«
»

Top

Le cannabis thérapeutique, autorisé à la fin de l'année 2018 ?

11 sept. 2018 • 334 commentaires

Le cannabis thérapeutique, autorisé à la fin de l'année 2018 ?

L'autorisation du cannabis thérapeutique divise les autorités... et nos membres ! L'Agence du médicament ANSM vient de créer un comité pour évaluer la pertinence de l'utilisation thérapeutique du cannabis en France. Les premières conclusions sont attendues dès la fin de l'année 2018.

 

cannabis thérapeutique

Évaluer l'intérêt thérapeutique du cannabis

Le comité fondé par l'Agence du médicament, nommé pour un an, aura pour objectif d'évaluer l'intérêt thérapeutique du cannabis dans le traitement de certaines pathologies. Ce comité réfléchira également aux modalités de mise à disposition du cannabis le cas échéant. Les premières conclusions sont attendues d'ici la fin de l'année.

Pour mener à bien sa mission, la comité analysera l'ensemble des données scientifiques disponibles mais s'intéressera aussi à l'expérience d'autres pays l'ayant déjà mis en place. Une trentaine de pays ont, en effet, légalisé partiellement ou totalement le cannabis à usage médical.

L'ANSM revendique également de prendre en compte le point de vue des patients. "Des représentants associatifs, des professionnels en santé et en sciences humaines seront étroitement associés aux travaux de ce Comité, soit en qualité de membres, soit en étant auditionnés", a précisé l'Agence. Les membres de cette structure seront nommés "dans les prochaines semaines".

Ce que dit la loi en France

Les médicaments à base de cannabis peuvent déjà faire l'objet d'une Autorisation de mise sur le marché (AMM) depuis 2013. Dans les faits, un seul en a bénéficié : le Sativex, spray destiné à soulager des malades atteints de sclérose en plaques. Il a obtenu cette autorisation en janvier 2014 mais n'est toujours pas commercialisé, en raison d'un désaccord sur son prix de vente.

En revanche, la consommation des joints de cannabis est pénalisée quel qu'en soit l'usage: la loi française ne fait pas de distinction entre leur usage récréatif et thérapeutique.

Dans une tribune publiée en juillet, plusieurs élus PS, LREM et EELV ont demandé la légalisation du cannabis à usage thérapeutique. Ces derniers avancent le chiffre de 300.000 patients qui pourraient en profiter contre "la douleur chronique, les troubles physiques provoqués par les chimiothérapies et les spasmes musculaires liés à la sclérose en plaques".

En juillet, la ministre de la Santé Agnès Buzyn avait affirmé qu'elle n'excluait pas d'autoriser les cigarettes de cannabis à usage thérapeutique si elles apportent "un plus" par rapport aux médicaments déjà autorisés.

L'avis des membres sur Carenity

Plusieurs discussions sur la dépénalisation du cannabis ont fait coulé beaucoup d'encre sur notre forum...

Les membres plutôt contre : le risque de dépendance

Face à la consommation de cannabis et notamment de joints contre la douleur, @pseudo-masqué‍  ‍pense qu'il y a "accoutumance" et qu'il s'agit "d'une drogue avant tout", soutenu par @pseudo-masqué‍ qui a vu l'un de ses frères "devenir complètement dépendant au cannabis". Également opposée à la dépénalisation, @pseudo-masqué‍ s'inquiète des dégâts causés par les personnes droguées. @pseudo-masqué‍ rappelle que le cannabis n'est pas un produit miracle et que les "effets recherchés ne sont pas toujours obtenus", tout en citant des effets secondaires indésirables liés à sa consommation. 

Les membres plutôt pour : un formidable médicament s'il est encadré

@pseudo-masqué‍ ‍explique que médicalement encadré (si et seulement si), le cannabis "serait un très bon produit anti-douleur", comme @pseudo-masqué‍ : "on ne demande pas que le cannabis soit en vente libre mais il faut que ce soit distribué par un médecin. Il y en a marre de laisser les malades en train de souffrir". Idem, @pseudo-masqué‍ exorte les membres à bien "faire la différence entre le cannabis-drogue et le cannabis-thérapeutique", ce dernier n'ayant pas les mêmes effets. @pseudo-masqué‍, qui souffre de SEP, confirme que son "inhalateur spécial" est "la seule chose qui marche, aucun autre médicament ne peut calmer mes soubresauts spastiques". @pseudo-masqué‍ se désolait du retard de la France sur d'autres pays : "Nous ne pouvons plus continuer à supporter des douleurs qui peuvent être traitées".  

 

Alors, à quand la généralisation du cannabis thérapeutique ?

