«
»

Top

Antibiotiques : la France doit encore faire mieux

19 nov. 2015 • 4 commentaires

Antibiotiques : la France doit encore faire mieux
L'an dernier, les médecins de ville ont un peu moins prescrit ces médicaments dont les effets secondaires peuvent être très graves.
La Journée européenne d'information sur les antibiotiques ainsi que la première semaine mondiale sur le bon usage de ces précieux médicaments sont, naturellement, éclipsées par les événements tragiques des attentats de Paris. Les messages prévus devront néanmoins être rappelés ultérieurement, car il s'agit d'un problème majeur de santé publique.

En France, une bonne nouvelle – relative – pour commencer : la consommation d'antibiotiques en ville a légèrement diminué en 2014 par rapport à 2013, même si elle reste encore trop élevée. Selon les données de l'Institut de veille sanitaire (InVS) et de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) publiées mardi, la France a consommé l'an dernier 29 doses définies journalières (DDJ) pour 1 000 habitants par jour d'antibiotiques. C'est un peu moins qu'en 2013 mais 7 % de plus qu'en 2004. Il faut quand même rappeler que la consommation moyenne en Europe est de 22,4 DDJ/1 000/jour. D'ailleurs, notre pays occupe toujours le deuxième rang en termes de prescription d'antibiotiques, derrière la Grèce.

Selon le même document, l'an dernier, « 5 662 cas de patients présentant des effets indésirables liés aux antibiotiques ont été notifiés et saisis dans la base nationale de pharmacovigilance, correspondant à 7 965 effets indésirables ». Parmi tous ces cas, 60,5 % étaient graves et 1,5 % ont même été d'évolution fatale. Qui plus est, les auteurs rappellent qu'il existe une sous-notification importante, et il s'agit donc d'une « estimation basse » du nombre réel de cas.

« Dépense injustifiée »
 
La consommation d'antibiotiques en France entraîne « une dépense injustifiée de 71 millions d'euros, par rapport à la moyenne européenne, et de 441 millions par rapport aux pays les plus vertueux », selon les professeurs Jean Carlet, président du groupe de travail spécial sur la préservation des antibiotiques, et Benoît Schlemmer, président du plan antibiotiques. Ces deux éminents spécialistes tirent régulièrement la sonnette d'alarme concernant l'augmentation du nombre de résistances à ces traitements. Ils estiment cette fois que « si la France baissait sa consommation antibiotique de moitié, ce qui est possible, il est très probable que la résistance aux antibiotiques serait ramenée à un niveau plus modeste ».

Enfin, les résultats de la première enquête menée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur le bon usage des antibiotiques ont de quoi étonner. Il en ressort notamment que les trois quarts des 10 000 personnes interrogées (provenant de 12 pays*) pensent que ce sont les personnes qui deviennent résistantes aux antibiotiques, alors qu'il s'agit bien du développement de mécanismes de résistance par les bactéries contre les molécules antibiotiques. De plus, 67 % des sondés pensent que les antibiotiques sont indiqués dans le traitement des rhumes et 33 % pensent qu'il est possible d'arrêter son traitement lorsqu'on se sent mieux, sans respecter la date préconisée par la prescription. Enfin, 57 % d'entre eux pensent qu'ils ne peuvent pas agir à leur propre niveau pour faire évoluer le problème. Il reste vraiment beaucoup à faire…
 
* Afrique du Sud, Barbades, Chine, Égypte, Inde, Indonésie, Mexique, Nigeria, Fédération de Russie, Serbie, Soudan et Vietnam.


Lepoint.fr

Commentaires

le 20/11/2015

Pourquoi ces douze pays là seulement ?

le 20/11/2015

@pseudo-masqué.
Même question que Damedepic.

le 20/11/2015

Bonjour @pseudo-masqué ,

Je n'ai fait que relayer cet article. Je ne connais donc pas la méthodologie suivie par l'OMS pour cette étude. 

Bonne après-midi !

Julien


le 20/11/2015

Tant pis @pseudo-masqué 

Bon apm aussi.

Vous aimerez aussi

Notre guide pour un rendez-vous réussi chez le médecin

Notre guide pour un rendez-vous réussi chez le médecin

Lire l'article
Troubles du sommeil : quand et comment peut-on les traiter ?

Troubles du sommeil : quand et comment peut-on les traiter ?

Lire l'article
Cancer de l'ovaire : quels sont les traitements ?

Cancer de l'ovaire

Cancer de l'ovaire : quels sont les traitements ?

Lire l'article
NASH, ou maladie du foie gras : comprendre le traitement

Obésité
Stéatose hépatique non alcoolique et NASH

NASH, ou maladie du foie gras : comprendre le traitement

Lire l'article