«
»

Top

Au moins 13.000 suicides liés à la crise économique de 2007

18 juin 2014 • 16 commentaires

Au moins 13.000 suicides liés à la crise économique de 2007

La crise économique serait responsable de plus de 10.000 suicides à travers l'Union Européenne et l'Amérique du Nord.

En Europe et en Amérique du Nord, il y aurait eu depuis 2007 au moins 13.000 suicides liés à la dégradation de la situation économique.

On doit cette estimation impressionnante, publiée jeudi dans le British Journal of Psychiatry, aux travaux de sociologues et d'experts en santé publique de l'université d'Oxford et de la London School of Hygiene & Tropical Medicine. Les chercheurs britanniques ont analysé les chiffres de 24 pays européens, des Etats-Unis et du Canada.

Ils ont calculé qu'entre 2007 et 2010 le nombre de suicides avait augmenté de 4,8% aux États-Unis, se traduisant par 4750 suicides de plus. Entre 2007 et 2009, la hausse était de 4,5% au Canada, soit 240 suicides de plus, alors que la tendance était à la baisse auparavant.

Même constat pour l'Europe avec une hausse de 6,5 % entre 2007 et 2010, soit 7950 suicides «en excès», dénotant avec une tendance baissière les années précédentes.

«La partie émergée de l'iceberg»

«Malheureusement, ces résultats ne me surprennent pas», s'agace le Pr Michel Debout, psychiatre et professeur de médecine légale, «dès 2009, j'avais alerté des conséquences humanitaires et sanitaires de la crise économique».

Les chercheurs britanniques estiment que perdre son emploi, subir une saisie immobilière ou être endetté sont les principaux facteurs de risques liés au suicide. Une situation psycho-sociale difficile qui peut pousser au suicide. Mais le passage à l'acte «est la partie émergée de l'iceberg», souligne au Figaro le Pr Michel Debout.

Source de stress et d'anxiété au travail, la crise économique a fait monter d'un cran la pression sur les salariés et les chômeurs. «Une menace grave pour la santé de ces personnes», affrime le psychiatre.

«La crise a durci les rapports sociaux au travail. Il n'y a plus de communication», explique le Pr Luc Fontana, chef du service de santé au travail et pathologies professionnelles au CHU de Saint-Etienne. Le psychiatre reçoit dans son service des patients confrontés à des difficultés au travail. Lors des consultations pluridisciplinaires, «on les écoute, on tente de les maintenir dans l'emploi». Mais qu'en est-il des chômeurs? «La prise en charge manque, personne ne s'occupe d'eux. Mais l'enjeu essentiel est la prévention», concède le Pr Fontana.

Les auteurs ne concluent pas formellement à des suicides liés à la crise, mais estiment que plusieurs éléments convergent en ce sens. En particulier le fait qu'une telle hausse n'a pas été constatée en Nouvelle-Zélande, pays industrialisé épargné par la crise financière.

Reste que le suicide est «une question grave de santé publique qui doit faire réagir tous les acteurs de la santé et du secteur médico-social», insiste le Pr Michel Debout.

LeFigaro.fr

Commentaires

verveine
le 23/06/2014

merci Julien d'aborder ce problème. Une psychologue au sein du lieu de travail, à mi-temps est quelquefois salvateur.

il est parfois important de pouvoir discuter des problèmes au fur et à mesure qu'ils soient personnels ou liés au travail ou les deux pour pouvoir avancer. Si les entreprises disposait de ce soutien, on aurait peut-être moins de suicides. 

le 23/06/2014

merci je suis dans une position très dure mon employeur qui fait partie d'une association pour personnes handicapé je suis aide médico psychologique profite de mon nouveau statut "invalidité cat 1" fait tout pour me licencier mal grès les avis favorables de mes médecins et de l'inspecteur du travail. Comment réagir "se suicider" ou se battre ce qui est épuisant alors que je vais bien on essaie de me renfoncer. et c'est dans un milieu "social". Fabienne

mumu8375
le 23/06/2014

bonsoir Papleke .. il va falloir te battre ne laisse pas le champs libre ..reste en contacte avec l inspection du travail et n hésite pas a les mettre au courant en cas de blem ..ton med doit être au courant a tout prix..une question y a t-il un syndicat ?et surtout fais confiance a personne  et pas de confidence ...protège toi avant tout ..et si tu peux signale le a l inspection  du travail   ..courage

gromimi
le 23/06/2014

merci les banques, merci la bourse, merci aux spéculateurs en tout genre, aux fonds de pension étranger qui vampirisent nos entreprises par des plans successifs qui mettent à la rue bien des travailleurs pour que leur investissements rapportent de plus en plus. même plus un numéro, nous sommes tout simplement ignorés au profit du profit!!

alors la prévention, oui, mais elle ne peut être qu'un pansement sur une jambe de bois quand on est au bout du rouleau, que l'on a même plus l'espoir d'une vie décente. 

seule compte la solidarité intergénérationnelle. se serrer les coudes. enfin, dans la limite des possibilités de chacun, si famille il y a.

ce système est à bout de souffle. il nous revient donc de faire changer les choses en créant des marchés parallèles par exemple. en favorisant les commerces et producteurs de proximité. en revenant à des VALEURS HUMAINES.

caritas
le 23/06/2014

Oui , tout le système de profit rend malade car il est  pervers pour l'humain ! La crise est comme une guerre qui ne dit pas son nom , les victimes sont non-coupables et très courageuses mais le système les broient et aucuns drapeaux ne sera plantés sur leur tombes!

Quand aux résistants de tous bords , ils sont seuls avec leurs conflits internes : vivre "comme ça!!" où mourir pour avoir la paix , pour montrer l'exemple où parce que le corps , l'esprit , l'âme se délitent dans une solitude et un consensus interne qui ne dit pas son nom! L'idéal d'un avenir meilleur prend l'eau!  Liberté , égalité , fraternité !!!!

Et puis il y a les profiteurs , les "vainqueurs" , les "sans foi ni loi" pour qui la "crise" est une aubaine , une manne sublime!!!!!                     .... c'est tellement "humain "  c'est paradoxal EST humain!!! et cela à toujours été ....... car lié à l'humain qui est pris dans une compulsion de répétition!!!

"L'homme est un rat qui rêve d'être humain"   Sartre

Vous aimerez aussi

COVID-19 et biothérapies : les patients partagent leur expérience

COVID-19 et biothérapies : les patients partagent leur expérience

Lire l'article
Le diagnostic du cancer du poumon raconté par les membres Carenity

Cancer du poumon

Le diagnostic du cancer du poumon raconté par les membres Carenity

Lire l'article
Le diagnostic de l'asthme raconté par les membres Carenity

Asthme

Le diagnostic de l'asthme raconté par les membres Carenity

Lire l'article
La sexualité avec une maladie chronique

La sexualité avec une maladie chronique

Lire l'article