«
»

Top

Cinq ans de prison avec sursis ont été requis contre l'ex-urgentiste Nicolas Bonnemaison

23 oct. 2015 • 23 commentaires

Cinq ans de prison avec sursis ont été requis contre l'ex-urgentiste Nicolas Bonnemaison
Cinq ans de prison avec sursis ont été requis vendredi devant la cour d'assises du Maine-et-Loire à l'encontre de l'ex-urgentiste Nicolas Bonnemaison, rejugé en appel à Angers pour l'"empoisonnement" de sept patients en fin de vie en 2010 et 2011.

L'avocat général, Olivier Tcherkessoff, a estimé que M. Bonnemaison, 54 ans, n'était "pas un assassin, pas un empoisonneur au sens commun de ces termes", mais qu'il avait bien "provoqué la mort délibérément" de six des sept malades, en leur injectant des produits létaux pour "hâter la fin". Une peine identique avait été requise en première instance à Pau où le médecin avait été acquitté.

Nouvelobs.com

Commentaires

le 27/10/2015

bonjour, merci @MINETE  pour ton témoignage,

je ne suis pas contre le fait d'abréger les souffrances d'une personne si celle ci le souhaite vraiment, mais pas sans en avertir la famille. Pouvoir dire au revoir et etre au coté de personne proche au moment final , bien sur c'est très dur, mais l'inverse l'ait encore plus. (et ces regrets ou remords nous suivent toute la vie)

un médecin est là pour soigner soulager, pas pour décider de lui meme de vie ou de mort, je précise bien de lui meme sans avis extérieur

bonne journée à tous

Kirsten
le 16/07/2017

chère Dahlia, avez vous entendu un parent ou un ami pleurer et refuser les soins par désir de partir tant le douleur physique et morale est crapuleuse? chaque majeur sensé devrait avoir le droit de demander une sédation continue qui deviendra létale, à défaut d'euthanasie active. que chacun décide pour soi et f..la paix à ceux qui ne veulent pas mourir dans le manque de dignité. cette décision doit être personnelle et possible...libre à ceux qui le veulent d'étouffer seuls avec38 kilos dans des souffrances horribles...maturité et tolérance, liberté sont supérieures au. législateur ou aux fanas d'un dieu onirique!

le 16/07/2017

?

Kirsten
le 26/07/2017

salut Eauclair, j'estime que seule la personne elle même a le droit de décider, et de prévoir de laisser des instructions si elle le désire...on ne peut tuer une personne, mais j'ai laissé plusieurs lettres pour que l'on ne me laisse pas crever comme un chien, ou étouffer. j'en ai assez vu, et ça n'implique que moi. bien sûr qu'excepté les tarés personne ne veut faire de mal! mais dans mon pays, comme aux pays bas, une mentalité plus nordique fait que l'on veut décider soi même, et  ne pas être sous une législation jugée  calottine et hypocrite quand on veut partir dignement. sans compter la famille qui souffre le martyre et pleure parfois pour que la torture cesse....live and die free!

Kirsten
le 26/07/2017

bisounours le témoignage, moi j'ai vu des proches pleurer de mal avec un cancer terminal. ont assuré qu'ils souffraient moralement et physiquement. ne pas prendre son cas pour une generalité!

Vous aimerez aussi

L'impact psychologique de la Covid-19

L'impact psychologique de la Covid-19

Lire l'article
Toutes les questions que vous vous posiez sur la Covid-19 !

Toutes les questions que vous vous posiez sur la Covid-19 !

Lire l'article
Cannabis thérapeutique : l’expérimentation va enfin débuter en France !

Cannabis thérapeutique : l’expérimentation va enfin débuter en France !

Lire l'article
La grippe saison hiver 2020-2021: que faut-il savoir avant de se faire vacciner ?

La grippe saison hiver 2020-2021: que faut-il savoir avant de se faire vacciner ?

Lire l'article