Diabète : Conseils nutrition N°1
Diabète de type 2

picture testimonial
/static/themes-v3/default/images/default/opinion/temoignage/intro.jpg

Que manger et boire avec un diabète ?

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots, Elisa ?

Je suis diététicienne-nutritionniste en Loire-Atlantique et propose des conseils et prestations en nutrition pour les particuliers et les entreprises, par exemple des consultations et du coaching pour mincir, en prévention diabète, des consultations spécifiques pour la femme (puberté, grossesse, ménopause, prévention ostéoporose), pour les sportifs, des ateliers sur la chocologie, sur la prévention santé en entreprise… Depuis 2016, je suis aussi labellisée par La Ligue contre le cancer.

Pouvez-vous nous dire à quoi une personne atteinte de diabète doit faire attention niveau nutrition ?

Il y a plusieurs points dont il faut tenir compte : la quantité de féculents par rapport à la quantité de légumes, la quantité de féculents par rapport à la sédentarité, la quantité de sucre, sucreries, boissons sucrées, la qualité des graisses consommées. Et il faut aussi limiter les céréales soufflées.

Comment arriver à faire baisser son taux de glycémie ?

Pour faire baisser son taux de glycémie, il est important de consommer plus de légumes que de féculents dans le même repas. Il faut régulièrement sélectionner des légumes riches en fibres. Pourquoi ? La présence des fibres dans l’alimentation ralentit l’absorption des glucides et réduit les besoins en insuline. Autres points : 

•    Consommer plusieurs fois par semaine des légumes secs et acheter régulièrement des céréales complètes, mais ne pas tomber dans le piège de manger tout complet.
•    Éviter les grignotages sucrés entre les repas.
•    Faire régulièrement un jeûne glucidique de 12 heures.
•    Pratiquer sport ou marche plusieurs fois par semaine (minimum 5000 pas /jour, vérifier avec un podomètre).

Qu’éviter au niveau nutrition quand on est atteint d’un diabète ?

Rien n’est interdit, mais il faut savoir gérer certains écarts. Ce qui est déconseillé à la consommation régulière : toutes les formes de sucre rapide type sirop de glucose-fructose, saccharose, sodas, bonbons, alcool.

La qualité des graisses consommées est à surveiller pour entretenir le système capillaire et circulatoire, ne pas consommer trop de graisses saturées :
•    Contrôler la consommation de graisse animale : beurre, fromage, charcuterie, viande grasse.
•    Supprimer les graisses hydrogénées, partiellement hydrogénées et trans.

Peut-on manger des fruits quand on est diabétique ?

Les fruits font partie de l’équilibre alimentaire. Certains fruits sont plus sucrés que d’autres, mais on peut tous les consommer. Cependant, chaque consommation doit représenter une portion. Ne pas consommer plusieurs portions en même temps, car les fruits ne sont pas à volonté : prévoir 1 à 2 portions par jour. Il est nécessaire d’apprendre à évaluer une portion.

Les fruits frais sont recommandés, les fruits au sirop ont peu d’intérêt et sont trop riches en sucres.
Les jus de fruits doivent être consommés avec parcimonie et s’assurer de l’appellation « sans sucres ajoutés ». Un jus de pomme ou de raisin, même sans sucres ajoutés, contient tout de même déjà beaucoup de sucre naturellement. Lorsque l'on consomme un fruit entier, les fibres présentes dans ce dernier ralentissent le passage du sucre du fruit dans le sang, tandis que dans les jus de fruits, le sucre va passer plus rapidement étant donné qu'ils sont dépourvus de fibres. Ne pas confondre jus de fruits, nectar de fruits, boisson aux fruits… Les teneurs en sucres sont très différentes.

Les compotes : choisir sans sucres ajoutés et vérifier que la compote ne soit pas sucrée par la présence de jus de fruits concentrés !

Si la glycémie est difficile à équilibrer, éviter les fruits entre les repas.

Que manger au petit-déjeuner quand on est atteint de diabète ? 

Muesli sans sucres ajoutés ou flocons d’avoine avec lait ou yaourt nature, éventuellement 1 fruit de saison ou une poignée de fruits oléagineux. On peut enrichir en fibres en ajoutant 1 à 2 cc de son d’avoine.

Ou :

- Pain non blanc avec beurre ou fromage
- Un apport en protéines : œuf ou jambon ou viande froide
- Un fruit de saison ou une poignée de fruits oléagineux.

Le petit-déjeuner est essentiel et doit être équilibré. Sinon il entraînera un déséquilibre glycémique. Le fruit sera possible en fonction de la prescription de glucides autorisés à chaque repas.

Quelles boissons privilégier avec un diabète et lesquelles éviter plutôt ?

Les boissons à privilégier sont l’eau plate ou gazeuse (en évitant de consommer trop souvent les eaux minérales très salées), le thé, le café léger, les tisanes, le détox water, les jus de légumes.
Il faut se méfier de l’eau aromatisée et du thé en bouteille. Les deux souvent sucrés.

Les boissons à éviter sont la limonade, le soda (même light), les boissons « au jus de fruits », le nectar de fruits, les yaourts à boire aux fruits, le lait concentré, les smoothies, les cocktails avec ou sans alcool, les alcools en général (l’alcool est riche en calories et augmente la glycémie, même le vin, la bière et le cidre).
Apprécier occasionnellement un verre de vin (non liquoreux) à table durant le repas. Éviter sérieusement l’alcool entre les repas.

Y a-t-il des épices ou d’autres aliments qui font baisser le taux de glycémie ?

Les aliments riches en fibres peuvent faire baisser la glycémie. Aussi, différentes études in vitro et chez l’animal ont montré l’intérêt de la cannelle dans la régulation du métabolisme du glucose. En effet, l’ingestion d’extraits de cannelle permet de potentialiser l’effet de l’insuline sur les tissus qui lui sont sensibles.

Plusieurs études ont évalué les effets de la cannelle sur le métabolisme du glucose chez les diabétiques de type 2. L’étude de Khan, par exemple, portait sur 60 patients diabétiques de type 2 qui ont reçu, après le repas, 1, 3 ou 6 g de cannelle. Après 40 jours, la glycémie à jeun était diminuée de 18 à 29 % chez les sujets complémentés en comparaison au groupe témoin. Dans une autre étude, 79 patients diabétiques de type 2 ont reçu un extrait équivalent à 3 g de cannelle. La glycémie à jeun a été diminuée de 10,3 % chez les sujets complémentés.

Merci beaucoup pour toutes ces informations ! A bientôt lors de votre prochain interview lié au sucre et aux substituts de sucre.

         

Commentaires

S'inscrire pour commenter ce témoignage
le 18/10/2016

bonjour, j'ai un emphyseme depuis 2005 aussi ne fume plus depuis cette date ma maladie s'est empirée il y a 6 ans dès que j'ai pris ma retraite, il y a 3 ans j'ai pris la décision de faire du sport dans une salle (2h30 tous les jours sauf samedi et dimanche) du cardio et muscul bras jambe. cela m'aide beaucoup mais reste quand même essoufflé dès l'effort. heureusement que j'ai trouvé une salle pas trop chere et en plus je vois du monde (je travaille avec l'oxygéne ). bonne continuation.

le 18/10/2016

une salle pas trop cher (faute )

le 19/10/2016

@bloublounet1 ; @derriere : je vous admire pour les efforts que vous fournissez ; je suis comme vous manque de souffle (hier RV avec pneumo qui n'était pas "joyeux" et a demandé scanner). Je voudrais marcher (les hanches, pieds, le souffle ne suivent pas) faire du sport "doux" (peux pas lever un bras, pieds douloureux...) - suis désolée, même pas pouvoir étendre du linge ! Alors surtout persistez tant que vous le pouvez car ce que l'on peut perdre en autonomie est difficile à retrouver ! 

le 17/10/2016

bravo Brigitte d être aussi positive ,je souffre moi aussi de BPCO ,il y a qqes années en arrière je m essoufflais énormément au moindre effort ,puis j ai arrêter de fumer et maintenant ça va beaucoup mieux ,je prends du spiriva chaque matin 

merci pour ce témoignage ,bonne continuation 

le 18/10/2016

bonjour derrière tu es courageux (euse) ,le sport ça aide tu as raison ,je m y suis mise aussi ,bravo !

le 19/10/2016

bonjour @belfegor18 merci ,pour ton message ,tu sais j avais moi aussi de nombreuses douleurs quand j ai commencer le sport ,j ai rien lâcher ,les douleurs ont laisser la place aux courbatures et depuis j ai presque plus de douleurs ,c est pour cette raison que je continue 

c est vrai qu au début ,me mettre au sol pour faire des exercices bouuu !! tout etait compliquer et petit a petit ça a fonctionner ,je n y croyez pas ,mais c est vrai ,plus on bouge et moins on a mal ,je confirme 

de plus ayant fait deux test a l effort en l espace de 5 semaines ,j ai gagner en VO2 (vitesse de l oxygène ds le sang a l effort ) qui est également notre esperance de vie de 11 très passable, je suis passée a 19 ,c est pas mal ,ce qui me motive encore plus a continuer 

a mon avis le sport peux t aider ,tiens moi au courant pour le scanner ,passe une bonne journée 

le 03/10/2017

Bonjour,

Je suis diabétique comme mon frère, cette maladie est héréditaire dans notre famille.

D'une part, je voudrais conseiller notre dernière découverte qui n'influence pas du tout notre glycémie... et qui permet à tout diabétique de supprimer l’aspartame qui est néfaste....c'est de prendre du SUCRE de FLEUR de COCO que l'on trouve dans les magasin bio ou sur internet et cela pour n'importe quel type de diabète...je trouve dommage qu'aucun médecin ni diététicien ne le sache et puisse le conseiller.

D'autre part, entendre que notre régime doit est constitué majoritairement de "fibre" est très difficile lorsque l'on sait déjà que nos traitements provoquent des diarrhées.... 

Merci à tous pour nos partages qui nous aident à vivre chaque jour....

Bonne continuation.....