«
»

Top

Arrêt de travail à temps plein ou mi-temps thérapeutique ?

5 nov. 2018

Arrêt de travail à temps plein ou mi-temps thérapeutique ?

L'Assemblée nationale a supprimé vendredi l'obligation pour les médecins de prescrire un arrêt de travail à temps plein à leurs patients malades ou blessés avant d'envisager un mi-temps thérapeutique.

 

arrêt maladie

Cet amendement s'inscrit dans le cadre de l'examen du projet de budget de la Sécu pour 2019.

Avant la publication du rapport de la mission en fin d'année, le gouvernement a souhaité appliquer rapidement deux recommandations dont l'une porte "sur l'amélioration de la pertinence des arrêts de travail", a expliqué la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Le gouvernement avait déjà supprimé l'obligation d'arrêt de travail à temps plein qui existait préalablement pour les malades chroniques, les ALD (Affections de longue durée). L'idée de ce nouvel amendement est de faire pareil pour toutes les maladies, qu'elles soient prises en charge à 100% par l'Assurance Maladie ou non.

Cette mesure doit permettre aux personnes atteintes d'une incapacité physique de "revenir progressivement vers l'emploi afin d'éviter un éloignement durable et définitif du monde du travail, voire un basculement dans l'invalidité", selon le texte.

"Le médecin gardera le choix de prescrire un arrêt de travail complet ou un temps partiel thérapeutique", a souligné Mme Buzyn. Le communiste Pierre Dharréville a manifesté sa "perplexité" au sujet d'une mesure qui "mériterait un débat plus approfondi". Gilles Lurton (LR) a lui demandé en vain d'attendre la publication du rapport avant de "prendre de telles dispositions".

L'autre disposition de l'amendement concerne l'accélération de la dématérialisation des arrêts de travail. L'objectif est de faire gagner du temps à l'Assurance maladie dans le traitement des données et sécuriser les données en termes de secret médical. 

 

Que pensez-vous de cette mesure ?
Bénéficiez-vous d'un mi-temps thérapeutique ou d'une invalidité ?

Comment cela s'est passé ?

avatar Louise-B

Auteur : Louise-B, Content & Community Manager

Community Manager de Carenity en France, Louise est également rédactrice en chef du Magazine Santé pour proposer des articles, vidéos et témoignages centrés sur le vécu des patients et qui portent leur voix. Forte d'une formation pluridisciplinaire axée sur le journalisme, elle coordonne la rédaction des contenus des plateformes Carenity et facilite l'expérience des membres sur le site.

Commentaires

le 27/05/2019

Bonjour à tous,

Ce petit mot pour vous rappeler que j'ai lancé une enquête intitulée "Le monde du travail est-il adapté aux malades chroniques ?". Vos réponses me serviront à écrire un article qui sera partagé avec toute la communauté Carenity.

L'enquête se termine dans quelques jours, alors n'hésitez pas à y répondre si ce n'est déjà fait :

https://membre.carenity.com/mes-avis/enquetes/le-monde-du-travail-est-il-adapte-aux-malades-chroniques/81

Bonne journée à tous,

Louise

le 08/06/2019
Pour moi qui travaille à temps partiel depuis près de 4 ans dans une entreprise adaptée pour les Rqth je ne sais pas comment vas se passer quand je pourrais reprendre le travail en plus de mon cancer je souffre de dépression à répétition actuellement je suis en arrêt maladie à cause des traitements que je dois avoir je suis agent d'hygiène et de propreté et mon travail n'est pas compatible avec mes traitements risques d'attraper les microbes des autres.
le 10/06/2019

@pseudo-masqué‍ En ce qui me concerne, je ne vois pas comment je n'aurais pas droit à un temps partiel thérapeutique jusqu'à la retraite, car l'épilepsie, c'est à vie... on n'opère QUE les cas les plus graves, et les délais d'attente sont passés de 17 ans... à 15 ans = on n'arrête pas le progrès ! 

encore faut-il que la zone soit opérable, et n'ôte pas des fonctions indispensables pour le bon fonctionnement du cerveau dans la vie de tous les jours, et ça, c'est pas gagné hélas... j'ai également entendu tellement de témoignages d'épileptiques qui avaient arrêté lentement leur traitement, sous la surveillance TRÈS STRICTE de leur neurologue, zéro crise pendant 10 ans, et puis BOUM ! tout redémarre d'un coup ! 

le 11/06/2019

@pseudo-masqué‍ le problème n'est pas que le monde du travail soit adapté aux maladies chroniques, OU PAS, c'est que que c'est un véritable "labyrinthe administratif" pour être informé de nos droits, qui existent, et sont nombreux en plus ! 

le 12/06/2019

En 2005 j'avais travaillé dans un journal en ligne, dans un bureau ça allait, jusqu'à me rendre compte qu'un travail de un an, physiquement c'était limite, sachant que la sep me rendait trop handicapé pour travailler ; oui dans la vie je me suis dit que je devais accepter de vivre avec une maladie incurable.

Oui toujours regarder les points positifs de ma vie, car oui ils existent ; de s'adapter et toujours avec le sourire, ça c'est une force !  

Vous aimerez aussi

Quels symptômes sont les plus contraignants pour les patients ?

Quels symptômes sont les plus contraignants pour les patients ?

Lire l'article
Quelles maladies et quels médicaments sont incompatibles avec le paracétamol ?

Quelles maladies et quels médicaments sont incompatibles avec le paracétamol ?

Lire l'article
Rencontrez Louise, votre animatrice de communauté

Rencontrez Louise, votre animatrice de communauté

Lire l'article
Vie professionnelle et maladie chronique : le vécu et les solutions des membres Carenity

Vie professionnelle et maladie chronique : le vécu et les solutions des membres Carenity

Lire l'article