«
»

Top

Le vaccin contre la grippe sera-t-il efficace cette année ?

30 sept. 2015

Le vaccin contre la grippe sera-t-il efficace cette année ?
L’an dernier, la grippe a touché 2,9 millions de personnes en France. Cette épidémie de forte ampleur a contribué à une surmortalité hivernale record de 18 300 décès, qui a surtout frappé les personnes âgées. Le vaccin antigrippe 2014-2015 avait été peu efficace à cause d’une mutation du virus A/H3N2. Cette année, les virologues sont beaucoup plus confiants. Entretien avec le professeur Bruno Lina, directeur du Centre national de référence sur la grippe, à Lyon.
 
Comment pouvez-vous savoir à l’avance si le vaccin antigrippe 2015-2016 sera efficace ?
 
La composition du vaccin est décidée au mois de mars, chaque année, avec l’ensemble des centres collaborateurs de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), car il faut environ six mois pour fabriquer l’ensemble des lots et il faut qu’ils soient prêts pour le début de l’automne. Pendant ce temps, on observe ce qu’il se passe dans l’hémisphère Sud, car les populations y sont touchées par la grippe à ce moment-là : on peut ainsi savoir quelles sont les souches de virus qui circulent et si on a fait le bon choix pour la composition du vaccin. Cette année, les données recueillies sont rassurantes : on devrait avoir une bonne efficacité vaccinale, c’est-à-dire de l’ordre de 70-75 %, pour toutes les souches de virus.
 
Vous ne craignez donc pas une épidémie catastrophique comme l’an dernier ?
 
L’année dernière, on s’est retrouvé face à une situation compliquée, avec une cocirculation de nombreux virus, dont un variant qui a muté : le virus A/H3N2. À la fin de l’épidémie, on a fait le bilan du vaccin 2014-2015, selon les différentes souches : son efficacité a été de 75 % pour tous les virus de type B, de 60-65 % pour les virus A/H1N1 et de moins de 20 % pour les virus A/H3N2. L’un de ces virus avait évolué, entre le moment où on a fait le choix de la composition vaccinale et le début de l’épidémie !
 
Mais cette année, ce n’est pas le cas. On a travaillé sur les virus les plus récents en février-mars et le vaccin 2015-2016 incorpore notamment la souche mutée de grippe A/H3N2. On sait maintenant que la composition du nouveau vaccin correspond exactement aux souches en circulation. Il procurera donc une bonne protection et l’épidémie de grippe devrait être moindre.
 
Cela vaut donc le coup de se faire vacciner contre la grippe ?
 
Oui, car même avec une composition vaccinale moins efficace comme l’an dernier, si jamais on attrape quand même la grippe, on aura une forme atténuée de la maladie. Il y a donc un bénéfice, même en cas d’infection : les symptômes seront moins violents.
 
Le CDC Européen (Centre de prévention et contrôle des maladies infectieuses) a organisé récemment une réunion pour que l’ensemble des pays européens incitent leurs populations à la vaccination. Le problème, en France, c’est que la couverture vaccinale des groupes à risques (personnes âgées de plus de 65 ans, malades chroniques, obèses, enfants en bas âge, etc.) n’est que de 47 %, ce qui est très insuffisant – et bien inférieur à la moyenne européenne, qui est d’environ 65 %.
 
La grippe en chiffres. 
 
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que les épidémies de grippe entraînent entre 3 et 5 millions de cas graves et 250 000 à 500 000 décès par an dans le monde. En France, la grippe touche chaque année entre 2 et 8 millions de personnes et provoque en moyenne entre 1 500 et 2 000 morts, essentiellement chez les personnes de plus de 65 ans. En 2014-2015, l’épidémie en France a duré 9 semaines (du 12 janvier au 15 mars) et a entraîné 2,9 millions de consultations, avec près de 30 000 passages aux urgences, dont 3 133 hospitalisations et 1 558 cas graves de grippe admis en réanimation.


Commentaires

le 30/09/2015

je vais sans doute sauter le pas cette année ,et me faire vacciner ;la grippe + une fatigue générale ne font pas bon ménage !

le 30/09/2015

"il vaut mieux prévenir que guérir"

On ne peut pas prévoir à l'avance qu'elle sera l'épidémie de grippe...

Cela fait déjà plusieurs années que je me fais vaccinée et j'en suis bien contente, d'abord étant asthmatique (donc recommandé) et travaillant dans le milieu médical. J'ai eu des symptômes de grippe mais beaucoup moins importants, et soignés très rapidement. Ainsi mon asthme ne prend pas des proportions importantes difficiles à soulager comme avant, ce qui évite des hospitalisations.

Je souffre bien assez de mes douleurs initiales pour en ajouter d'autres. Et je fais confiance en la médecine. Alors cette année encore, je me fais vacciner contre la grippe.

Nous avons la chance d'avoir des chercheurs pour essayer d'améliorer notre santé et/ou de la prolonger, à nous d'en faire bon usage. A qui le veut...

le 30/09/2015

Comme tous les ans je ferais le vaccin et cela malgré la polémique de l'année dernière.

Depuis que je me fais vacciner je ne contracte pas la grippe, la seule fois où je l'ai attrapée je ne l'avais pas fait, donc pas d'impasse dessus.

De plus pourquoi se priver puisqu'elle est prise en charge à 100 % dans le cadre de mon diabète, que le moindre rhume le déséquilibre pour plusieurs semaines et que l'hyperglycémie est très néfaste à notre organisme.

Il est déjà assez difficile au quotidien de maintenir le cap donc si je peut éviter ces désagréments inutiles pour ma santé je fonce sans hésitation.

le 30/09/2015

.

le 30/09/2015

bonsoir

eh bien je vais le refaire encore cette année

mon hématologue me disait avant hier que celui ci serait mieux ciblé que celui de l'année dernière

et puis pas le choix de toute façon ...et on verra bien 

Vous aimerez aussi

Interview d’expert : tout savoir de l’ergothérapie

Interview d’expert : tout savoir de l’ergothérapie

Lire l'article
Kinésithérapie, maladies chroniques et douleurs : les réponses d’un expert

Kinésithérapie, maladies chroniques et douleurs : les réponses d’un expert

Lire l'article
Études, publications scientifiques et projets innovants : Carenity s’engage pour les patients

Études, publications scientifiques et projets innovants : Carenity s’engage pour les patients

Lire l'article
Quelles maladies et quels médicaments sont incompatibles avec l’ibuprofène ?

Quelles maladies et quels médicaments sont incompatibles avec l’ibuprofène ?

Lire l'article