avec des douleurs des talons ou du dos.

Enfin, un peu à l'opposé, la maladie peut commencer par des signes généraux très marqués: pics de fièvre, douleurs musculaires, éruptions cutanées… Il s'agit alors de la forme systémique (10 % des cas), qui relève d'un mécanisme particulier (auto-inflammatoire) et dont les manifestations articulaires apparaissent secondairement, voire jamais. Cette forme touche majoritairement des enfants d'environ 3 ans et évolue de façon variable au cours du temps: une fois sur quatre, elle peut faire place à une polyarthrite très sévère.
Un parcours de soins personnalisé

Au cours des dix dernières années, les traitements de cette maladie très sérieuse ont considérablement évolué du fait d'une prise en charge dans des centres hospitaliers de référence, qui peuvent offrir une équipe multidisciplinaire (orthopédiste, ophtalmologiste, radiologue, kinésithérapeute, infirmières…) mais aussi un plateau technique propice aux investigations nécessaires. L'arrivée des biothérapies, avec des traitements ciblés (anti TNF, anti IL6, etc.), a ainsi pratiquement fait disparaître les complications liées soit au contrôle insuffisant des arthrites, soit à la toxicité de certains médicaments comme les corticoïdes. Reste que, comme le souligne Isabelle Koné-Paut, pédiatre et rhumatologue à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre, «ces traitements plus complexes et personnalisés renforcent la nécessité d'un suivi par des équipes expertes pour offrir à tous les patients les mêmes chances de recevoir le traitement optimal. D'autant que l'éducation thérapeutique du patient est devenue une nécessité pour sécuriser au maximum son traitement au quotidien.»

Pour éviter l'arrêt du suivi et ses conséquences désastreuses, les pédiatres rhumatologues programment la transition des soins avec les rhumatologues adultes quand le jeune atteint l'âge de 15-18 ans. Et dans la région d'Ile-de-France, un réseau de soins dédié (Resrip) permet la mise en place d'un parcours de soins personnalisé même pour les cas les plus complexes.

Figaro Santé

Commentaires

le 09/08/2018

Hi, I just want to ask if someone ever tried using medical cannabis as an alternative medicine? Alternative medicine are more accepted now a days due to it's promising results unlike pharmaceutical medicine, alternative medicine don't give negative effect such as kidney and liver problems when it comes to long term use. As for my alternative medicine usage, I use medical marijuana. Different strain has a variety of uses and effect depending on your needs. Like this gelato strain http://www.ilovegrowingmarijuana.com/gelato/. This strain has a very potent effect on chronic pains like back pain and joint pain and a lot more. Anyway, I would really love to hear you thoughts with this. Thanks

Vous aimerez aussi

Le diagnostic de la dépression raconté par les membres Carenity

Dépression
Dépression post partum

Le diagnostic de la dépression raconté par les membres Carenity

Lire l'article
Sécurité informatique, améliorations du site… Rencontrez Jérémy, responsable technique

Sécurité informatique, améliorations du site… Rencontrez Jérémy, responsable technique

Lire l'article
Quelles maladies et quels médicaments sont incompatibles avec l’aspirine ?

Quelles maladies et quels médicaments sont incompatibles avec l’aspirine ?

Lire l'article
Les traitements du cancer : biothérapie et immunothérapie

Adamantinome
Astrocytome
Cancer
Cancer colorectal
Cancer de l'amygdale
Cancer de l'anus
Cancer de l'endomètre
Cancer de l'estomac
Cancer de l'oesophage
Cancer de l'ovaire
Cancer de la bouche
Cancer de la gorge
Cancer de la langue
Cancer de la parotide
Cancer de la peau
Cancer de la plèvre
Cancer de la prostate
Cancer de la thyroïde
Cancer de la vésicule biliaire
Cancer de la vessie
Cancer de la vulve
Cancer des os
Cancer du col de l'utérus
Cancer du foie
Cancer du larynx
Cancer du nasopharynx
Cancer du palais
Cancer du pancréas
Cancer du poumon
Cancer du poumon à petites cellules
Cancer du rein
Cancer du sein
Cancer du testicule
Cancer du Thymus
Cancer du vagin
Cancer endocrinien
Carcinome basocellulaire
Carcinome épidermoïde de la tête et du cou
Carcinome épidermoïde du palais
Carcinome papillaire de la thyroïde
Chondrosarcome myxoide extrasquelettique
Chordome
Choriocarcinome
Dermatofibrosarcome de Darier-Ferrand
Esthésioneuroblastome
Glioblastome
Leucémie
Leucémie lymphoïde aigue
Leucémie lymphoïde chronique
Leucémie myéloide aigue
Leucémie myéloide chronique
Lymphome à cellules du manteau
Lymphome anaplasique à grandes cellules
Lymphome cutané
Lymphome de Hodgkin
Lymphome diffus à grandes cellules B
Lymphome folliculaire
Lymphome non hodgkinien
Lymphome T cutané
Macroglobulinémie de Waldenstrom
Mastocytose cutanée
Mastocytose systémique
Mésothéliome
Myélofibrose
Myélome multiple
Néoplasie endocrinienne multiple
Néphroblastome
Neuroblastome
Ostéosarcome
Phéochromocytome
Rétinoblastome
Sarcome d'Ewing
Sarcome de Kaposi
Schwannome vestibulaire
Syndrome de Sézary
Syndromes myélodysplasiques
Tumeur au cerveau
Tumeur de Merkel
Tumeur gliale
Tumeur maligne de la trompe
Tumeur neuroendocrine
Tumeur neuroendocrine entéropancréatique
Tumeur osseuse rare
Tumeur péritonéale primaire
Tumeur rhabdoide
Tumeur stromale gastro-intestinale

Les traitements du cancer : biothérapie et immunothérapie

Lire l'article