https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/parkinson.jpg

Patients Parkinson

12 réponses

174 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity • Animatrice de communauté
Posté le

 Certains traitements contre la maladie de Parkinson ont une face sombre, l'apparition d'une impulsivité qui déclenche troubles alimentaires, hyperactivité sexuelle, envies d'achats ou dépendance aux jeux, qui seraient plus fréquents qu'on ne croyait, selon une étude publiée mercredi.

parkinson-casino

Publiée dans la revue américaine Neurology, l'étude a porté sur 411 patients français suivis durant plusieurs années. Au cours d'une période de cinq ans, ces "troubles du contrôle des impulsions" frappent près de la moitié (46%) de ceux traités avec "agonistes dopaminergiques", médicaments synthétiques qui miment l'action de la dopamine, un neurotransmetteur.

"Ce sont des gens qui vont se ruiner au casino, se lever la nuit pour vider leur frigo, ou avoir une sexualité débordante. Par exemple être arrêtés pour exhibitionnisme ou divorcer parce qu'ils ont multiplié les conquêtes, indique le Dr Jean-Christophe Corvol, de la Pitié-Salpétrière (Assistance publique-Hôpitaux de Paris). Ils vont se mettre à acheter des voitures de luxe. Un patient qui avait beaucoup d'argent disait qu'il avait acheté une Porsche, et sa femme corrigeait : non, tu en as acheté quatre d'un coup."

Prévenir pour accroître la vigilance

L'étude prouve que ces effets indésirables augmentent avec la dose et la durée du traitement aux agonistes de la dopamine. "Et si on arrête le traitement, ça disparaît, dans l'année chez la plupart", a souligné le Dr Corvol. La survenue de ces troubles était déjà décrite dans la recherche. Mais l'absence de suivi long laissait croire à une incidence beaucoup moins élevée, de 10 à 15% en un an.

Selon les auteurs, chercheurs de l'Institut de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et de Sorbonne Université, la connaissance de ces troubles doit inciter les médecins à prévenir les patients et leur famille. "L'entourage ne s'en rend pas compte au départ, alors que quand on prévient le couple par exemple, il y a une vigilance", affirme M. Corvol. Il évoque aussi des patients pour lesquels le traitement a décuplé la créativité artistique ou littéraire.

La maladie de Parkinson, qui touche une dizaine de millions de personnes dans le monde, principalement âgées, se manifeste par des symptômes moteurs (tremblement, lenteur et raideur) dus à une perte des neurones secrétant la 
dopamine.

-AFP-

Et vous, avez-vous connu des expériences similaires ? 

Début de la discussion - 04/07/2018

Sexe, casino, voitures : la face sombre du traitement de Parkinson
Membre Carenity
Posté le

50% des personnes qui ont la maladie de parkinson ont moins de 60 ans

Pour ma part, j'ai eu toutes les addictions possible et impensable: jeux, achats compulsifs,

sexe, alcool, cigarettes etc

Sexe, casino, voitures : la face sombre du traitement de Parkinson
Membre Carenity
Posté le

Bonjour j’ai 40 ans et malade de Parkinson depuis l’âge de 29ans j’ai commencé mon traitement à l’age De 34ans avec des doses qui ont évoluée et change depuis et qui on développe chez moi ces 4 dernière années des achats compulsifs je n’arrive plus à contrôler mes achat. J’achete Tout et n’importe quoi du coups je suis toujours à découvert et chez moi y’a plus ou mettre les pieds ce qui cause des disputes avec mon mari et on est au bord du divorce 

Sexe, casino, voitures : la face sombre du traitement de Parkinson
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Bonjour c'est a voir avec le neurologue je pense..... 

Sexe, casino, voitures : la face sombre du traitement de Parkinson
Membre Carenity
Posté le

Allez vite voir le neurologue avant qu'il ne soit trop tard pour votre couple et pour tout le reste de votre entourage.J'ai moi-même divorcé à cause de toutes ses addictions et mon ex-mari a vu mais trop tard car malheureusement, il est décédé, que toutes ses addictions étaient du au REQUIP. J'ai pris ce médicament pendant 7 ans

Sexe, casino, voitures : la face sombre du traitement de Parkinson
Membre Carenity
Posté le

Merci pour vos conseil mais malheureusement le neuro n’a pu rien faire pour moi car c’est le sifrole qui me fais ça. Il m’a diminué la dose au minimum que mon corps peut supporter car au delà je ne peux plus fonctionner mais ce n’est tj pas suffisant 

Sexe, casino, voitures : la face sombre du traitement de Parkinson
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

L'opération serait elle une solution... C'est terrible ... Voir inn autre neurologue pour avis ? Courage... 

Sexe, casino, voitures : la face sombre du traitement de Parkinson
Membre Carenity
Posté le

Oui. L’opération peut être une solution mais j’arrive pas à franchir le pas j’ai trop peur d’etrr Déçu du résultat et je garde tj espoir d’avoi Un nv traitement 

Sexe, casino, voitures : la face sombre du traitement de Parkinson
Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué Bonsoir Que cela soit n'importe quel médicament anti -parkinsonien  , il y a des effets secondaires .Grâce à un de nos compagnons de galère qui a porté plainte contre un laboratoire en 2009-2010 que les effets secondaires sont connus et notés dans toutes les notices d'utilisation

Sexe, casino, voitures : la face sombre du traitement de Parkinson
Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué Bonsoir Que cela soit Requip, Sifrol , Modopar etc... ce sont les mêmes secondaires Il faut savoir que 2 personnes peuvent avoir le même . Une peut avoir des addictions et pas la seconde

icon cross

Ce sujet vous intéresse ?

Rejoignez les 193 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & confidentiel