https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/maladie-de-crohn.jpg

Patients Maladie de Crohn

0 réponse

74 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity • Animatrice de communauté
Posté le

Le sucralose, un édulcorant artificiel, pourrait aggraver l’inflammation et donc les symptômes de la maladie de Crohn, maladie inflammatoire chronique des intestins, selon une étude menée chez la souris.

souris

La maladie de Crohn désigne une maladie inflammatoire chronique de l'intestin. Elle peut toucher l’ensemble du tube digestif ou n’importe quelle portion, et évolue par phases de crises. L’alimentation peut avoir un effet sur les symptômes, étant donné qu’elle influe sur l’inflammation.

Ainsi, des chercheurs de la Case Western University (Ohio, États-unis) ont découvert qu’un édulcorant artificiel commercialisé par la marque Splenda, pourrait aggraver les symptômes de la maladie de Crohn. Leur étude est publiée dans la revue spécialisée Inflammatory Bowel Diseases.

Pour arriver à cette constatation, les chercheurs ont mené une expérience auprès de deux groupes de souris : le premier était génétiquement modifié afin de développer une forme de maladie de Crohn, tandis que le second était sain. Les deux groupes ont consommé du sucralose à des doses correspondant à une consommation humaine.

Dérèglement de l'équilibre du microbiote intestinal

Chez les souris atteintes de la maladie de Crohn, il a ainsi été observé que le sucralose déséquilibrait le microbiote intestinal, et augmentait l’activité d’une enzyme, la myéloperoxydase, dont le rôle est de tuer divers micro-organismes. En d’autres termes, cet édulcorant a engendré un dérèglement de l’équilibre du microbiote intestinal, et une réaction immunitaire, entraînant une inflammation.

A l’inverse, aucune variation significative du microbiote n’a été constaté chez les souris saines, qui n’ont pas non plus subi d’augmentation de l’activité de la myéloperoxydase. “Nos résultats suggèrent que les patients atteints de la maladie de Crohn devraient réfléchir à deux fois avant de consommer des produits Splenda ou des produits similaires contenant du sucralose et de la maltodextrine”, a souligné Alex Rodriguez-Palacios, co-auteur de l’étude.

Plusieurs études ont examiné séparément les ingrédients de ce produit largement disponible. Ici, nous avons utilisé Splenda pour tester l'effet combiné des ingrédients commerciaux et utilisé l'un des meilleurs modèles animaux de la maladie de Crohn. Cette étude démontre que l'édulcorant induit des changements dans les bactéries intestinales et une réactivité des cellules immunitaires de la paroi intestinale, ce qui pourrait entraîner une inflammation ou des poussées de maladie chez les personnes sensibles”, a-t-il conclu.

Source : Science Daily

icon cross

Ce sujet vous intéresse ?

Rejoignez les 162 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme