«
»

Top

Le Nobel de médecine 2017 pour la découverte de l’horloge biologique

2 oct. 2017 • 7 commentaires

Le Nobel de médecine 2017 pour la découverte de l’horloge biologique

Le comité Nobel à Stockholm a récompensé trois chercheurs américains pour leur découverte des mécanismes biologiques régissant les risques circadiens au niveau biologique.

Horloge

L’Académie royale des sciences de Suède a décerné le prix Nobel de médecine à trois Américains, Jeffrey C. Hall, Michael Rosbash et Michael W. Young, pour leurs travaux sur les mécanismes biologiques qui régissent le rythme circadien, tant pour les êtres humains, les animaux que les plantes.

La découverte du rythme circadien régissant la vie des plantes remonte à 1729, avec les observations du Français Jean-Jacques d’Ortous de Mairan. Homme de nombreux talents, mathématicien, astronome et géophysicien, il observa que les feuilles de la sensitive, une variété de mimosa, continuaient de s’ouvrir et se fermer avec un cycle de vingt-quatre heures pendant plusieurs jours, même quand la plante était maintenue dans le noir. Il en conclut que cette régulation venait probablement d’une horloge interne qui permettait aux organismes vivants de se caler sur le phénomène astronomique qu’est l’alternance des jours et des nuits.

Des gènes pour une horloge biologique

Mais il fallut attendre les années 1980 et les travaux de Jeffrey Hall et Michael Rosbash, de la Brandeis University à Boston, avec Michael Young, de la Rockefeller University à New York, sur la drosophile, la mouche du vinaigre, pour comprendre les mécanismes biologiques à l’intérieur de la cellule vivante qui gouvernaient ce rythme de vingt-quatre heures. Les trois hommes comprirent qu’un gène, appelé « period », contrôlait la production d’une protéine, appelée PER, qui s’accumulait pendant la nuit, et était dégradée pendant la journée ; et donc que sa concentration oscillait dans l’organisme avec un rythme de vingt-quatre heures. Les trois hommes ont en fait découvert que le système était un peu plus complexe, avec l’intervention d’autres gènes et protéines qui venaient affiner et stabiliser l’oscillation de la concentration de la protéine PER.

On sait depuis que la régulation du rythme circadien a une influence majeure sur le bon fonctionnement de tous les organismes vivants, dont les êtres humains, avec des activités biologiques cruciales pour notre santé et notre bien-être.

Le Figaro Santé

Commentaires

erwannono
le 04/10/2017

Merci @Louise-T pour cet article même si j'ai un peu de mal à tout comprendre, rythme circadien, ça veut dire, activité, repos, sommeil c'est ça ? 

Louise-T
le 05/10/2017

Bonjour @erwannono, 

Le rythme circadien est le rythme de l'horloge interne : une période d'environ vingt-quatre heures centré autour du jour ("circa" = autour en latin et "dies" = jour) durant laquelle les mécanismes biologiques et physiologiques se répètent. Le rythme circadien régule donc effectivement l'état de veille et de sommeil, la poussé des cheveux et des ongles, la pression sanguine, la température, la production d'hormones, etc. Tous les organismes vivants en ont un. 

Bonne journée à vous,

erwannono
le 05/10/2017

ah c'est bien gentil de m'instruire, merci beaucoup @Louise-T

très bonne journée à vous également

maritima
le 05/10/2017

Pour concrétiser l'importance de cette horloge @erwannono  ... Lorsqu'elle se "détraque" c'est un grave souci pour la personne concernée ( pb de sommeil,  de veille, de concentration ,mal être  sur le long terme et j'en passe....) Ainsi,  le travail de nuit ,très néfaste pour l'horloge interne  ,est il généralement mieux payé en contre-partie des risques encourus.

erwannono
le 05/10/2017

@maritima merci pour ton "éclairage",  j'ai dû moi-même la dérégler (mon horloge) car à la suite d'un incendie chez moi (j'attendais mes jumeaux) je ne dormais presque plus ayant dû aménagé chez ma belle mère. Et après l'accouchement (et le décés de ma jumelle) j'ai fait ma première grave dépression. Donc suis très consciente de ce grave problème, et comme toi, suis d'accord que le travail de nuit soit très néfaste et très mal payé

                              bon après midi mon amie

Vous aimerez aussi

COVID-19 et biothérapies : les patients partagent leur expérience

COVID-19 et biothérapies : les patients partagent leur expérience

Lire l'article
Le diagnostic du cancer du poumon raconté par les membres Carenity

Cancer du poumon

Le diagnostic du cancer du poumon raconté par les membres Carenity

Lire l'article
Le diagnostic de l'asthme raconté par les membres Carenity

Asthme

Le diagnostic de l'asthme raconté par les membres Carenity

Lire l'article
La sexualité avec une maladie chronique

La sexualité avec une maladie chronique

Lire l'article