Vivre avec l'obésité et le diabète
Diabète de type 2

picture testimonial
/static/themes-v3/default/images/default/opinion/temoignage/intro.jpg?1516194360
avatar
le 23/10/2016

Justement, ce que tu viens d'énoncer @pseudo-masqué fait justement partie des recommandations erronées. les pommes de terre, les pâtes sont à proscrire, le lait, le pain sous quelque forme que ce soit eh oui, je sais c'est dur et plein d'autres choses également que l'on méconnait. Je suis en train de réapprendre à vivre; à mon âge cela fait drôle.  J'ai acheté quelques livres éclairés, je ne crois pas que j'irais aussi loin que certains le préconisent mais je suis d'assez près ce qui est dit avec des recettes faciles à suivre. Comme je m'en trouve bien et me permet de ne pas avaler de médicament juste mon complément alimentaire anti diabète. Je suis plus que motivée à persévérer vu les bons résultats obtenus. Je sais que pour ceux qui sont sous insuline cela est encore plus difficile mais le résultat est tout de même intéressant puisque les doses peuvent baisser significativement. Le moral a aussi une grande influence et j'évite soigneusement les connaissances pessimistes car bizarrement cela à un impact sur ma glycémie Est-ce pareil pour vous. Un physicien Suisse a écrit un livre pour se former à apprendre être plus optimiste à l'intention des diabétiques.

http://avisdexperts.ch/videos/view/3117/1

Cordialement 

avatar
le 23/10/2016

Bonjour @pseudo-masqué nous avons déjà échangé dans un autre poste. j'ai été diagnostiquée en janvier 2012 cela va donc faire 5 années écoulées de maladie. J'ai expliqué dans une autre conversation qu'à la suite d'une allergie provoqué par un antidiabétique (ongliza) j'ai failli avoir un angioedème et que pour cette raison j'avais arrêté mon traitement. Depuis avril je prends de la berbérine en remplacement du STAGID metformine. Pour aller plus loin j'ai beaucoup lu de livres parlant de la façon de traiter naturellement le diabète c'est là que j'ai expérimenté la manière de s'alimenter qui est conseillée à tout malade d'une maladie chronique dont le diabète. Je ne peux que m'en satisfaire car ma vie est redevenue plus confortable et avec beaucoup moins de douleurs. Début novembre je vais avoir mes nouveaux résultats HG et j'espère que la nette amélioration obtenue en aout par rapport aux précédentes HG se révéleront bonnes me confortant dans ma décision.

@pseudo-masqué je comprends que dans ton cas et étant sous insuline cela n'est pas facile d'expérimenter un autre mode de vie.

@pseudo-masqué Ce qui est intéressant dans cette vidéo ce n'est pas le patient mais les conseils qu'apporte Grégoire Lagger (en lisant son livre j'ai eu envie de voir la vie autrement et d'appliquer ses conseils) car si pour des raisons d'ancienneté du diabète de sa gravité il n'y a qu'une amélioration du confort de vie et le ralentissement des effets de la maladie c'est toujours cela de gagner.  Le pessimisme et le stress sont tous deux des facteurs aggravant du diabète. Ce donner une motivation et un but aide à mieux vivre son diabète et le moyen de penser positivement pour gérer sa maladie. J'ai le morale et si je ne suis pas guérie j'ai une vie bien meilleure qu'il y a un an. Entièrement, d'accord avec vous les médicaments ne soignent pas c'est bien pour cela que j'ai une alimentation qui fait travailler le pancréas et lui redonne une activité normale une échographie m'en apporté confirmation. 

http://www.planetesante.ch/Magazine/Autour-de-la-maladie/Vivre-avec-le-diabete/Diabete-de-type-2-education-therapeutique-et-guerison

 http://www.unige.ch/communication/lejournal/journal95/article2.html

http://diabetes-hebdo.com/le-diabete-se-guerit-1/

Ce n'est pas un engagement, une certitude mais une espérance de se porter mieux alors pourquoi tant que cela me fait du bien devrais-je y renoncer ?

Si cela peut donner envie à d'autres personnes de gérer leur diabète au lieu de le subir et vivre mieux pendant plus longtemps, ils peuvent toujours essayer ou tout simplement ignorer ce que j'écris. Ce site n'est-il pas fait pour s'entraider et se soutenir entre malades ?

