«
»

Top

E-cigarette : 90% des liquides seraient non conformes

30 sept. 2015 • 2 commentaires

E-cigarette : 90% des liquides seraient non conformes
L'immense majorité des liquides et des chargeurs de e-cigarettes présenteraient des anomalies selon une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), publiée mardi 29 septembre. La situation est d'autant plus préoccupante, puisque la France compte plus de 3 millions de vapoteurs réguliers.
 
Près de 90% des e-liquides et la quasi-totalité des chargeurs de cigarettes électroniques seraient non conformes.
 
En ce qui concerne les recharges de liquide, l'instance a pointé du doigt de "nombreuses anomalies d'étiquetage" et des "produits non conformes et/ou dangereux". Ainsi, sur 110 analyses chimiques effectuées sur les liquides, neuf produits sur dix étaient non conformes, "l'étiquetage n'étant pas adapté à la composition du produit analysé", notamment sur la présence ou le taux de nicotine.
 
Par ailleurs, 6% de ces produits ont été jugés "dangereux" pour des motifs d'absence d'étiquetage de danger ou d'absence de dispositif de fermeture de sécurité pour enfants.
 
Du côté des chargeurs, sur les quatorze modèles analysés, "treize ont été déclarés non conformes dont neuf dangereux en raison des risques de choc électrique liés à un défaut d'isolation", met en garde la DGCCRF.
 
L'organisme précise avoir procédé à "plus de 1.300 saisies de produits" non conformes et dangereux et à "plus de 56.000 retraits et/ou rappels de la commercialisation". Des procédures contentieuses ont été établies parallèlement.
 
La DGCCRF compte donc continuer ses enquêtes dans ce secteur d'activité. Elle a également indiqué être "en contact permanent avec les professionnels du secteur (fabricants, importateurs, distributeurs, buralistes, etc.) afin que la réglementation soit davantage respectée".
 
En France, le secteur de cigarette électronique est en pleine croissance. Et pour cause : avec près de 3 millions de Français qui vapotent régulièrement, dont la moitié quotidiennement (Inpes), l'hexagone représente le premier marché européen.
 
Bien que les effets à long terme ne soient pas encore connus, la cigarette électronique semble être moins dangereuse que le tabac, selon une étude publiée en juillet 2014. Ceci s'explique notamment par le fait que la e-cigarette ne rejette pas de substances cancérigènes issues à la combustion, contrairement à la vraie cigarette.

Allodocteurs.fr

Commentaires

lys222
le 30/09/2015

.

le 30/09/2015

Alors on nous parle de produits non conformes, dangereux,etc...sur du court terme ou à long terme, on ne sait pas! pour nous dire au final, que la e-cigarette est moins dangereuse que le tabac. Génial !

Je ne fume pas mais je pense à mon fils qui a beaucoup fumé et utilise maintenant la e-cigarette, celle-ci ne rejetant pas de substances cancérigènes et permettant de réduire sa dépendance. Le résultat est positif pour lui.

Celle-ci est plus agréable n'ayant plus cette odeur de tabac sur les vêtements,etc...et sur la personne auprès de lui, bien qu'il fume toujours dehors. 

C'est entre autre un moyen pour diminuer ou arrêter de fumer, pouvant choisir le dosage de nicotine (et le diminuer petit à petit) et un parfum qui convient au goût du fumeur. Le parfum peut se rapprocher de celui du tabac utilisé auparavant, comme un autre tel que la menthe, etc...Toutefois il faut s'y habituer car il reste différent du tabac initial, et il faut arrêter l'un complètement pour utiliser l'autre.

Je pense qu'il faut essayer, puis l'adopter ou pas !

Vous aimerez aussi

COVID-19 et biothérapies : les patients partagent leur expérience

COVID-19 et biothérapies : les patients partagent leur expérience

Lire l'article
Le diagnostic du cancer du poumon raconté par les membres Carenity

Cancer du poumon

Le diagnostic du cancer du poumon raconté par les membres Carenity

Lire l'article
Le diagnostic de l'asthme raconté par les membres Carenity

Asthme

Le diagnostic de l'asthme raconté par les membres Carenity

Lire l'article
La sexualité avec une maladie chronique

La sexualité avec une maladie chronique

Lire l'article