https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/parkinson.jpg

Patients Parkinson

2 réponses

32 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity • Animatrice de communauté
Posté le
Bon conseiller

Les difficultés liés au mouvement ne sont pas les seuls symptômes de la maladie de Parkinson. Environ 20% des patients présentent en effet des symptômes non moteurs au moment du diagnostic. Ceux-ci deviennent plus fréquents au fil de l’évolution de la maladie: jusqu’à 80% des parkinsoniens développeront au moins l’un de ces symptômes non moteurs à des stades plus avancés de la maladie. Comment peuvent se matérialiser ces difficultés?

Quels symptômes non moteurs?

- Dépression: elle est fréquente chez les parkinsoniens. On ne sait toutefois pas si elle est une conséquence directe de la diminution de dopamine dans le cerveau ou si elle résulte du fardeau que représente la maladie.
- Hallucinations: la personne parkinsonienne peut également voir des personnes, des objets, des animaux, etc. qui n’existent pas.
- Troubles cognitifs: ils sont fréquents (jusqu’à 75 à 90% des patients) et se manifestent par des troubles de la mémoire, de l’attention, des difficultés à planifier certaines tâches…
- Sialorrhée (l'écoulement de la salive hors de la bouche): elle est la conséquence de problèmes de déglutition.
- Dysphagie: elle se manifeste par des difficultés à avaler des aliments liquides ou solides (considérées par certains comme des symptômes moteurs).
- Constipation: elle concernerait 3 personnes sur 4 atteintes de la maladie de Parkinson.
- Diminution ou perte de l’odorat: elle peut survenir parfois plusieurs années avant l’apparition des premiers symptômes moteurs.
- Diplopie (vision dédoublée).
- Douleurs musculaires inexpliquées et diffuses.
- Troubles du sommeil paradoxal: il arrive que certains patients «vivent» leur rêve pendant leur sommeil et se débattent par exemple alors qu’ils rêvent qu’ils font face à un agresseur.
- Insomnie.
- Hypersomnolence en journée.
- Hypotension orthostatique: elle se manifeste par une chute brutale de la tension artérielle lorsque la personne se lève et par des «vertiges». Elle peut être à l’origine de chutes.
- Troubles urinaires.
- Troubles sexuels, principalement des troubles de l’érection.
- Transpiration excessive.
- Etc.

Source : medipedia.be

Quels symptômes se sont manifestés dans votre cas ? Quels traitements vous ont été proposés par votre médecin ? N'hésitez pas à partager votre expérience !

Merci !

Margarita

Début de la discussion - 20/12/2017

Les symptômes non moteurs
Membre Carenity
Posté le

bonjour moi c'est un urologue qui a émi l'idée d'un probleme neuro chez moi pour expliquer  mon incontinence urinaire et apres un IRM cérébrale et un autre medulaire j'ai consulté un neuro j'avais egalement un probleme coté gauche je tirais  la jambe mais je mettais sur le compte de ma spondylarthrite avec mon traitement je ne tire plus la patte mais j'ai toujours l'urinoir qui fuit avec un pince etau çà pourrais resoudre le probleme mais çà fait mal donc depuis presque deux ans je met des couches 

Les symptômes non moteurs
Membre Carenity
Posté le

Bonsoir

En regardant bien tout se que nous propose Margarita  notre animatrice sur les troubles non moteur

je vois que j'ai des troubles cognitifs ( mémoire)

Sialorrhée salivation excessive

diminution de l'odorat voir plus du tout

Diplopie( vision dédoublé parfois)

insomnie

trouble de l'érection ( mais là je n'ai de dame à honorer donc pas un vrai problème)

icon cross

Ce sujet vous intéresse ?

Rejoignez les 192 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & confidentiel