   

avatar
le 23/10/2016

Si tu veux nous pouvons échanger en mail privé cela sera plus facile de parler franchement sans heurter personne. Je pourrais ainsi te communiquer des infos plus précises. En ce qui concerne la composition des gélules ou des comprimés selon la marque la composition est pratiquement la même soit pour la supersmart 97 % de berbérine le reste ce sont des celluloses végétales comme dans tous les médicaments qui permet d'ingérer le principe actif si tu regarde sur les médicaments que tu prends il y a surement beaucoup d'autres substances qui nous sont inconnues. Quant, l'alimentation ce n'est pas une restriction des calories mais la suppression pure et simple de certains aliments et un mode de préparation que l'on peut appliquer à toute la famille sans contrainte ce n'est pas un régime.

avatar
le 24/10/2016

James42 Je n'ai jamais écris sur aucun de mes postes de ce forum que l'on devait me suivre. J'ai même à plusieurs reprises indiquer que si cette expérience de vivre autrement son diabète tentait quelqu'un cela devait être avec l'accompagnement d'un médecin et des analyses sanguines voir autres examens médicaux indispensable pour un diabétique. Je vois mon médecin tous les 3 mois et nous examinons les résultats ensemble pour voir comment évolue mon diabète. Si j'ai passé une écographie c'était pour voir si le pancréas était atteint, ce qui heureusement n'est pas le cas. Mon médecin accepte de collaborer avec la naturopathe que je vois depuis cet été et avec laquelle il correspond. Je ne vise pas la guérison mais le mieux être. Si dans quelques temps il me faut revenir à un autre traitement, je le ferai mais pour l'instant, tout va bien. Je suis spasmophile et de ce fait très réactive et très sensible, tous les effets secondaires des médicaments j'y ai droit. Il y a quelques années un seul comprimé m'a plongé dans le coma. Un comprimé d'Ongliza en avril a failli m'étouffer par suffocation.
Grand nombre de diabétiques sont traités par la metformine (sous divers noms exemple : Stagid) La plante Berberis vulgaris d'où est produit la berbérine est elle-même de la metformine. Ce qui veut dire que pour les diabétiques qui ont besoin d'insuline en particulier les types I ne sont pas concernés par la berbérine. Par contre, ceux qui comme je l'étais sont sous traitement à la metformine et qui ont des effets secondaires trop nombreux et les empêchent de vivre correctement peuvent avoir envie de parler à leur médecin de cette possibilité.

Il n'y a rien de criminel à décrire une expérience. Les médicaments que nous avalons sous couvert de la bonne foi des laboratoires qui les fabriquent sans scrupules sont plus criminels dans certains cas, je ne vais pas ici énumérer tous les scandales que chacun connaît. Je comprends et j'accepte que vous ne soyez pas d'accord, chacun donne son avis sur son vécu. Le votre et le mien sont différents et ne doivent pas empêcher chacun de voir la vie à sa façon. Pourquoi voulez-vous me faire culpabiliser, pourquoi cela vous ennui t-il que je passe quelques mois, peut être avec de la chance quelques années le mieux possible ?

Pour @pseudo-masqué  et @pseudo-masqué vous avez raison mais je suis loin d'être une suffragette surtout quand il s'agit de santé. Je m'en voudrais beaucoup de semer le trouble ici. Il paraît que l'enfer est pavé de bonnes intentions. Je ne veux pas provoquer la virulence des réfractaires. Je veux bien écouter toutes les pensées de chacun car de là on arrive à réfléchir et peser le pour et le contre. A l'heure actuelle beaucoup de médecins, de scientifiques et thérapeutes s'interrogent en revenant sur les médecines naturelles dites "douces" car elles font bien souvent autant de bien voir mieux que l'allopathie. Des médecins ont vus des malades se porter bien voir guérir d'une maladie sans qu'ils puissent l'expliquer. Les scientifiques sont pragmatiques de par leur professions mais certains commencent (ils n'est pas trop tard pour bien faire) à réfléchir se concerter, étudier ensemble. Cet été il y a eu a Paris un grand rassemblement sous forme de diverses conférences qui ont été provoquées par une 30taine de professeur imminents de différentes spécialités qui sont venus de plusieurs parties du monde pour s'entretenir, collaborer et réfléchir à une médecine plus simple, moins chimique et moins nocive sur leurs patients. Je ne pouvais y assister car le déplacement les journées d'hôtel le voyage etc... enfin le coût pour y assister m'ont décourager mais j'aurai beaucoup aimé entendre ce qu'ils avaient à dire. Il est vrai que le conseil de l'Ordre des médecins, les lobbies ont une telle puissance que la révision des pratiques médicales aura bien du mal a avancer. Mais Paris ne s'est pas fait en un jour, nos enfants et petits enfants auront peut être une médecine plus saines.

