Le témoignage de Joëlle

S'inscrire pour commenter ce témoignage

"La visualisation m'a beaucoup aidé"

Découvrez comment la visualisation a permis à Joëlle de mieux gérer son cancer du sein.

En juillet 2000, Joëlle apprend qu’elle est atteinte d’un cancer du sein à l’âge de 51 ans. Aujourd’hui guérie et membre Carenity, Joëlle nous fait partager son histoire dans l’objectif de transmettre un message de soutien : même avec un mauvais pronostic, il ne faut pas baisser les bras. 

1 - Comment avez-vous découvert que vous étiez atteinte d'un cancer du sein ?
Je sentais une petite boule dans le sein et j'avais rendez-vous en septembre pour une mammographie. Inquiète, le 28 juillet, j'appelle le cabinet de radiologie qui peut me prendre dès le lendemain, un samedi. Et là, on m'annonce qu’il y a 3 endroits douteux et que je dois voir un chirurgien en urgence. Je vois ce chirurgien le mardi 1er août et il peut m'opérer dès le lendemain. Le 2 août, je me réveille avec une mammectomie et un cancer du sein.

2 - Quelle fut votre réaction lors du diagnostic de votre cancer du sein ? Vous attendiez-vous à ce diagnostic?
C'était l'horreur, je me voyais déjà mourir. La morphine me rendait un peu euphorique donc il y avait des moments où j’étais détendue. Mon mari et mes enfants m'entouraient énormément (et pourtant mon couple allait mal !). Le 23 août s’est déroulée ma première chimiothérapie. 19 jours après, j'ai perdu tous mes cheveux. Encore beaucoup de larmes. A la clinique, un jour où je pleurais, entourée de mes 2 filles, un médecin m'a dit : "Madame il faut vous battre. Si vos filles ont un cancer du sein un jour, elles s'en sortiront si vous vous en êtes sortie." Ce fut le déclic. 

Ensuite on m'a offert le livre de Carl Simonton « Guérir envers et contre tous ». Et j'ai commencé à vouloir me battre. J'ai fait énormément de relaxation et de visualisation. Je me suis également fait suivre par un médecin proposant des médecines alternatives.

3 - En quoi la visualisation vous a-t-elle permis de mieux gérer votre cancer ? 
C'est le livre de Carl Simonton qui m'a fait découvrir la visualisation. On commence par de la relaxation pendant 10-15 minutes environ, ensuite la visualisation. On imagine ses globules blancs manger les cellules cancéreuses et la chimiothérapie détruire les cellules cancéreuses. Après les chimios, j'imaginais mes globules blancs se multiplier pour éviter leur chute, etc. Mon mari est kinésithérapeute et m'avait fait un enregistrement de 30 minutes environ. En plus, ça permet de diminuer les angoisses. J'avais le sentiment d'être active dans mes traitements.

4 - Etiez-vous satisfaite de vos traitements ?
Les traitements ont été lourds à supporter et d'autant plus qu'on n'est jamais certaine que ça fonctionne ! Si seulement on savait que c'est juste 6 mauvais mois à passer... Malheureusement il n’y a aucune certitude. Mon chirurgien et ma cancérologue étaient pessimistes, je le sentais. J'ai su après que j'avais 9 ganglions d'atteints et que les cellules cancéreuses étaient très agressives.

5 - Après votre guérison, avez-vous repris vos anciennes habitudes ? 
Depuis longtemps, j'ai repris ma vie d’avant. J'ai certainement changé de regard sur bien des choses. Il y a encore quelques angoisses quand il y a une petite douleur quelque part mais je sais profiter de ma vie.

6 - Comment vivez-vous votre vie après le cancer que ce soit par rapport à votre quotidien ou bien par rapport à vos proches ?
A la fin des traitements, quand le bilan d'extension devient bon, c'est le grand soulagement. En même temps, on se sent seule. La famille a besoin de souffler et de passer à autre chose et on ne voit plus les médecins. Le temps aide.

7 - Auriez-vous un dernier message à transmettre aux lecteurs ?
Je voudrais dire aux femmes que, même avec un mauvais pronostic, on peut s'en sortir. Pour quelles raisons ? La chance, les traitements qui fonctionnent, l'amour de son entourage, etc. J'aime penser que je me suis aidée en faisant beaucoup de visualisation.

J'ai une amie qui a vécu la même épreuve et qui a écrit un blog pendant sa maladie. Je vous recommande sa lecture : www.gwenrk.over-blog.com

__

Si vous souhaitez échanger avec Joëlle sur son combat contre la maladie, n'hésitez pas à vous inscrire sur Carenity pour découvrir le sujet consacré à ce témoignage.

Commentaires

S'inscrire pour commenter ce témoignage
le 27/10/2015

A propos du cancer du sein, il y a actuellement une campagne sur le net afin de déposer son avis  et ses idées sur le dépistage...à vos claviers mes amis de carenity, pour améliorer notre système, ok?

le 05/03/2016

Avant tout il faut l accepter pour en guerir c est ce que ma pauvre mere me disait toujours et avoir le moral c est 50% de guerison !

le 05/03/2016

ta vie ne doit pas tourner autour du cancer,

le cancer n'est qu'un élément, un satellite qui tourne autour de toi, parmi tant d'autres,

c'est ainsi que je le considère 

Autres témoignages Cancer du sein

17 juin 2016

"Ne pas avoir peur de savoir"

Voir le témoignage