https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/spondylarthrite-ankylosante.jpg

Patients Spondylarthrite ankylosante

1 réponse

18 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity
Posté le

Bonjour à tous,

Je m'adresse à vous car je me sens perdue. Je n'arrive pas à me souvenir quand ont réellement commencé mes douleurs. Les médecins ont mis mes lumbagos aigus à répétition sur le dos de mon rythme de vie (je suis enfin j'étais une maman super active).

Il y a 2 ans le rythme de ces crises de douleurs s'est accéléré (douleurs lombaires et sacro-illiaques) et j'ai fini par passer 3 mois en arrêt à alterner toute sorte de médicaments, anti-inflammatoires et séances de kiné.

Prise de sang négative, irm et scanner normaux à part une forte scoliose connue depuis des années.

Rdv chez 3 rhumato différents qui m'ont dit que le stress générait beaucoup de symptômes ou encore le centre anti-douleur qui m'a indiqué que mon cerveau créait la douleur.

Mon médecin ne veut pas me dépister pour le HLA B27 car il pense que mes résultats sanguins et radios ne sont pas concluants.

J'ai eu quelques semaines de répit pendant lesquelles je pouvais aller travailler même si les fins de journées étaient bien rudes.

Et puis hop , de nouveau énormes douleurs au bas du dos, beaucoup de difficulté à dormir car aucune position ne me soulage et puis réveillée à 4 h par la sensation que le dos est complètement bloqué ce qui m'oblige à me lever et à déambuler dans la maison endormie. Gros traitement cortisone, anti-dépresseurs, relaxant musculaire, magnésium etc... + prise de rdv chez un neurologue. Les douleurs sont maintenant dans mes cervicales, dans mes mains parfois jusque dans mes pieds.

Mon traitement est censé être terminé et les douleurs sont toujours là. Mon mari et mes enfants se trouvent confrontés tout comme moi à ça et je ne sais plus vers qui me tourner.

J'ai l'impression que les médecins n'ayant pas de preuve directe de mes douleurs pensent que j'imagine tout ça. Moi je m'imagine pouvoir courir avec mes enfants, les emmener en balade et pouvoir faire ma vie comme avant.

Merci de vos retours, je suppose que je ne suis pas la seule dans ce cas, et cela me réconforterait un peu de savoir que je ne suis pas seule.

Début de la discussion - 14/12/2017

Vers qui se tourner
Membre Carenity
Posté le

voyez un autre médecin généraliste; parfois notre médecin traitant nous connait trop ; quelqu'un qui ne vous connait pas demandera une prise de sang complète déjà et peut etre qu'il pensera à quelque chose auquel votre médecin n'a pas pensé.

icon cross

Ce sujet vous intéresse ?

Rejoignez les 163 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme