Surmonter un infarctus
Infarctus du myocarde

picture testimonial
/static/themes-v3/default/images/default/opinion/temoignage/intro.jpg?1516194360

Vivre ses rêves, même après un infarctus

Membre Carenity, Christophe a été victime d’un infarctus du myocarde le 24 septembre 2013. Suite à cette terrible épreuve, Christophe s’est aperçu qu’il n’était pas intouchable...

1 - Bonjour Christophe. Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?
Bonjour, oui bien sûr, je m’appelle Christophe et j'ai 42 ans. J'habite le Sud de la France a proximité de Tarbes et Lourdes.

Je suis papa de 4 beaux enfants, 3 garçons de 20, 19 et 18 ans, et la petite dernière Amandine 10 ans. Je suis marié avec Sandrine depuis plus de 20 ans.

2 - Quel était votre mode de vie avant votre infarctus ? Étiez-vous suivi pour cette pathologie ?
J’avais une vie simple, heureuse, équilibrée, tranquille, un boulot trop speed peut être, un bon coup de fourchette et une consommation de cigarette trop importante : plus de 40 cigarettes par jour. Actuellement je ne fume plus. Voila au moins une chose de positive ! 

Je n’étais pas suivi pour une pathologie particulière avant mon infarctus, je n'étais jamais malade. Comme quoi…

3 - Pourriez-vous nous dire en quelques mots ce qui s’est passé ce 24 septembre 2013
Il est 7h du matin et boom, une douleur intense se dégage au niveau de ma poitrine comme un étau. Ma gorge, mon dos, la douleur s’étend rapidement à mes bras et me clou littéralement sur le canapé en quelques secondes. Ma femme prend peur, moi aussi je l’avoue. Le SAMU est arrivé très vite.

Le verdict est sans appel : infarctus lourd. Quelques minutes plus tard, je suis déjà au bloc opératoire pour une intervention chirurgicale. J’apprends alors que j’ai deux artères du myocarde obstruées. 

Les médecins me posent un stent immédiatement. Un deuxième stent sera posé 48h plus tard. Ouf ! La vie est belle, je sors vivant de tout ça.

4 - Depuis cette épreuve, vous avez décidé de parcourir l’Asie. Pour quelles raisons vous êtes-vous lancé dans ce projet ?
Un vieux rêve enfouit depuis longtemps ! J'ai toujours aimé découvrir de nouveaux horizons. La vie a fait que le moment est maintenant venu de le réaliser avant qu’il ne soit trop tard.

5 - Pourriez-vous nous en dire plus sur ce voyage ? Qu’allez-vous faire exactement ?
Un itinéraire qui a du souffle ! Direction Pékin (en Chine) le 21 août 2014. Ensuite direction le Vietnam, le Cambodge, le Laos, la Thaïlande, la Malaisie et Singapour. 

Mon idée est de faire beaucoup de marche mais également de prendre le train et les bus locaux pour vivre aussi au plus près de la population avec un budget de 15 € par jour pour manger et me loger uniquement en auberge de jeunesse ou chez l’habitant.

6 - Pourra-t-on suivre votre aventure ?
Bien sûr, vous pouvez déjà suivre mon aventure sur mon blog laplaneteaducoeur.eklablog.fr . A partir du 21 août, une mise à jour (photos, commentaires etc.) sera faite toutes les 24/48h sur le blog et sur Facebook.

7 - Avez-vous un mot à partager aux autres membres Carenity, et en particulier à ceux qui sont concernés par une maladie cardiovasculaire ?
Oui, un mot me revient souvent depuis mon infarctus : "ESPOIR". Toujours garder l'espoir de jour meilleur. Que l'on soit jeune ou plus âgé, on mérite tous une vie meilleure. Alors croire en un rêve, un projet, à ce que l'on aime, nous accroche à la vie en pensant à des jours meilleurs.

Merci beaucoup Christophe et bon voyage à vous !
C'est moi qui vous remercie. Carenity m'a beaucoup aidé aussi, à comprendre, à discuter, à papoter avec des gens qui ont également eu des problèmes cardiovasculaires. 

Nous avons l'impression de ne pas être seul et un échange, une oreille est toujours agréable et bon pour le moral. Merci à tous !

avatar
le 21/11/2017

Bonjour, Christophe,

Je ne sais de quand date ce témoignage, je ne vois pas de date à part celle du jour de votre infarctus. J'espère que vous allez toujours aussi bien 4 ans après. Pour ma parc j'ai eu mon infarctus à 46 ans le 29 octobre 2004. Il y a donc 13 ans. J'ai eu comme vous 2 stents et une nécrose de 40 %. Je n'ai eu que peu de douleurs dès le début ce qui fais que mon infarctus a été pris en retard. 13 ans après à part quelques fatigues de temps en temps mais je pense que cela vient surtout du traitement. J'ai toujours du mal à effectuer les tests d'effort 1 fois par an alors que je marche beaucoup, je cours un peu de temps en temps, du jardinage, bref je vis pas trop mal. Si ce n'est ces tests que j'appréhende à chaque fois car je suis au bord du malaise vagal. Je vous souhaite de bien continuer votre chemin le plus longtemps possible. Il parait que l'on peut vivre autant qu'une personne sans infarctus si bien sûr on ne fait pas d'exagération. J'espère que c'est vrai. Cordialement.

avatar
le 06/01/2018

bonjour christophe ::j ai fais moi aussi un infarctus en 95 j ai ressentie quelques douleurs j ai alors ete voir le cardio qui m a fait tous les examens :mais rien aucun signe ;je suis alors repartie rassuree mais helas dans la soiree vite pompiers j etais en train de faire un infarctus operation tres destabilisant de regarder sur un ecran le deroule de l operation mais tout se passe bien depuis j ai arretee de fumer mes deux paquets de cigarettes j ai eu un stent femoral mais tout va bien a part mes deux petits cancer qui ont pris le relais  portez vous bien

avatar
le 04/04/2018

Bonjour Christophe , j’ai fais mon infarctus en 2009 le 26/12. J’etais Qlq’un De très actif et fumait à l’epoque 1 paquet demi , cœur nécrosé à plus de 30%. Cela c passè le matin à 8 h , douleurs rétro sternale impossible de respirer , douleurs en ètau bras gauche impossible de le bouger , sueurs froides , et grande fatigue impossible de bouger . J’ai été prise en charge de suite à l’hopital . Le cardiologue a dilaté la circonflexe du cœur , je suis rester plus de 20 jours hospitalisée car j’ai fais un thrombus de l’artère radiale droite . 2 ans après j’ai fais un angor . Depuis suis sous Isocard en spray. 

Je suis contente , je suis vivante et la vie est belle ....