Carenity

avatar Louise Bollecker

Auteur : Louise Bollecker, Community Manager France & Content Manager

Community Manager de Carenity en France, Louise est également rédactrice en chef du Magazine Santé pour proposer des articles, vidéos et témoignages centrés sur le... >> En savoir plus

Commentaires

le 31/12/2019

J'ai trouvée qu'il aura du cannabis en differents formats mais 'experimental' en france a partir de 2020 (à partir de demain!!). Il y a des conditions mais je pense qu'on peut entrer dans les "douleurs neurophatiques".

Mais ils seront que 3000 patients sur deux années qui pourront l'avoir de moment.

https://www.google.com/amp/s/amp.france24.com/fr/20191026-france-sante-experimentation-cannabis-therapeutique-2020-patients

Bonne année a tous!!! :)

le 01/01/2020

Bonne année à tous 

pour commenter le message concernant la codéine , j’ai pris du Klipal codéine 300 pendant  une longue periode de douleurs et il était efficace sauf que l’on m’a dit trop tard que ce médicament était néfaste pour les intestins effectivement j’ai un gros problème de ce côté là et j’ai du arrêter d’en prendre avec regret car il m’avait aidé pendant mes crises de fibro! Bonne journée 

le 16/01/2020

Bonjour !

Votre article est vraiment intéressant,  il prouve encore que la France a un retard considérable sur les traitements qui sont performants dans d'autres pays....

Personnellement,  je suis dans les douleurs depuis plus de 5 ans maintenant avec plusieurs maladies à mon actif,  des médecins et spécialistes impuissants face à mes douleurs et qui me laissent tomber... 

On devait déjà me donner le sativex(cannabis) depuis janvier 2014 et aujourd'hui le médecin de la douleur me dit que ce sera donné à un certain nombre de patients qui souffrent en juin de cette année... Alors,  je me pose cette 2 questions essentielles :

- Dois- t-on donner du cannabis au personne qui n'ont plus aucun espoir et qui ont baissés les bras ? Oui, certainement pour les aider  à moins souffrir...

Et ne pourrais-t-on pas donner aux patients qui souffrent tous les jours comme moi et qui se battent avec leurs maladies ? ... Je dis Oui  car je garde espoir,  volonté et force et j'espère sincèrement pouvoir obtenir ce traitement pour faire voir aux docteurs qu'avec moins de douleurs,, de la hargne,  de l'acharnement, on y arrive...

Bien sûr que j'ai une épée de Damoclès au-dessus de la tête et alors ! Je ne baisse pas les bras pour autant même s'il y a des jours extrêmement difficiles....

Je suis en attente de traitement pour ma SEP RR (Ocrevus), je suis tolérante aux médicaments donc mes seul recours aujourd'hui sont le traitement cannabis et peut-être l'ocrevus si mon corps l'accepte... 

Pour ajouter à toutes ces douleurs, ces combats, ... Aujourd'hui,  il faut que je me batte pour garder mon ACTP parceque  je n'ai presque plus d'allocations handicapées à cause de mon mari qui gagne beaucoup.  Je trouve cela inadmissible car nous sommes des personnes à part entière avec nos maladies et on ne devrait pas imputer le malade qui,  comme moi, se sent independant. valorisé et digne avec cette allocation ! ....

Donc j'appelle un peu partout. je cherche,  je me renseigne mais c'est comme si on me claquait les portes une à une.... 

Peut-être que vous,  vous pourriez m'aiguiller. m'aider dans ce combat pour obtenir un traitement et une allocation digne de ma personne,  de mon combat... 

Vous pouvez. si vous le désirez mettre mes mots sur le forum car je pense que d'autres personnes sont concernées et n'osent pas où se résilient car à bout où tout simplement résignés...

Voilà Louise,  mon ressentiment.  Et je vous remercie infiniment d'avoir pris le temps de me lire. Je  vous souhaite prospérité,  bonheur. joie et santé à vous et toute votre équipe ! 

Bien à vous !

MM

Vous aimerez aussi

Le Plaquénil pour traiter le COVID-19 : quelles conséquences pour les patients chroniques ?

Lupus
Polyarthrite rhumatoïde

Le Plaquénil pour traiter le COVID-19 : quelles conséquences pour les patients chroniques ?

Lire l'article
Coronavirus et hypertension artérielle

Hypertension artérielle

Coronavirus et hypertension artérielle

Lire l'article
Coronavirus et cancer

Coronavirus et cancer

Lire l'article
Coronavirus et gestes barrières : quelles sont les précautions à prendre ?

Coronavirus et gestes barrières : quelles sont les précautions à prendre ?

Lire l'article