Trouble bipolaire depuis 40 ans
Trouble bipolaire

picture testimonial
/static/themes-v3/default/images/default/opinion/temoignage/intro.jpg?1516194360

Bipolarité et espoir

Découvrez l'histoire de Philippe, âgé de 60 ans et diagnostiqué bipolaire depuis presque quarante ans. Philippe est marié depuis 24 ans, il a trois enfants et sept petits-enfants.

Vous souvenez-vous du jour de votre diagnostic ?

En 1979, à l'hôpital d'Orléans, le docteur Cressard m'a diagnostiqué une psychose maniaco-dépressive avec perte de la réalité. Ont suivis presque quatre ans d'hôpital psychiatrique au CHS de Fleury les Aubrais et ce, pendant mes études supérieures.

De nombreuses phases maniaques ont émaillé mon existence de 1979 à 1988.

De quelle façon la bipolarité a-t-elle impacté votre quotidien ?

Renier par mes parents et mon frère, j'ai eu la chance d'avoir le soutien de ma femme Marlène. Je suis toujours suivi chaque mois par mon psy et malgré de courtes hospitalisations (de 10 à 40 jours) depuis 1991, j'ai toujours maintenu mon activité professionnelle.

Quels sont les manifestations les plus difficiles à gérer ?

Dans la réalité de ma vie courante, la maladie ne me pose aucun problème. Seuls les achats compulsifs sont gênants ; pour y remédier je confie ma carte bleue à ma femme.

Avez-vous un message à transmettre aux personnes dans la même situation que vous ? 

Au crépuscule de mon existence, j'avance sans peurs et sans craintes vers un avenir lumineux. La route a été parfois rude (tumeur au cerveau et pleurésie) mais quand je regarde le chemin déjà parcouru, je me dis que la route était belle et je vous souhaite autant de bonheur... La vie vaut la peine d'être vécue même pour les bipolaires.

Cette maladie mentale si on l'accepte se soigne très bien. Il nous faut vivre avec, en ménageant nos proches et en ayant un espoir de rémission avec un traitement adapté aux nombreux effets secondaires.

Commentaires