«
»

Top

L’Assemblée rejette l’euthanasie et met le cap sur la sédation

4 févr. 2015 • 34 commentaires

L’Assemblée rejette l’euthanasie et met le cap sur la sédation
Comme prévu, c’est non ! L'Assemblée nationale a refusé d'adopter jeudi une proposition de loi écologiste qui autorisait le suicide assisté et l'euthanasie dans certains cas. Le texte porté par la députée de la Vienne Véronique Massonneau (photo) disposait que "toute personne majeure et capable, en phase avancée ou terminale d'une affection grave et incurable (...) peut demander à bénéficier (...) d'une euthanasie ou d'un suicide médicalement assisté". La demande devait être encadrée: avis de deux médecins, délais pour la confirmer. Les médecins auraient eu droit à une clause de conscience, devant alors trouver un autre praticien se chargeant du dossier. La proposition -qui avait été rejetée en commission la semaine dernière- a été renvoyée en commission à l'initiative des socialistes.

Très émue, Véronique Massonneau a défendu "la liberté de choisir" de chacun, "l'ultime liberté", et demandé aux parlementaires de "s'attacher au contenu du texte plutôt qu'aux fantasmes ou aux peurs distillées ici ou là". Tout en assurant qu'"il ne s'agit en aucun cas de balayer d'un revers de la main les propositions qui sont apportées au débat", la ministre de la Santé Marisol Touraine n'a pas soutenu le texte écologiste. Elle a mis en avant le "droit nouveau" à une "sédation profonde et continue" jusqu'à la mort pour des malades incurables, qui a été suggéré par les députés Alain Claeys (PS) et Jean Leonetti (UMP) dans un rapport à François Hollande en décembre. Il faut selon la ministre "permettre le rassemblement, le consensus autour de (ce) point d'équilibre" qui fera l’objet de la proposition de loi Claeys-Leonetti examinée en mars.

LeGénéraliste.fr

Commentaires

le 04/02/2015

on choisi bien de donner ou non ses organes alors pourquoi ne peux t'on pas choisir notre façon de partir ?! je trouve ça triste pour les patients qui n'ont aucuns droits de décider ...

le 05/02/2015

Il faudra revenir très vite à la charge pour faire comprendre à l'"ordre" des médecins et à l'"ordre" des élus qu'ils n'ont pas d'"ordre" à donner aux patients... Les patients doivent obtenir le droit de décider ce qui est le mieux pour eux, du début à la fin des soins !!! 

le sage 56 44
le 05/02/2015

bonjour les filles

J'ai toujours dis à ma femme que si un jour je devenais un légume, il faut qu'elle laisse ""traîner"" la 22 long -riffle juste à côté de moi et qu'elle parte voir son papa en Suisse pendant une semaine .Et là je ferais ce qu'il faut, vu ma position géographique dans ma commune, une semaine même si je me rate ce sera suffisant .

Quand on veut, les lois pfffff ......

A bon entendeur (NOS ELUS !!!!!)

mumu8375
le 05/02/2015

bonsoir

moi  non plus j ai pas besoin de l ordre des Assemblés pour pouvoir décider mon droit de vie ou de mort ..notre contrat de vie nous appartient et  la souffrance n est pas une vie alors je respecterais pas les lois quand je verrais la finale je ferais le nécessaire ..La France est en retard sur beaucoup de choses a part pour nous pondre des lois a 2 balles ...

verveine
le 05/02/2015

sur le site de la sécurité sociale vous pouvez trouver un modèle de lettre faisant part de nos désirs de ne pas subir de harcèlement thérapeutique. Quant à décider de sa mort on ne peut pas toujours le décider car on n'est pas toujours en état de le décider moi je serai partante de faire des écrits bien avant pour que la famille et le médecin traitant sache quoi faire.

Sédation profonde ou euthanasie c est du pareil au même, la différence c est que la sécu va payer la sédation profonde, que le malade ne va pas décider de son départ c est honteux! L acharnement thérapeutique a toujours lieu. On opére des patients pour se faire du fric sachant très bien qu'ils sont à moyen ou long terme fichus. Comme s'ils ne souffraient pas assez comme ça de leur maladie.

Il ne faut pas lacher !

Vous aimerez aussi

COVID-19 et biothérapies : les patients partagent leur expérience

COVID-19 et biothérapies : les patients partagent leur expérience

Lire l'article
Le diagnostic du cancer du poumon raconté par les membres Carenity

Cancer du poumon

Le diagnostic du cancer du poumon raconté par les membres Carenity

Lire l'article
Le diagnostic de l'asthme raconté par les membres Carenity

Asthme

Le diagnostic de l'asthme raconté par les membres Carenity

Lire l'article
La sexualité avec une maladie chronique

La sexualité avec une maladie chronique

Lire l'article