Pour en revenir à votre avis que je partage volontiers, continuons notre conversation ici puisque vous n'y voyez pas d'inconvénient, c'est pour moi avec plaisir.

avatar
le 24/10/2016

Je pense également que la metformine (médicament) et la berbérine sont trop proche pour être utilisés ensemble. D'ailleurs il serait impossible de savoir lequel des deux convient le mieux si on les prend tous les deux en même temps.
Voir ma glycémie redescendre à chaque HG avec la berbérine alors qu'auparavant j'étais sur la pente montante depuis plus d'un an il n'y a pas eu photo je n'ai pas hésité. Mais c'est mon expérience et non une généralité.
Je ne suis bien évidemment pas compétente pour t'expliquer le pourquoi du comment et mon médecin ne sait pas plus l'expliquer mais le constat est là, elle l'accepte, chose que ne voulait pas faire mon précédent médecin même avec les résultats du laboratoire devant les yeux.

 J'ai changé de médecin pour un médecin ouvert aux médecines douces et spécialiste de la nutrition pour surveiller mes pratiques alimentaires et me conseiller. Ce nouveau médecin est bien sûr au courant de mon arrêt du Stagid ni pas fait opposition car il a quelques patients qui ont cette même démarche avec des succès plus ou moins flagrant (ancienneté de la maladie et état physique des patients) mais elle m'a dit que tant que je fais tous les examens pour suivre mon état de santé et que les résultats sont satisfaisants elle était d'accord pour m'accompagner en collaboration avec la naturopathe qu'elle connaît depuis de nombreuses années.

Maintenant la motivation et la croyance dans un traitement joue beaucoup sur son efficacité et si tu hésite de trop c'est peut être que tu ne doit rien changer à ton traitement ? Par contre tu peux changer ton alimentation et le mode de préparation, ça c'est sans danger, sans effet secondaire et en contrepartie des petits efforts un bien être très appréciable.  
Connaître certaines données sur le diabète, je suppose que tu en connais plus que moi vu ta cohabitation avec le diabète permet de sentir et ressentir ce qui est bien pour soi et au contraire ce qui ne l'ai pas est une nécessité, je ne t'apprends rien. Cependant, mon grand âge me permets de te dire que j'en apprends chaque jour sur bien des sujets car je suis curieuse de beaucoup de sujet sa aide à oublier sa maladie.

J'écoute toujours les opposants car j'étudie toutes les possibilités en ma possession avant de prendre une décision. Mon métier m'amène à savoir écouter et à faire preuve d'empathie encore faut-il avoir en face de soi un interlocuteur qui reste sur sa position tant qu'il le veut mais qui n'attaque pas de front ce qui n'est pas ses propres certitudes.
J'arrête là, j'écris des postes longs comme le bras, excusez-moi

avatar
le 25/10/2016

@pseudo-masqué le diabète est bien complexe. Comme je l'écrivais plus haut le stress est une catastrophe pour la glycémie. Je pense que nous sommes nombreux à faire le constat qu'un relâchement dans l'alimentation lors d'1 repas  pris en bonne compagnie dans la détente ne fera rien de préjudiciable sur la glycémie au contraire cela redonne un peu de pêche pour les jours suivants. Le moral est meilleur alors pas de culpabilité. Bonne journée à toi

avatar
le 25/10/2016

@pseudo-masqué Je te comprends, je ne supportais plus non plus les dérangements intestinaux qui m'empêchaient de sortir tranquille, les brûlures d'estomac et d'œsophage (paraît-il que les médicaments (gaviscon, maalox etc.. sont aussi dangereux si on les utilis régulièrement) les maux de ventre etc.. j'ai fais comme toi, j'ai jeté l'éponge. Pour l'instant, je ne regrette pas car tout va mieux perte de poids, plus d'effets secondaires. Si je suis obligé de faire machine arrière on verra bien, j'aurai déjà gagner ce temps de confort actuel. En ce qui concerne la berbérine j'ai fait, plusieurs essais et pour l'instant celle qui me convient c'est celle de chez supersmart en comprimé (97 % de berbérine) je l'achète chez Amazon mais peut être que ton pharmacien peut en commander. Si tu prends la décision de l'essayer parle avec ton médecin pour qu'il te suive et surtout qu'il t'accompagne honnêtement et sincèrement dans cette démarche. Dans mon cas j'ai du changer de médecin le mien ne connaissait pas la berbérine et à été vexé que je prenne cette décision.

avatar
le 25/10/2016

P@pseudo-masqué effectivement je ne prends aucun autre médicament j'ai choisi la berbérine pour remplacer le STAGID qui m'épuisait vraiment trop les effets secondaires s'accentuaient au lieu de diminuer. Avant de prendre la berbérine j'ai fait mon introspection personnelle tout azimut pour connaître les risques. Le lien suivant est la notice de l'agence nationale de la sécurité des médicaments pour le Stagid et quand on la lit on peut avoir des craintes également http://agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/notice/N0199404.htm pour les effets secondaires quand on est sensible.

Quant à la metformine quelques rappels :

 lu sur un site pour les médecins : http://www.prescrire.org/fr/101/325/47324/0/PositionDetails.aspx

Composition du STAGID : Substances actives : Metformine, Metformine embonate

Excipients : Amidon glycolate sodique, Diméticone, Macrogol 4000, Macrogol 6000 (le macrogol est un anti constipation qui logiquement ne doit pas être pris plus de 3 mois), Magnésium stéarate (complément alimentaire http://www.additifs-alimentaires.net/E572.php) , Povidone K 30 (également CA : http://www.additifs-alimentaires.net/E1201.php).   Berbérine supersmart 97 % de berbérine est un bon pourcentage je sais il reste 3 % (stéarate de magnésium (déjà présent dans les comprimés de metformine), cellulose microcristalline, croscarmellose sodium (dioxyde de silicium, hydroxypropyl methyl cellulose,  pour ces additifs soulignés on les retrouvent dans les additifs alimentaires autorisés et utilisés par l'industries alimentaires.  glycérol Le glycérol est un alcool naturellement présent dans l'organisme et constitué de trois atomes de carbone. Apporté par l'alimentation ou la dégradation du glucose, il a plusieurs fonctions, dont la première est d'être une source d'énergie. Le glycérol participe également à l'élaboration des corps gras et favorise l'élimination des selles. Il est encore présent sous forme d'esters, associé à des acides gras. Sous sa forme synthétique, il entre dans la composition de certains médicaments, de produits cosmétiques, du vin. L'industrie l'utilise également en grande quantité. Toutes ces substances ne sont a priori pas très dangereuses surtout à la quantité ingurgité à chaque prises. Prends tu de la metformine ? si oui, as tu des effets secondaires ?   

   

avatar
le 25/10/2016

Je ne veux en aucun cas t'influencer mais si tu crains la metformine peut être pourrais-tu faire un essai de la berbérine sur 3 ou 4 mois entre deux HG par exemple, si les résultats sont OK tu prendras la décision de continuer ou de stopper. Les réactions sont tellement différentes selon les individus qu'il est impossible de faire un pronostique. La seule ressource étant de tester. Je joins un fichier qui ne manquera pas de t'intéresser je pense. Il ne concerne pas que le diabète mais toute maladie en général.

avatar
le 25/10/2016

@pseudo-masqué Tu as tout à fait raison, plus on se torture l'esprit plus, plus on se prend la tête et plus les symptômes de la maladie s'aggravent. Je suis ravie de voir que je ne suis pas la seule ici à avoir pris mon diabète en main et à croire que mon optimisme porte ses fruits. Tout comme toi, j'ai supprimer quelques aliments (lait, céréales, le plus possible le blé et par conséquent le pain. Au début cela m'a semblé un peu dur mais je m'y suis très bien habituer car mon état s'étant bien amélioré la motivation est venue.  Je m'inspire de divers modes alimentaires entre autres de celui du Dr Seignalet qui est valable pour beaucoup de maladies graves.  

@pseudo-masqué Si tu cumules la metformine et la berbérine je ne crois pas que cela soit prudent cela équivaudrait à la double dose de traitement. Il vaut mieux que cela soit l'un ou l'autre. Ta doctoresse peut te donner son avis même si la berbérine lui est inconnue comme à beaucoup de gens elle aura bien un avis quitte à se documenter tu n'est sûrement pas la seule diabétique de sa clientèle, ça peut servir à d'autres.

icon cross

La réaction de nos membres vous intéresse ?

Rejoignez les 192 000 patients inscrits sur la plateforme, accédez à tous les commentaires / avis et partagez le vôtre.

C'est gratuit & confidentiel