Chiffres clés et prévalence des dysfonctions sexuelles masculines

Les patients rencontrant une dysfonction sexuelle ne sont pas des cas isolés.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

En ce qui concerne la dysfonction érectile, on note une grande variation des chiffres en fonction de l’âge. L’enquête CSF (Contexte de la Sexualité en France) révèle que 2,5% des hommes rencontrent souvent des problèmes d’érection et 15% en font parfois l’expérience durant toute leur vie. Cette proportion augmente fortement avec l’âge. A partir de 60 ans, 20% des hommes sont touchés par ce dysfonctionnement.

Par ailleurs, l’enquête CSF montre que 1,9% des hommes ont eu une absence ou une insuffisance de désir sexuel dans les douze derniers mois et 20,1% la ressentent parfois. Selon une autre étude, 53% des personnes interrogées ont été confrontées, au cours de leur vie, à un trouble du désir.

On estime à environ 30% la proportion d’hommes souffrant d’éjaculation précoce.

Peu d'homme font la démarche de traiter ces troubles

De manière générale, un tiers des hommes souffrant de troubles sexuels n’a fait aucune démarche en vue de résoudre ces difficultés ; l’étude montre également que les patients atteints de dysfonction érectile sont les plus enclins à consulter. La motivation principale de consultation est l’évocation préalable du sujet par le médecin. Au contraire, les convictions que ces troubles sont normaux à leur âge, qu’ils ne sont pas importants ou qu’ils n’ont pas à faire partie du domaine médical étaient les trois raisons les plus évoquées devant l’absence de consultation.

Article rédigé sous la supervision du Docteur Sylvain Mimoun, gynécologue, andrologue et psychosomaticien à Paris.

Sources : Enquête Contexte de la Sexualité en France, 2006

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 151 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme