La vie est belle malgré les souffrances

S'inscrire pour commenter ce témoignage

La vie est quand même belle malgré les souffrances

Georgette, membre Carenity et diabétique de type 2 témoigne sur son parcours et son expérience avec la maladie.

Son message ? "Toujours garder espoir"

1 - Bonjour Georgette, pourriez-vous vous présenter en quelques lignes ? 
Je me prénomme Georgette et mon pseudo est nonnajo. Cela vient de nonna (grand-mère en italien) qui vient de mon origine tessinoise du sud de la Suisse dans la partie suisse-italienne. Et « jo » est le surnom que mes ami(e)s m’ont donné ainsi que mes 3 petites-filles pour me distinguer des autres grand-mères. Elles m'ont donc appelée nonnajo !

2 - Comment avez-vous découvert que vous étiez atteinte d'un diabète de type 2 ? 
C’est lors d'un contrôle en 2009 chez le médecin. L'infirmière m'a fait une prise de sang et après analyse, la maladie a été détectée. Je ne comprenais pas comment cela pouvait m'arriver étant donné que je n'ai jamais été « bec à bonbons » ni mangeuse de mauvais gras. Mon mari étant cardiaque (double infarctus) depuis 1993, nous faisions encore plus attention aux repas et n’avons jamais eu de problèmes de cholestérol.

3 - Quelle fut votre réaction et celle de vos proches ? 
J'ai accepté facilement car au début il n’y avait pas de régime à suivre. Juste la prise de médicaments à midi (à l'époque en Suisse, la prise en charge de cette maladie était restreinte). Pour ce qui est de mon mari et mes 3 enfants, ils n'ont pas vraiment écouté ce que je leur disais, ou du moins n'ont pas compris.

4 - Quelles ont été les pires difficultés que vous avez rencontrées jusqu'à maintenant ? 
Les pires difficultés ont eu lieu entre fin 2011 (arrivée en France) et début 2012, au moment où mon médecin ici au village a trouvé que mon diabète devenait très important. Il m'a envoyé consulter une diabétologue à l'hôpital ! 

Il est vrai qu’ici en France, le diabète est pris très au sérieux et je trouve cela très bien ! Il a fallu me mettre à un régime sérieux et la famille n'a pas vraiment compris, donc c’était assez dur de tout prendre sur moi. Puis après plusieurs contrôles et examens, il est apparu que la thyroïde commençait elle aussi à venir me faire des misères, et en mars 2013 après des discussions avec ma diabétologue et mon généraliste, j’ai dû commencer la prise d'insuline. Personnellement je l'ai très bien accepté et il a aussi été question de faire un régime strict, chose qui a été difficile pour ma famille car je m'y suis tenue très sérieusement et je n'étais pas très bien comprise lors des réunions familiales. Malgré ces petits accrocs, j'ai tenu bon et j'ai perdu 27 kg (je l’ai d’ailleurs écrit dans le sujet : « diabète et régime » sur Carenity)

5 - Quel message, quels astuces pourriez-vous donner aux personnes atteintes de diabète de type 2 ? 
Je me souviens d'un entretien que j'ai eu avec ma diabétologue qui m'a dit de ne pas trop se priver quand même et que l'on peut de temps à autre se permettre un carré de chocolat ou lors d'un anniversaire surtout avec les petites, de prendre une part (petite) du gâteau ! Il est vrai que quand le froid de l'hiver arrive on a envie d'une raclette ou d'une fondue, alors ce que je fais 2 jours avant et 2 jours après pas de fromage + pomme de terre ou pas de fromage + pain, pour compenser car ma glycémie réagi si je ne fais pas attention.

Si votre entourage ne comprend pas cette maladie, laissez les dire, ne vous en occupez pas, surtout ne rentrez pas dans leurs jeux pour vous déstabiliser, car si vous réagissez ils en rajouteront encore et encore !

Ne restez pas enfermé chez vous, sortez soit pour marcher, soit pour voir du monde et vous verrez que vous n'êtes pas les seuls diabétiques sur terre.

6 - Vous êtes inscrite sur Carenity depuis 2014, qu'est-ce que Carenity vous apporte dans votre quotidien ? 
Carenity m'a apporté de voir qu'il y a beaucoup de monde en France qui ont de gros ennuis de santé et bien plus grave que les miens, et que sur le diabète nous sommes bien informés. Cela rejoint aussi les données que j'ai par « Ameli-Sophia » qui m'envoie régulièrement un petit fascicule que je conseillerai aux personnes diabétiques !

7 - Auriez-vous un dernier message à transmettre aux lecteurs ?
Oh pas facile de donner des conseils mais quand l'on voit que des personnes souffrent de maladies plus invalidantes (oui je sais le diabète aussi, et j'en ai subi des conséquences car en 6 mois j'ai perdu 8/10ème de vue et opérée en urgence des cataractes aux 2 yeux en juste 15 jours d'intervalle entre les opérations) je me dis que la vie est quand même belle malgré les souffrances et qu'il faut toujours garder espoir vu que la médecine fait des progrès chaque jour et j'encourage vraiment tout le monde à faire attention à la nourriture et se prendre en charge pour aller marcher ou autres exercices selon ses possibilités et le plus possible chaque jour et par n'importe quel temps ! 

Courage à tout le monde et MERCI à Carenity pour le travail effectué pour nous tous.

Bon automne à tous !

_

Vous souhaitez échanger avec Georgette sur son combat contre la maladie ? Inscrivez-vous sur Carenity et découvrez le sujet consacré à ce témoignage.

*Photo d'illustration

Commentaires

S'inscrire pour commenter ce témoignage
le 10/10/2016

En effet, ça va soulager nos doigts!

le 02/10/2016

Bonsoir à tous, le diabète du type 2 ne nécessite pas obligatoirement le traitement à l'insuline . d’après moi les sulfamides hypoglycémiants, le régime alimentaire et l'activité physique suffiront pour équilibrer la glycémie et vivre normalement.

le 12/02/2017

je suis diabetique depuis une dizaine d'annee , chez nous c'est hereditaire . diabete de type 2 non insulinodependant . j'ai commence avec le glucophage 800 mg pour plusieurs annees mais ce dernier m'a declenche des diarrhees en permanence . mon diatelogue me la changer en diamicron 60 mg et j'en prend chaque matin a jeun 2 comprimes . mon hemoglobine glycolyse est de 7.00 un peu elevee je reconnais mais je suis du genre que a chaque fois que je consomme un chocolat ou autre , ma glycemie augmante a 160 et meme a 165 mg . 

je suis fatigue de faire un regime que je ne respecte jamais . ma ration est grande ,j'en ai mare , je suis fatigue pourquoi moi et pas les autres c'est injuste mais ce n'est pas grave je m'y habitue car je n'ai pas d'autres solutions

le 01/10/2016

Pensez vous qu'il y aura une prise en charge de la Sécu d'ici la fin de l'année ?

le 07/10/2016

Enfin, une bonne nouvelle ! Merci pour l'info, je pense que cela pourra simplifier un peu notre " quotidien "

le 03/10/2016

bonjour depuis 23 semaines je fais une piqure de trulicity mon hémoglobine glyquee a baisse de 8.20 a 6.80 j ai eu pratiquement tous les effets indésirables mais j ai perdu 4 kilos donc je persiste essayais la bon courage vero

le 03/10/2016

Goumek nous sommes bien obligé de passer à l'insuline avec un diabète de type 2 quand les comprimés deviennent impossible à prendre car ils détruisent vos reins à petit feu ainsi que les antidouleurs non stéroïdiens d'ailleurs qui font que l'arthrose très avancée vous empêche  de faire de longues ballades et que le seul exercice encore possible est d'aller ouvrir aux poules, cueillir quelques légumes au jardin et encore... de tricoter et d'assurer son quotidien donc, dans ce cas le régime n'est pas suffisant... et il faut bien finir par se piquer à l'insuline trois ou quatre fois par jour selon la glycémie !!!

Ne généralisons pas mais défions nous des "yaka" !!!

le 18/10/2016

TARIKO il y a plusieurs façon de soigner des ulcères car tout dépend de son état...  Ce peut être des pansements secs ou des pansements gras ou... donc difficile de dire sans voir. Donc il est impératif de voir un médecin dermatologue ou mieux un service de diabétologie plus habitué à ce genre de plaie... il est nécessaire de bien soigner un ulcère des pieds car chez un diabétique ça peut se terminer par une amputation du membre !!!

Courage à vous

Amicalement

le 13/02/2017

bonjour Tagriddof,

Diabétique depuis 15 ans il m'a fallu passer à l'insuline il y a 7 ans suite à une grave décompensation (glycémie à + de 8) et une hospitalisation de 3 semaines. La diabétologue m'avait fixé une hémoglobine glyquée autour de 7 au vu de mon âge, je ne peux faire d'activité pour cause d'arthrose dans les membres inférieurs et donc il y a un an elle m'a prescrit du "Trilucity" qui aide à régulariser la glycémie lorsqu'on ne peut faire du sport... une piqure par semaine et voilà les résultats plus que probant : 6.3 de glycémie glyquée fin janvier !!!! Le glucophage, Januvia etc... ont eu raison de mes reins qui sont en souffrance donc l'insuline ne les atteignant pas j'y suis contrainte mais sans apprécier de me piquer chaque jour je trouve que c'est un mal pour un bien.... AH !!! le chocolat mais il nous en faut bien un peu pour faire du bien à notre morale et à notre caractère, donc oui mais sans trop abuser, du chocolat noire car moins sucré.... J'ai banni de mon alimentation certains produits que je n'achète pas pour ne pas être tentée au quotidien mais parfois je me lâche sur un petit pot de Nutella, sur une glace, sur un gâteau mais ce jour là je ne mange pas de féculent ou moins et surtout je suis obligée de patienter car il me faut faire une sortie de 10 km pour aller au magasin et autant pour revenir !!!! donc régime oui privation drastique non...

Le stress étant très mauvais pour notre glycémie il vaut mieux accepter et faire contre mauvaise fortune bon cœur, accepter comme une évidence de se soigner, de régimer !!! et trouver le bon diabétologue qui ne nous assassine pas d'interdit et ne nous punis pas lorsque nous faisons un écart, de tout modéremment.... nous sommes humains et à la merci d'une envie de bonnes choses auxquels il faut dire oui car sinon c'est nous qui serons aigrie et plus personne ne se frottera à nous.

Amicalement

le 17/10/2016

quelle type de pansement a appliquer dans un ulcère du pied diabétique merci

le 19/10/2016

merci de votre collaboration

le 08/10/2016

Bonjour @elocinycarf et @dinouille je partage complètement vos commentaires dont je peux m'approprier les contenus ! Outre ne plus pouvoir se mouvoir "comme avant" (même faire les vitres est un cauchemar), j'ai les pieds qui ne suivent plus les orteils se racornissent, se séparent, s'élargissent, gonflent... et comment se chausser ? les "spécialistes" font des chaussures médicales vendues en pharmacie ou sur catalogue mais elles ne nous concernent et ne nous conviennent pas ! Alors oui, les DT2 ont assez de souffrance en se piquant X fois par jour (callosités au bout des doigts mais plus de sensitif) et bien sûr un prix exhorbitant pour cette nouveauté qui pourrait nous apporter un peu de "douceur" pour pallier le reste !

le 03/10/2016

Bonjour yvanoe22,est ce que vous parlez du nouveau lècteur de glicèmie avec pastille sur le bras? Bonne soirèe.

le 04/10/2016

Bonjour,en 1996 quand mon diabète a ètè dècouvert j' ètait à 4.6 de glicèmie, je suis rentrer en diabètologie 11 jours j'ai ètè aussitot mis sous insuline (seringue et petits flacons d'insuline).

le 08/10/2016

bonjour,oui c'est une bonne chose,sa va soulager nos doigts.Bonne journèe

Autres témoignages Diabète de type 2

15 déc. 2014

Le témoignage de Floron

Voir le témoignage
26 janv. 2015

Un voyage en hypoglycémie

Voir le témoignage